Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La mer à boire (Blutch) La mer à boire

04/11/2022 5030 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

L ’amour, c’est à la fois facile et compliqué. A aime B, B aime A, ils se donnent un rendez-vous dans un hôtel chic afin de fêter ça. Rien de très nouveau pour Cupidon. Seulement, B arrive de la gauche et A est tout là-bas, à droite. Il ne faudrait pas qu’ils se ratent à cause d’une histoire de Peaux-Rouges mal lunés ou de taxi égaré dans les faubourgs. Pfff, après vingt ans de vie commune, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour ne pas tomber dans la routine.

Romance, c’est ainsi que Blutch décrit La mer à boire. Veut-il rassurer le lecteur face à cet étrange récit oscillant entre auto-fiction, onirisme et psychanalyse ? Ou simplement, avait-il besoin de baliser dès le départ un travail intérieur mettant en scène son intimité et son moi le plus profond ? La question se pose vraiment tant la narration se montre déconcertante et rocambolesque. Pour autant, les connaisseurs de l’auteur du Petit Christian se retrouvent quasi-immédiatement en terre connue. Rappels des jeux de l’enfance, multitude de clins d’œil aux lectures et aux œuvres marquantes qui ont jalonné son parcours et, cela va sans le dire, une maestria graphique aussi plaisante qu’innovante. Si les pourquoi et les comment sont nombreux, les planches apportent moult branches rassurantes auxquelles se raccrocher.

Après une poignée de pages nécessaires pour jauger le ton virevoltant de la proposition et placer son esprit sur la bonne longueur d’onde, le feuilletage devient une véritable partie de plaisir. Les idées sautillent de l’une à l’autre, passent des ravins, évitent les flèches des Indiens, avant de traverser un jardin-jungle digne de celui du parc du château de Champignac. Dans le même temps, il s’agit d’un conte adulte – quoi que plus sérieux que l’amour ? -, les allusions et les réflexions sont nombreuses, parfois sibyllines mais, au final, toujours enrichissantes.

Album-surprise rappelant l’esprit de liberté et la profondeur d’un Fred ou d’un Jean-Claude Forest, doté d’une mise en images aussi inventive que fluide, La mer à boire est beaucoup plus que la romance annoncée. Roman graphique ? Livre intimiste ? Surtout de l’excellente et intrigante BD.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La mer à boire (Blutch)
La mer à boire

  • Currently 3.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (19 votes)

  • Blutch
  • Blutch
  • 12/2022 (Parution le 04/11/2022)
  • 2024
  • 9782383870340
  • 88

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.