Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

U n bouquin de vulgarisation historico-scientifique amusant ? Julien/CDM (Zéropédia) en a sorti un et même cette buse de Bouzard (La planète des sciences) a tenté le coup. Alors, si c’est bon pour les copains, pourquoi pas pour Libon ? Deux-trois anecdotes vaguement connues pompées sur Wikipédia ou un épisode d'Il était une fois l’homme, des tas de gags dans tous les sens et une goutte d’Esprit de Fluide© (en vente dans toutes les bonnes parfumerie-tabac-presse), ça devrait le faire.

Loin de la volonté encyclopédique des ouvrages de ses collègues, Libon a plutôt pris la voie de la fantaisie pure et du délire avec Un petit pas pour l’homme, un croche-patte pour l’humanité. De la préhistoire à la Révolution industrielle, il propose une série de récits revisitant par l’absurde la supposée invention de divers objets du quotidien. Le fait est bien connu chez les architectes, la porte fût une avancée primordiale dans l’amélioration des logis, encore plus quand la pierre fût abandonnée au profit du bois et que l’ajout tardif de la charnière permit de l’ouvrir. L’incongruité des situations, les dialogues bien sentis et le trait hautement sympathique de l’auteur des Cavaliers de l’apocadispe rendent la lecture engageante et hilarante en diable.

Ces «mini-reconstitutions» déconnantes à souhait sont entrecoupées par des petites histoires mettant en scènes soit des chercheurs, soit des bourgeois du XIXe siècle. Sur le même ton cocasse, le scénariste aborde son sujet sous des angles différents. Cependant, ces racontars se montrent en retrait. Plus graveleux ou entendus, ces interludes, visuellement également moins léchés, font malheureusement un peu retomber le soufflé.

Malgré un contenu inégal par moments, Un petit pas pour l’homme, un croche-patte pour l’humanité devrait rassembler les suffrages, particulièrement chez les amateurs de rigolo et de saugrenu pas trop regardants sur la véracité des sources historiques.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Un petit pas pour l'homme, un croche-patte pour l'humanité

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.