Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

M ike, Don et Suzie traînent souvent ensemble après les cours. Sur les skates, les gamins refont le monde en évitant de parler de leurs problèmes. Entre le père violent de Suzie, la cavale de celui de Michael et Moe, le caïd du lycée, qui persécute Don, ils préfèrent s'évader le long des voies ferrées. Au cours d'une de leurs sorties, ils croisent Durham, un sdf débrouillard avec qui ils se lient d'amitié. Et lorsque Moe disparaît subitement, la bande se demande si ce n'est pas un coup du Wendigo...

Un nouvel album d'Alex W. Inker, chez son éditeur fétiche, Sarbacane, est toujours un événement dans le petit monde du neuvième art. En sept ans et autant d'albums, l'auteur polymorphe a su construire une œuvre atypique qui - à l'exception de Servir le peuple et Fourmies la Rouge - compose une incroyable fresque de l'Amérique. Avec Colorado train, c'est une ancienne bourgade minière au pied des rocheuses, repère d'hobos, qui sert de décor. Là, une jeunesse désœuvrée, délaissée par les adultes, va se mettre sur les traces d'un tueur inquiétant. Car l'auteur ne s'en cache pas, son objectif est de proposer un récit horrifique.

Pour y parvenir, il va, comme il aime souvent le faire, adapter son trait à son propos. Un noir et blanc gras et « sale » pour restituer une ambiance qui ne l'est pas moins. La misère sociale est ici enveloppée d'une ambiance glauque et flippante. Afin d'appuyer cette peur, l'artiste n'hésite pas à user des onomatopées à la typographie étudiée. Si son dessin peut surprendre, avec des proportions pas toujours régulières, ses cadrage serrés et sa mise en page variée lui permettent de créer une immersion forte. En transposant le premier roman de Thibault Vermot dans les années 90, l'auteur de Panama Al Brown et Un travail comme un autre ancre son intrigue dans un passé proche en plus d'ajouter une composante traumatique à son dénouement. En vingt courts chapitres (plus un épilogue qui en déroutera certain(e)s ), il parvient à faire monter la tension et le suspense jusqu'à la confrontation finale, stressante et sanguinolente.

« Adapter c'est trahir » dit le proverbe. Alex W. Inker fait sien cet adage pour livrer un album sombre et marquant. Une réussite de plus pour un auteur-caméléon dont chacune des productions interpelle.

Découvrir la preview.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Colorado Train

  • Currently 4.42/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.