Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

S tephen Thomas Ward sait se faire des amis, enfin le croit-il ! Ostéopathe réputé, portraitiste talentueux et joueur de bridge honorable, il évolue avec aisance et désinvolture dans la bonne société anglaise des 60’s. Sa vie aurait pu devenir un long fleuve docile s’il n’avait croisé la route de Christine Keeler et voulu jouer les Pygmalion comme les apprentis espions !

La réalité dépasse souvent la fiction lorsqu’il est question de politique et de sexe ! Quand le vrai et le faux se côtoient avec une telle promiscuité qu’il devient quasiment impossible de les discerner l’un de l’autre, ils se révèlent alors un formidable terrain de jeu pour quelqu’un comme Jean-Luc Fromental. D’un point de vue narratif, Une romance anglaise prend la forme d’une confession enregistrée la veille d’un verdict aux allures de lynchage. Ce procédé permet, en un long flashback, d’appréhender le mauvais concours de circonstances qui jeta Stephen Ward au milieu de l’un des scandales politiques les plus retentissants du Royaume-Uni des années soixante. Sans devoir forcer le trait, dans la lignée des polars noirs de la meilleure époque, le scénariste du Coup de Prague n’a eu qu’à suivre le fil d’évènements déjà largement commentés et, en jouant sur les registres de l’ironie ou de la désillusion, à les réécrire afin de les mettre différemment en lumière. Sur un tel scénario, le travail dans l’univers des Réalistes américains de Miles Hymans trouve ici une forme de continuité graphique somme toute logique. Dans un style sophistiqué désormais reconnaissable entre mille qui mélange la rigidité masculine à la sensualité féminine, il donne une dimension quasi cinématographique (en cela la couverture vaut affiche) à une histoire faite pour lui.

Album immersif et parfaitement maîtrisé, Romance anglaise se révèle être un véritable régal et pas seulement pour les amateurs du genre.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Une romance anglaise

  • Currently 4.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (18 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    mediatheque_lannion Le 18/11/2022 à 12:30:56

    Le récit de ce scandale made in England des années 60 est historiquement intéressant et les illustrations conviennent parfaitement à l'histoire (une facture classique, réaliste, bien situées dans le temps).

    Là où le bas blesse, c'est que le récit raconte un épisode, somme toutes dramatique, mais en laissant le lecteur à l'extérieur, en simple observateur, sans provoquer d'émotion particulière à l'encontre des personnages.

    Dommage...

    Eric DEMAISON Le 17/11/2022 à 14:26:16

    Dans la veine du "Coup de Prague" sous de multiples aspects: le contexte de la guerre froide, nos amis anglais aux premières loges, de l'espionnage, une base de faits réels et un couple scénariste/dessinateur qui récidive. Voilà en quelque sorte le deuxième volet d'une série (?).
    Le scénario est brillant tant dans l'histoire que dans la façon de la raconter. Le choix du mode de récit, flashback, est judicieux et ménage une fin surprenante, son rythme aussi est soutenu et tient bien sur la durée.
    Le dessin, toujours aussi caractéristique de Miles Hyman est lumineux (cela contraste d'ailleurs avec le "Coup de Prague" et son ambiance hivernale). Les références graphiques au réalisme américain sont toujours là pour ceux qui apprécient ce style. Certaines mises en cases et pages sont très belles et rythme très bien le récit par exemple les premières et dernières pages sont somptueuses.
    En plus la collection "Aire Libre" de Dupuis qui soigne l'édition en fait un beau livre.