Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le rayon U 2. La flèche ardente

20/04/2023 4091 visiteurs 2.0/10 (1 note)

D epuis 1943, le suspens et l’inquiétude sont à leur maximum. Même si le Docteur Marduk avait finalement pu mettre la main sur un peu d’uradium pour alimenter son ingénieux dispositif, le futur du Rayon U n’était pas encore assuré, loin s’en faut. Sans parler de la situation géopolitique toujours incertaine : le perfide Babylos III d’Austradie n’a pas abandonné ses rêves de domination du monde. Et les hommes-singes ? Vous avez pensé à leur devenir ? Que de questions, que de soucis…

«Plaisir rare, moment privilégié, que celui où l’on retrouve au-delà du Temps la jeunesse et la fougue, à la fois d’un auteur, d’une œuvre et d’un moyen : la bande dessinée, qui est ici tout entière résumée. C’était ainsi que l’on racontait, que l’on dessinait, que l’on «jouait» en somme, dans notre théâtre de papier, à une époque où de vrais canons et de vraies bombes, au-dessus de nos têtes faisaient éclater un «suspens» beaucoup moins poétique.» Reprenant au bond les mots de l’introduction signée Greg à l’édition couleur du Rayon U de 1974, l’équipe menée par Jean Van-Hamme et comprenant en son sein Étienne Schréder, Christian Cailleaux et Bruno Tatti, a imaginé un développement aussi trivial qu’improbable éditorialement au premier album de BD d’Edgar P. Jacobs. Pour rappel, cette histoire de SF baroque avait été commandée au futur créateur de Blake et Mortimer afin de combler le vide laissé béant dans les illustrés à cause de l’interdiction allemande des comics américains. Flash Gordon étant banni par le Reich, Walton, Sylvia, Calder et leurs compagnons avaient pris la relève sous la plume de Jacobs, alors débutant dans le métier.

Continuer l’action où elle s’était arrêtée et repartir de plus belle d’une manière identique dans le fond et la forme, quatre-vingt ans après. Sous un angle oubapien ou pour faire un pastiche ou rendre un hommage, pourquoi pas ? Ce n’est absolument pas le cas, Van Hamme et ses complices ont choisi le premier degré pur et frontal. Suite de péripéties résolues par le courage et l’abnégation, héros monocordes au-delà des stéréotypes et, c’est le plus regrettable, aucune accroche ou résonance avec les époques qu’elles soient passées ou présentes. Durant les années quarante, une telle fable fantastique aurait eu un peu de sens pour son lectorat-cible. Par contre, en 2023, son intérêt n’est guère perceptible ou pertinent, en dehors de son attrait commercial, évidemment.

Réalisation appliquée, appropriation sincère des codes graphiques du Maître et des couleurs patinées avec soin, l’objet fait illusion pour un instant. Le vintage surprend toujours, attire l’œil et provoque une certaine curiosité. Trois pages plus loin, c’est déjà la lassitude et le désintérêt qui pointent le bout de leur nez. En résumé, il s’agit d’un récit jeunesse destiné à des gamins âgés de huit ou dix ans... en 1945 ! Malheureusement, rares sont devenus les lecteurs ayant connu les joies simples évoquées par Greg. L’appel à la nostalgie ne recevant aucun écho, il reste un ouvrage, certes joli et diligent, ni fait ni à faire, faussement rétro et dénué de toute forme de signification historique, philosophique ou dramatique.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
2.0

Informations sur l'album

Le rayon U
2. La flèche ardente

  • Currently 2.49/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.5/5 (47 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    ClarkBD Le 10/05/2023 à 17:44:05

    Un magnifique album. Les dessinateurs Christian Cailleaux et Etienne Schréder parviennent sans peine à reprendre le style si particulier de Jacobs graphiquement parlant. C'est simple sans être simpliste. Le scénario signé Jean Van Hamme est très réussi : j'y ai trouvé mon compte en terme d'action et de dramaturgie. Pour ma part, c'est une réussite totale et j'aimerais beaucoup qu'il y ait une suite car les personnages sont attachants et la série mériterait d'être prolongée !

    Wonderphil Le 21/04/2023 à 11:12:40

    En prenant un peu de recul, le principal défaut de cet album est la lenteur à l’allumage. Il faut une dizaine planches avant que Van Hamme prenne un peu d’aise avec cet univers qui, il faut bien l’admettre, est assez hermétique. Et même alors, l’impression d’ensemble est celle d’un album sans grand enjeu, maladroit, poussif, aux ficelles grosses comme des câbles et où le scénariste avance avec de gros sabots bruyants. Tout juste peut-on dire que considérant le matériel d’origine et la gageure que représente cette entreprise, Van Hamme limite la casse.

    (Chronique complète sur lesamisdespirou.com)

    addrr Le 21/04/2023 à 09:04:09

    Bonnes filiations scenaristiques et visuelles, l’esprit est respecté ; mais si le Rayon U n’était déjà pas un chef d’œuvre (soyons réalistes), cette « suite » inutile et mercantile est carrément en dessous pour tout et se laisse lire, parfois laborieusement, sans évoquer quoi que ce soit comme sentiment.

    losan Le 07/04/2023 à 22:37:40

    Quelle misère pour mon premier avis, alors que j'ai probablement bien mieux à raconter... dessin plus que maladroit, scénario d'une lourdeur indigeste incroyable. Que dire de plus, certains Blake & Mortimer v2 sont peut être passables, mais là c'est vraiment le bas du panier. Quel dommage de gacher une si belle idée que de voir une suite au Rayou U.

    Monsieur_Bouille Le 07/04/2023 à 09:22:43

    Je partage la plupart des réserves émises sur cet album. Le dessin est assez médiocre en général, avec des cases carrément bâclées et pratiquement caricaturales, à côté de certaines plus travaillées et acceptables. Les couleurs sont décevantes, alors que celles de Rayon U (surtout celles d'origine dans Bravo!) participaient à la fantasmagorie de l'album. Le scénario, quant à lui, présente un réel ventre mou avant de retrouver un peu d'allant vers la fin. En fait, Van Hamme n'a pas réellement su exploiter le "piège" originel de Jacobs avec la multitude de personnages sans réel "héros" (à l'opposé de B&M + O). Bref, ce n'est pas vraiment une déception car on n'attendait pas vraiment de suite au Rayon U, mais plutôt un album assez inutile, qui finira en deuxième ou troisième rangée dans les bibliothèques, ou servira de livre-martyr (celui que l'on tire pour ne pas abîmer les autres quand les rayonnages sont pleins à craquer).

    Coyote14 Le 06/04/2023 à 10:55:59

    Contrairement aux "gardiens du temple Jacobs", dont je fais partie, je ne trouve pas cet album aussi catastrophique qu'on le dit.
    Point par point :
    - Il est dit que c'est une opération commerciale. Oui et alors ? Un éditeur est rarement un philanthrope. Vouloir monter une opération commerciale n'a rien de condamnable. Jacobs lui-même de son vivant ne devait pas travailler pour la gloire.
    - vouloir donner une suite au rayon U. Je trouve que c'est une bonne idée. Qui est capable de dire que Jacobs n'ait pas approuvé. Pourquoi ne pas tenter l'aventure ?
    - Il est dit que le scénario est indigent. Il n'est certes pas à la hauteur de ce que l'on peut attendre de Van Hamme. Mais je n'ai jamais trouvé que le rayon U tome 1 était un chef d'oeuvre. Le scénario de Jaobs est lui aussi rempli d'incohérences et de raccourcis sommaires. On le parcoure avec indulgence. Rien à voir avec ce qui allait suivre.
    - Il est dit que le dessin est catastrophique. Pas d'accord, il y a un réel effort de reprendre certains plans chers à Jacobs. L'album sur le plan graphique est rempli de clins d'oeil . Pour moi c'est un hommage. Il y a des maladresses dans les proportions de certains personnages mais de là à condamner l'album uniquement pour cela, je ne cautionne pas.
    - il est dit que la colorisation est nulle. Pas d'accord encore une fois. Elle est dans le style de l'époque. Beaucoup de couleurs pastels. Je trouve l'ensemble assez réussi.
    Je pense que ce qui dérange certains réside dans le fait que les personnages tombent amoureux, sont jaloux, forment des couples, veulent vivre ensemble. Le tout sous forme de happy end à la sauce Hollywood. C'est vrai que Jacobs ne nous avait pas habitué à de tels dénouement un peu "fleur bleue". C'est là ma principale réserve.
    En conclusion, je ne serai pas contre un tome 3. Il faut peut-être que la licence perdure. Donnons leur chance aux auteurs. On verra bien.

    Cocker56 Le 04/04/2023 à 23:46:19

    J'ai dû vérifier deux fois pour en être certain. C'est bien Van Hamme qui a commis le scénario...

    C'est pas un album, c'est une imposture.

    On avait bien compris, au vu de certains albums, que les Éditions Blake et Mortimer, c'était pas précisément une association à but non lucratif, mais là !!
    Fallait oser, et ils l'ont fait !!

    Bref, j'ai mis une étoile, parce que le papier est de bonne qualité, et moi de bonne humeur.
    Mais je le regrette déjà...

    Theobald Pontifex Le 04/04/2023 à 11:44:59

    Encore 200 ou 300 albums et le dessinateur saura enfin dessiner... Peut-être... Bon, je ne savais pas que l'éditeur était dans un tel embarras financier pour oser produire une chose pareille. Le pire comme le disent plusieurs intervenants c'est à la mémoire de Jacobs qu'il est porté. D'autant plus dommage que l'album hommage à tirage limité Le Rayon U de Jacobs en N et B est de toute beauté. Cela c'est un vrai hommage au talent de Jacobs !

    clesse Le 02/04/2023 à 13:15:51

    très déçu. Le dessinateur devrait reprendre des cours d'anatomie : pas toujours de bonnes proportions dans les corps, position des personnages irréaliste (sauf à avoir un bon chiropracteur après), etc. En outre, on voit que le scénario était peu volumineux car avoir une BD en 3 strips de 2 ou 3 cases démontre qu'on aurait pu la boucler en 38 pages. Le scénario est d'ailleurs très faible et contient de nombreuses longueurs inutiles. En un mot : Bof (voir même Bof bof ...). Si une suite pouvait se concevoir, il aurait fallu la confier à des personnes plus à même de l'exécuter.

    PY78 Le 01/04/2023 à 12:43:27

    Album lu mais pas acheté. Même en considérant que Van Hamme a voulu s'inscrire dans le style des années 40, il faut bien avouer qu'en 2020, un tel scénario n'a vraiment pas beaucoup d'intérêt.
    Mais le pire de cet album, ce sont les dessins catastrophiques, notamment ceux des personnages aux proportions et positions hasardeuses. La ligne claire est une exercice particulièrement exigeant et s'inscrire dans les pas de Jacob, n'est pas donné au premier venu. Le couple Cailleaux/Schrèder n'est vraiment pas à la hauteur et ne fait malheureusement pas mieux que pour le Cri du Moloch. Il serait temps que Dargaud confie l'héritage de Jacob à des dessinateurs confirmée. Je n'ai rien contre les opérations commerciales comme celle ci, mais le minimum est que la qualité soit au rendez-vous.
    Et quand on pense que certains sites de critique BD encense cet album !!!!

    nmolinie Le 31/03/2023 à 19:26:18

    J'espère que Monsieur Jacobs ne voit pas ce qu'il est fait de ces personnages, pauvre, sans sel, ni poivre, pas même un peu d'humour ... Voilà, il est rangé dans la bibliothèque et ne risque pas d'être relu.

    grandede315 Le 30/03/2023 à 15:44:34

    Au secours Edgar, reviens chasser les marchands du temple !!!
    Quand en finirons nous avec ces reprises mercantiles ?……
    En ces temps où l’on parle beaucoup de retraites, que n’en est-il pas temps pour Van Hamme….
    Pourquoi un tome 2 à cette oeuvre unique pour laquelle Jacobs lui-même n’a jamais évoqué la moindre suite ?
    Ah ! Rentabiliser la nostalgie…..
    Bref, à éviter.
    Vive l’oeuvre originale !!

    ML121 Le 29/03/2023 à 00:19:49

    Clairement dans la veine des Blake & Mortimer post Jacobs. Une maison d’édition veut faire du fric et copier la Joconde. Cette stratégie n’est pas nouvelle, et elle touche, hélas, de plus en plus de héros ou de séries mythiques. Minable.
    1. Le Rayon U est une histoire complète avec une fin. Présenter cette suite comme la fin d’un récit non achevé est une mascarade commerciale.
    2. Les couleurs sont édulcorées. Il s’agit d’une colorisation moderne imitation « ancien » assez à la mode pour le moment, pour soi-disant magnifier le dessin et le style de l’époque. C’est fade. Les couleurs de l’original, elles, claquent superbement.
    3. Le dessin n’est pas toujours à niveau. Exemple : Marduk qui lève un fusil, en milieu de page 25. Et il y en a d’autres.
    4. La construction des textes est lacunaires. La page 14 est vide de texte (à part un « En avant ! » à la dernière case). Le déroulement de l’action n’est pas décrit. Les images ne sont pas écrites, comme il se devait à l’époque. Pire, on a carrément du mal à comprendre la page suivante où le texte démarre en plein milieu de l’action, et où l’on devine soudain qu’il manque le début de l’explication (une erreur à l’impression ? Ou pire ?). De façon générale, il y a régulièrement des cases vides de textes qui construisent une narration bien plus moderne et aérée, alors que ce n’est pas l’objectif déclaré (mais il faut quand même alléger pour attirer les lecteurs plus jeunes, n’est-ce pas ?). Dans le Rayon U, il n’y a AUCUNE case sans texte descriptif. Dans la Flèche ardente, près d’une image sur 5 est sans texte !
    5. Scénario : une pincée de sel, un soupçon de poivre, on fait gigoter tous les personnages et hop, l’album est bouclé !
    6. Conclusion : au secours ; mérite une bonne baffe, et donc 0/5. Cessez-de- copier-les-grands-maîtres- et-innovez.

    Parephil Le 26/03/2023 à 08:51:49

    J’avais des doutes avant de le lire, et maintenant des certitudes ; une arnaque purement commerciale…..

    Syngonic Le 25/03/2023 à 15:45:10

    Une suite digne en tous points de Jacobs ! Comme à son habitude, Jean Van Hamme signe ici une reprise exemplaire. Certes, le scénario et le message sont naïfs, mais ils le sont exactement comme pouvaient l'être ceux du premier tome. Mais Van Hamme réussit néanmoins à donner plus de complexité à ses personnages, et à développer un récit aussi captivant qu'il est dynamique.
    Le dessin de Cailleaux et Schréder, sans égaler tout-à-fait celui de Jacobs, est au niveau de ce qu'on pouvait attendre.

    Bref, je n'y croyais pas trop, mais je suis totalement convaincu, c'est d'aussi grande qualité que la reprise des Blake et Mortimer !

    nachin Paul Le 24/03/2023 à 09:23:22

    A part un intérêt historique évident pour les bd et Comics du milieu du 20 -ème, et les débuts de EP jacobs le "Rayon U" reste un ouvrage dont le scénario et le dessin sont d'une affligeante banalité. Ce n'est pas parce que c'est signé de ce formidable maître de la BD que c'est un chef d'œuvre.
    Ce soit disant Tome 2, à part se révéler une formidable opération commerciale (sans doute très lucrative), est indigne de ce qu'aurait pu produire EP J. Désespérant

    herve26 Le 23/03/2023 à 19:07:58

    Après avoir relu," le "Rayon U", dans la nouvelle édition avec les couleurs de Bruno Tatti, mais aussi dans l'édition bibliophile (superbe au demeurant), je me suis lancé dans cette suite, signée Jean Van Hamme, et illustrée par Cailleaux et Etienne Schréder.
    Je dois dire que le résultat est assez mitigé. L'histoire m'a semblé bien naïve , mais c'est sans doute , enfin je l'espère, une volonté du scénariste de rester figé dans ce qui se faisait dans les années 40. Je ne crois pas qu'un tel album puisse attirer de jeunes lecteurs mais plutôt des vieux nostalgiques comme moi, des albums de Blake et Mortimer, signés Jacobs.
    Van Hamme use aussi de facilités dans son intrigue, en empruntant pour ne pas dire copiant des scènes des aventures de Blake et Mortimer ( "le piège diabolique" avec la poursuite de Dagon par un dinosaure, "le secret de l'espadon" avec l'arche en pierre , page 17) ,ou encore des références à l'"Enigme de l'Atlantide", voire à Thorgal, avec les vaisseaux volants en fin d'album.
    Côté dessin, j'ai trouvé les personnages un peu plus caricaturaux par rapport au" rayon U", avec un Lord Calder difficilement reconnaissable au début de l'histoire. Seul, le personnage de Sylvia semble assez réussie par rapport à l'album précédent.

    Les auteurs ont parfaitement rempli le cahier des charges, en donnant une suite au "Rayon U", mais l'intrigue reste tout de même d'un autre âge. Il faut tout de même souligner la qualité des couleurs de Bruno Tatti qui donnent un coté vieillot voire vintage à cet album.