Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

L es mots comme l’image permettent de préserver l’instant et de l’inscrire dans une temporalité qui le dépasse jusqu’à, les années aidant, (se) permettre de le réinventer. Autour d’une simple photo de famille, Paco Roca remonte le cours du temps et raconte le destin de sa mère et d’une Espagne marquée par le franquisme.

Parfois comparé à Carlos Giménez pour sa capacité à analyser la société espagnole, Paco Roca continue son travail sur le souvenir. Après ceux qui s’évaporent dans La Tête en l'air ou ceux oubliés plus ou moins sciemment dans La Nueve, il semble devoir s’inscrire ici dans un parallèle à La Maison au travers de la vie d’Antonia.

Prenant pour prétexte un cliché que sa mère gardait pieusement auprès d’elle, l’auteur valencien dresse, au travers de la condition féminine de l’époque, un portait sans concession de cette fraction de l’Espagne d’après-guerre, celle qui subsistât plus qu’elle ne vécut sous Franco.

Récit authentique sous un format à l’italienne, Retour d’Eden mêle, ingénieusement, les références iconographiques pour venir enrichir un trait porté par la ligne claire et se permet, habilement, quelques incartades au classique gaufrier pour mieux en dynamiser le propos.

Simple mais dense, profond sans être pesant, largement autobiographique mais étrangement universel, le dernier album de Paco Roca est de ceux qu’il faut prendre le temps de lire afin de pouvoir en apprécier toute la subtilité.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Retour à l'Eden

  • Currently 4.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Au Fil des Plumes Le 27/10/2022 à 11:29:47

    Paco Roca nous narre l'histoire d'Antonia et de sa famille. L'auteur nous offre donc dans cette BD, le récit d'enfance de sa mère. Le lecteur est donc plongé en Espagne dans les années du franquisme. Clairement, on touche la corde sensible chez moi. Les récits de famille en Espagne me rappelle tellement ma propre histoire de famille...
    Le scénario suit donc cette famille pauvre dans une Espagne franquiste. Antonia vit donc parmi ses frères et sœurs. A travers des photographies, on découvre des pans de vie de la jeune fille. Les difficultés financières de sa famille, la violence du père, les non-dits mais aussi ce moment de simple bonheur sur une plage.
    J'ai été touchée par l'histoire mais j'avoue avoir moins adhéré à l'esprit graphique un peu terne accompagnant le récit. Bien que certaines planches soient originales (notamment celles qui ouvrent et ferment le récit); je n'ai pas vraiment accroché à l'esthétique. Cela ne m'a néanmoins pas empêché d'apprécié cette BD.