Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Elecboy 3. La data croix

29/08/2022 2524 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

J osh se réveille dans un endroit inconnu et étrange. Il a été rejeté par ses amis après que sa vraie nature a été révélée : ni homme, ni machine, mais un mélange des deux. Une personne masquée se tient à son chevet, qui est-ce ? C'est l'Ordonnatrice, la gardienne du savoir universel. Auprès d'elle, il va enfin découvrir ses origines et peut-être plus… Pendant ce temps à Redsalt Canyon, une offensive contre le clan des Puiseurs se prépare : Sylvio veut retrouver Vittorio et sa fille.

Ce troisième épisode s'avère être un tournant dans l'histoire. Le héros va avoir des révélations sur le monde dans lequel il vit et aussi celui d’où il vient. Le voile est levé sur les causes de la chute de la civilisation. Cependant, d'autres interrogations persistent, comme le mystère des êtres extraterrestres qui semblent surveiller les humains survivants et cette intrigante secte adepte du Grand Tout. Jaouen Salaün maintient un suspense soutenu dans cette saga à la fois classique et inventive. Si les influences sont nombreuses (Mad Max, Dune ou encore Akira), la série conserve néanmoins son identité propre : une SF ambiguë, entre éléments très technologiques et un environnement désertique presque archaïque. Les personnages continuent de gagnent en épaisseur et les informations distillées intelligemment entretiennent la tension.

La partition graphique reste impressionnante, avec son style réaliste et ses plans travaillés pour une immersion garantie. Les couleurs participent totalement à l'instauration de l'ambiance singulière.

Il faudra attendre le dernier tome pour connaitre le grand dessein de cette tétralogie post-apocalyptique superbement illustrée.

Lire la chronique du tome 2.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Elecboy
3. La data croix

  • Currently 3.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 20/09/2022 à 10:30:17

    On ne l’attendait plus, Jaouen Salaün lâche enfin les freins dans cet album charnière tout en révélations. Ce qui nous fait nous demander pour quelle raison il a opté pour un format en quatre plutôt qu’une trilogie plus équilibrée… passons. Outre le titre un peu wtf on a tout bon dans ce troisième volume qui aurait été un carton s’il avait été le premier. Gageons qu’il n’est jamais trop tard pour découvrir une série lancée!

    Cette accélération de rythme nous prend de cours puisque les premières pages forment un surprenant flashback en mode rapide qui détonne diablement avec la torpeur et le contre-temps sur lequel était construite la série jusqu’ici. On nous raconte ainsi l’élimination brutale de cet être par ses proches avant les longues révélations que lui procurent un être synthétique au sein de la Bibliothèque de la Connaissance passée, logée dans une formidable croix formée par un séquoia géant. Le lien entre Joshua, les wastlands, les séquences spatiales et les combats épiques vus jusqu’ici se fait enfin pour notre plus grand plaisir!

    On bascule ainsi résolument dans de la grande SF qui précise son propos sur le Transhumanisme ou le post-humanisme (sujet également abordé dans la récente réédition d’Eden en version Perfect ou encore le grand album récent qu’est Carbone & silicium). Le récit devient alors très classique mais passionnant grâce aux images toujours magistrales de l’auteur. On regretterait presque que la séquence passe si vite tant le déroulé de cette fin du monde nous happe par la richesse des thématiques abordées. Les séquences d’action ne sont pas en reste puisque si cette fois il n’y a pas trace de moins guerrier, l’affrontement mécanisé entre les puiseurs et le clan de Sylvio est tonitruant en une bataille tout à fait explosive. Entre les deux Salaün nous glisse une dénonciation du totalitarisme religieux, plus habituel mais logique dans cet univers, le tout avec un design aux élégances qui montent encore d’un cran.

    Bref, on passe pas loin du coup de cœur pour un tome qui coche toutes les cases de la bonne et belle SF et qui réhausse très fortement l’intérêt d’une série qui, si elle maintient ce niveau pour son ultime volume pourrait bien être assez vite réévaluée comme une quadrilogie majeure…
    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2022/09/07/elecboy-3-la-data-croix/

    BudGuy Le 04/09/2022 à 17:38:33

    Joshua se réveille auprès de l'Ordinatrice, gardienne du savoir humain, et en découvre un peu plus sur ses origines et ce qui est advenu de l'humanité avant le chaos.
    En parallèle, Vittorio et sa fille s'associent avec Cult et les puiseurs afin de se libérer du joug de Sylvio et de son grand-père.

    La séquence d'assaut du camp amérindien est clairement un hommage à Mad Max de par sa violence et son esthétique (la colorimétrie axée sur le rouge rend bien l'ambiance).
    Visuellement, je n'ai rien à ajouter de plus que je n'ai déjà indiqué sur les deux opus précédents.

    L'album se lit très bien: les révélations se succèdent pour Joshua, le tempo s'accélère, les différentes intrigues arrivent bientôt à leur terme et le grand méchant Zehus pointe (enfin) le bout de son nez.

    Je n'ai en revanche pas compris pourquoi avoir nommée "la data croix" en lieu et place de "la croix de données" ou éventuellement "la croix du savoir" (?)