Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les rivières du Passé 2. Lamia

25/08/2022 1870 visiteurs 7.0/10 (1 note)

I l suffit d’en franchir le seuil pour que ce qui était… ne soit plus. Les Shayks sèment désormais la terreur et la mort au plus profond de Venise. Mais la Sérénissime n’est qu’une étape qui doit mener Lamia et Lynn, en Égypte, sur les traces du pharaon maudit…

Un peu plus d’un an après la Voleuse, le duo Desberg/Corboz livre la seconde partie des Rivières du passé où les protagonistes passent d’un monde à l’autre par une simple porte et profitent de l’un pour réaliser ce qui n’a pu être achevé dans l’autre. À la fois thriller à travers la quête de la sépulture d’un mystérieux vizir devenu pharaon, mais aussi récit de fantasy par le truchement d’univers parallèles, voire d’horreur par l’entremise des sanguinaires Shayks, les Rivières du passé prend pour toile de fond l’invention du monothéisme et la Damnatio memoriae qui frappa Akhenaton. Ce faisant, le scénariste de I.R.$ délivre un scénario hybride qui, finalement, révèle toute sa cohérence sous réserve d’accepter le mélange des genres.

Graphiquement, le dessinateur de L’assassin qu'elle mérite persiste et signe. Lamia s’inscrit dans la lignée de La voleuse, le trait est toujours omniprésent et le découpage, comme la couleur qui n’est pas sans évoquer Turner, s’essayent à de multiples variations de configurations et de tonalités, donnant ainsi à la lecture une dynamique et une lisibilité qui l’emportent définitivement sur une relative profusion graphique.

Lamia sait conclure élégamment un diptyque où se mêlent histoire des religions et fantasy. Le fait est assez singulier pour être mentionné !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les rivières du Passé
2. Lamia

  • Currently 3.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.