Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Ils brûlent 1. Cendre et rivière

10/10/2022 2834 visiteurs 6.7/10 (3 notes)

L a fuite, être discrètes, disparaître… Ongle et Pluie n’ont pas d’autre issue si elles veulent survivre. Des sorcières, avec des pouvoirs maléfiques ! Cela suffit pour que toute la population de la région veuillent les supprimer et ce ne sont pas les prêtres qui vont leur dire le contraire. Georg, un gamin des rues élevé à la dure, ne comprend pas ces histoires de magie. Tout ce qu’il constate, c’est que ces deux filles sont à peu près dans la même situation que lui et il sait bien que dans ce cas-là, un coup de main peut faire la différence. Alors, il les aide et les accompagne à travers la forêt. La destination de cette équipée ? Loin, mettons d’abord un peu de distance avec la ville, le reste attendra.

Quatre ans après Comme un frisson qui lui avait valu le prix révélation au festival de Quai des Bulles 2018, Aniss El Harnouri revient sur les étales avec Ils brûlent, une très ambitieuse saga médiévale fantastique prévue en trois tomes. Œuvre fiévreuse et sombre, Cendre et rivière a plus à voir avec un récit psychologique qu'avec une énième quête initiatrice ou un problème de voisinage avec des dragons chafouins. S’il y a bien des combats et des sorts, ici et là au fil des pages, le fond du propos se veut nettement plus sérieux et incarné. Ongle et Pluie ont la capacité de détruire ou de blesser leur entourage par un simple regard ou une poignée de main. Est-ce suffisant pour en faire des parias et vouloir les exterminer, sans même se poser une seule question ? Apeurées et pareillement dans l’ignorance que leurs tortionnaires, elles les premières voudraient bien comprendre ce qui se cache derrière ces déchaînements de violence. Quant à Georg, il veut seulement collaborer, faire de son mieux, même s’il voit bien que, finalement, peu importe la compagnie et sa débauche de générosité, ce monde n’a que faire de lui.

Envolées lyriques façon roman gothique, romantisme désespéré et exacerbé dans un écrin moyenâgeux à peine teinté d’étrange, l’album cherche toutefois un peu sa voie. Le scénariste a préféré laisser flotter le mystère et n’offre que très peu d’éléments auxquels le lecteur peut s’accrocher. Gentil, méchant, victime ou bourreau, pourquoi, comment, les lignes sont volontairement floues, peut-être un peu trop. Il est également peu aisé de s’identifier à ces personnages aussi traumatisés que perdus. Ils et elles sont, certes, courageux et appellent à la compassion, voire la pitié. Cependant, sur la longueur, sans autres informations que quelques bribes éparses d’un passé horrifique, il devient difficile de se sentir vraiment concerné.

Visuellement très réussi, quoique stylistiquement pas encore totalement abouti (les influences, Joann Sfar en particulier, sont nombreuses et étouffent un peu le trait du dessinateur), Ils brûlent est une lecture âpre et exigeante à mille lieues des poncifs habituels du genre. Peut-être est-il trop tôt pour pouvoir embrasser toutes les subtilités de ce conte noir aux fées si meurtries.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Ils brûlent
1. Cendre et rivière

  • Currently 3.83/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.