Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Soloist in a Cage 1. Tome 1

09/02/2023 2242 visiteurs 7.0/10 (1 note)

E nfermée dans un minuscule appartement, Chloé passe ses journées à s’occuper de Locke, son petit frère nourrisson. À sept ans, elle n’a jamais connu l’extérieur. Et pour cause ! Vaste ghetto, la Cité-prison accueille une large proportion de criminels prêts à faire la peau à qui se risquerait dans ses ruelles et les enfants y sont des proies de choix... Jusque-là, la survie des orphelins a été garantie par la générosité d’un voisin inconnu. Cet homme, Ross Sandberg, s’apprête à s’évader avec deux compagnons. Un plan surpris par Chloé qui, consciente du proche arrêt de l’aide, décide de tenter sa chance à leur suite. Mais, faire basculer le destin a un prix qui conduira la fillette, devenue grande, à retourner au cœur du bagne…

Chez Ki-oon, l’année commence avec l’entrée en lice de Soloist in a cage, un triptyque signé par Shiro Moriya, dont c’est la première œuvre publiée. D’emblée, le lecteur est happé par l’ambiance angoissante de cette quête-sauvetage en immersion dans un lieu hautement mortifère et fasciné par son héroïne d’apparence fragile qui recèle cependant une force insoupçonnable.

En quelques pages, l’autrice plante le décor d’un récit à la fois glaçant et captivant. Décrit en peu de mots, l’enfer malfamé de la Cité-prison contraste vivement avec le cocon, certes précaire, où vivotent Chloé et son frangin. Il résonne en revanche, dès le début, avec l’état d’alerte constant de Ross Sandberg et de sa bande durant leurs préparatifs d’évasion, puis avec la tension qui règne dans les rues, ainsi qu’aux abords de la gigantesque ville. Entre actions et informations judicieusement distillées, l'intrigue va bon train et ne souffre d’aucun temps mort. Si le chapitre initial avance crescendo jusqu’à une scène déchirante, les deux suivants, également intenses, jouent davantage la carte du thriller. Dotés d’une atmosphère encore plus épaisse, ils offrent à la mangaka la possibilité d’étaler les compétences de son personnage principal, tout en dévoilant la réalité sordide de l’endroit et de ceux qui y font la loi. Cela suffit à faire pardonner le côté attendu de certains développements et le manque de données autour de ceux qui chapeautent l'endroit

L’autre force de cet album tient à son graphisme bien léché. Les protagonistes sont solidement campés ; l’artiste dote les malfrats de vraies gueules de l’emploi auxquelles elle oppose la gracilité et le regard éperdu de larmes de sa danseuse aux talents mortels, ou encore la solidité des alliés de cette dernière. La mise en image des tréfonds de la ville pénitentiaire dans des scènes envahies par le noir des ombres environnantes s’avère réussie. De même, l’enchainement des cases ainsi que l’alternance des plans et cadrages assure une bonne dynamique, tout en intensifiant l’immersion.

Adroitement mené et brillamment illustré, Soloist in a cage invite à une valse palpitante sur fond de quête-sauvetage en territoire infernal. Rendez-vous en mai pour le second mouvement.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Soloist in a Cage
1. Tome 1

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 16/01/2023 à 13:35:34

    Nouvelle création d’une jeune autrice chez Ki-oon, qui reprend le schéma bien connu de la cité-prison (New-York 1997,…) pour nous parler de cette jeune fille au tempérament bien trempé qui se forme auprès des meilleurs combattants pour se plonger dans la fange pour réaliser l’improbable. En effet, lors de l’incident initial le lecteur n’a aucune information sur l’éventuelle survie de ce nourrisson tombé d’une hauteur vertigineuse en pleine tempête de neige du siècle. Pourtant… C’est sur un pitch très simple que l’autrice condense son récit en se basant sur une atmosphère très solide portée par des décors fort réussis. Sur des séries courtes il vaut mieux aller à l’essentiel sans complexifier outre mesure et Shiro Moriya ne se perd pas en chemin, s’appuyant sur sa compétence graphique pour dresser une ambiance nocturne de coupe-gorge où la jeune Chloé est devenue une combattante hors-paire. En posant dès le départ une galerie de personnages réussie et en rompant sa chronologie très vite, l’autrice nous tient en haleine avec l’envie de savoir si les alliés de circonstance de la jeune fille reviendront l’aider. De même le background nous titille puisque ce qui est décrit (et présenté) à l’image comme une société d’assassins renferme manifestement aussi des innocents ou du moins des condamnés de droit commun comme ce militaire au passé trouble qui opèrera comme mentor de Chloé.
    Avec un démarrage prenant en tout point et sans temps mort, le premier volume ralentit ensuite pour poser le retour de Chloé dans la prison et son enquête pour retrouver son frère. Les combats et séquences d’action sont très efficaces, les visages un peu moins précis que les décors font néanmoins le job et on a hâte de connaître la suite pour cette entrée en matière pas révolutionnaire mais très solidement bâtie.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2023/01/09/soloist-in-a-cage-1-3/