Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

À l'occasion de la sortie en salle du film Il était une fois...l'espace, restauré en 4K, les éditions Soleil proposent aux lecteurs nostalgiques ou curieux de découvrir, en bande dessinée, la fin de cette impressionnante série.

"L'infini, des prairies bleues du ciel, découvert, comme un grand livre ouvert, et la Terre, cette bille éphémère, qui prend quand l'étoile passe sa vraie place dans l'espace. Infini, qui devant nous dévoile ses comètes ses planètes, ses étoiles. Et le ciel, tel un rêve éternel où le temps même s'efface pour faire place à l'espace. Infini, vers lequel nous allons plein de joie, sur les chevaux du vent. Le futur, l'aventure nous font face. Laisse-moi te conter Il était une fois l'espace..." En 1981, ces mots, chantés par Jean-Pierre Savilli, débutaient chaque épisode, emmenant les enfants et les grands dans un univers de space-opera digne de Star Trek et d'Ulysse 31. En effet, le studio Procidis, connu pour ses séries d’animation à visée pédagogiques, opte ici pour de la science-fiction non sans proposer une relecture de plusieurs mythes grecs, des messages philosophiques et des questionnements comme ceux autour des limites de la technologie ou les comparaisons entre une paix armée sous la férule d'un dictateur et la difficulté d'assurer l'ordre en démocratie, par exemple. En 1983, les six derniers épisodes ont été regroupés en un long-métrage intitulé La Revanche des humanoïdes. Cette même histoire devient aujourd'hui une bonne bande dessinée.

Le récit reste identique à celui du long métrage. Sur le chemin du retour d'une mission de routine, Pierrot, Psi et leur robot Métro assistent à un étrange phénomène de l'espace : de gigantesques vaisseaux s'assemblent afin de réaliser des exercices de tirs. La puissance déployée est titanesque ! Mais lorsque nos héros décident d'en rendre compte à la Confédération d'Oméga, leur appareil est pris dans une turbulence. Ils échouent alors sur une planète hostile. Psi est capturée par des humanoïdes, tandis que Pierrot est sauvé par un groupe d'hommes qui vit secrètement dans les montagnes...

Cette saga avait déjà eu le droit à une transposition papier. Cette fois, le dessin est confié au studio Watermark. L'aspect visuel prend un coup de jeune au niveau du style et des couleurs, sans trahir le design des personnages inventés par Jean Barbaud et les mechas de Manchu. Le style est fluide, dynamique tout en respectant la trame du récit des épisodes. Celle-ci a été quelque peu remaniée par le romancier Christophe Lambert que les lecteurs de fantasy et de dystopie connaissent bien. Bref, les aventures de Pierrot et de Psi obtiennent un lifting agréable, qui séduira les plus jeunes, sans choquer les plus anciens.

Au-delà du coup opportuniste, Il était une fois l'espace...la revanche des humanoïdes est un très bon album, avec un scénario et un dessin de qualité. Ce titre a toute sa place dans la collection jeunesse des éditions Soleil car il s'adresse tout autant à une nouvelle génération qu'à celle qui a déjà vécu les aventures des disciples de Maestro.

Par J. Vergeraud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La revanche des humanoïdes

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.