Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

T oine n'est pas vraiment ravi que son père le laisse chez ses grands-parents quelques jours. En plus de se demander où sa mère est passée, le garçon va devoir survivre aux récits ennuyants de sa mamie et éviter Gilbert, son grand-père. Lui, c'est un coriace, une force de la nature qui ne parle pas souvent - encore moins à Antoine -, qui passe son temps à chasser soit pour que sa femme cuisine, soit pour élargir sa collection d'animaux empaillés... Pour Toine, une seule solution, tenir jusqu'à ce que son père vienne le récupérer.

Après en diagonale (2018) et Greetings from Azur (2020), le nouveau récit de Simon Bournel-Bosson débute comme une chronique familiale, mais plonge rapidement le public dans une atmosphère lourde et tendue. Alors que le jeune héros côtoie sa grand-mère au quotidien, partageant avec elle sa routine, de la cuisine aux émissions TV en passant par le jardinage, son grand-père tarde à se dévoiler. Le stress qui étreint Antoine monte à mesure que l'homme se découvre. Sa passion pour la taxidermie notamment est l'occasion d'une séquence qui pose d'emblée une ambiance inquiétante. Cette sensation, loin de s'atténuer, est d'autant plus marquante qu'elle est appuyée par la colorisation : une bichromie changeante, vive, tantôt bleue-jaune, vert-rose ou jaune-orange.

Forcément, les deux protagonistes vont devoir passer du temps ensemble et c'est à cette occasion que le récit bascule dans le fantastique. La recherche des fameux champignons est l'occasion d'une immersion dans la forêt qui marquera le bonhomme. Un côté mystique qui désarçonne autant qu'il fascine. Malgré des proportions approximatives et quelques mouvements douteux, le trait de l'auteur et sa mise en scène se montrent assurés. Avares de textes, ses planches se tournent avec plaisir et fluidité, d'autant plus que le suspens se fait croissant jusqu'à la conclusion, ironique à souhait.

Surprenant autant dans sa forme que par son propos, Les Trompettes de la mort se dévore autant qu'il se lit. Un voyage déroutant dont les qualités masque les quelques défauts.

Lire la preview.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les trompettes de la mort

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.