Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Hollywoodland (Zidrou/Maltaite) 1. Hollywoodland

28/11/2022 1081 visiteurs 5.0/10 (1 note)

T inseltown, l’usine à rêves, la Mecque du cinéma : Hollywood. Ville mythique des grands studios, des stars et des producteurs à gros cigares, c’est là que la magie naît. C’est aussi là que les rêves se fracassent face à la réalité du show-business. Et ça fait plus de cent ans que ça dure.

Féru du Septième Art nourrit par le légendaire Cinéma de minuit de Patrick Biron, Zidrou rend hommage à l’âge d’or du cinéma dans Hollywoodland. Révérence, amour et respect, mais aussi réalisme et démystification, car l’écran noir cache de nombreux drames inavouables. Vrai-faux récit chorale, l’album se décline sous la forme d’une série de petites histoires où se croisent une brochette de personnages classiques : la midinette débarquant des étoiles pleins les yeux (elle déchantera rapidement), l’ancien touche-à-tout qui s’est recyclé dans la vente de hot-dogs après avoir fait tous les métiers du monde, le scénariste accablé et quelques autres acteurs de l’ombre. Racontars amusants, tragédie annoncée et jeu de références, l’ouvrage tente de former une peinture du lieu et de l’époque, sans jamais vraiment trouver son ton ou son identité malheureusement. Les intentions sont bonnes, cependant l’ensemble ne dépasse jamais l’anecdotique, l’attendu ou le déjà vu ou lu. Dommage.

Autre habitué des salles obscures, Éric Maltaite a affûté ses crayons et illustre ces pérégrinations californiennes d’une manière lâchée et fluide. Précis quand il s’agit des décors (les bagnoles des fifties !), attentif pour dépeindre les protagonistes et solide dans sa mise en scène, il offre une copie convaincante. Les connaisseurs de la maison Fluide reconnaîtront certainement ici et là quelques sympathiques emprunts stylistiques à Carlos Giménez.

Humour doux-amer ? Nostalgie ? Relecture critique ? Hollywoodland nage entre deux eaux. Reste un joli exercice de style finement réalisé et raconté.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Hollywoodland (Zidrou/Maltaite)
1. Hollywoodland

  • Currently 3.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.