Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Léo Loden 29. Privé boucané

05/12/2022 1076 visiteurs 6.0/10 (1 note)

C omme le dit souvent Loco, le problème de la plongée sous-marine, c’est l’eau et dans la mer, il y en a beaucoup. Trop mouillée ou pas, elle aura été fatale pour Jules Matteaccioli. Malheureux accident selon la police, meurtre selon le père du disparu. Ce dernier charge Léo de faire toute la lumière sur ce tragique incident. Le temps d’expliquer la situation à Marlène et c’est le départ vers la Martinique et son rhum (il fallait bien trouver un appât afin de convaincre Loco de faire le voyage).

Trentième anniversaire pour Léo Loden et même si l’évènement n’a pas été spécialement remarqué dans le Landerneau du Neuvième Art, il est à relever.

Le sympathique détective quitte la Métropole le temps d’une enquête sous les tropiques dans Privé boucané. Un décor idyllique (méfiez-vous des apparences), un crime, quelques informations touristiques, un peu de sérieux avec le côté sombre de l’Histoire de l’île et la brochette habituelle de suspects aux mobiles variés, Loïc Nicoloff a bien distribué ses cartes. L’affaire se développe sans accroc au fil des pages, jusqu’à la poursuite réglementaire pour alpaguer le coupable. Insularité et thème du titre oblige, cette dernière se fait logiquement en bateau.

Dire que le scénario surprend ou offre un nouvel éclairage sur les héros serait un mensonge. Cependant, l’écriture, l’attention pour les petits détails «qui font vrais», la drôlerie des dialogues et les dessins toujours inspirés de Serge Carrère rendent la lecture agréable et engageante. Valeur sûr du polar réalisto-rigolo, Léo Loden n’a pas la vocation de révolutionner ni même de moderniser le genre.

Classique ou un peu paresseux suivant ses goûts, Privé boucané n’a rien à rougir vis-à-vis du reste de la collection. La formule est au point et est parfaitement exécutée, fin du débat. Maintenant, place aux choses vraiment importantes. C’est l’heure du ti-punch, santé à toutes et à tous.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Léo Loden
29. Privé boucané

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 07/12/2022 à 13:59:47

    Léo et Loco sont en Martinique pour enquêter sur la disparition d'un jeune plongeur.

    Un LEO LODEN dépaysant mais fidèle aux codes de la série, que ce soit d'un point de vue graphique comme scénaristique. Rien de vraiment nouveau sous le soleil, mais la lecture reste bien agréable.