Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

T om McKenna vit paisiblement à Raven’s Bend, petite bourgade sans histoire. Il est respecté et connu de tous, jusqu’au jour où surgissent dans son restaurant deux truands en cavale en quête d'argent facile. Surprenant son monde, il retourne la situation à son avantage en descendant un des malfrats et en blessant l’autre. Il est aussitôt transformé en héros local et son portrait est largement diffusé dans la presse. Quelques temps après, débarquent dans son café trois hommes plus qu’inquiétants, qui croient distinguer en lui une ancienne connaissance.

Avec A history of violence, John Wagner (Judge Dredd) marche sur la corde raide en abordant un sujet plus qu'épineux. Dès le début de l’intrigue, on comprend qu’il part du principe que la violence engendre la violence et que, quelle que soit son intensité, elle ne pourra être résolue sans regain de sauvagerie. L’album divisé en trois chapitres, apparaît comme une démonstration. Surprenant son entourage, le père tranquille Tom McKenna change radicalement de comportement et se transforme en l’espace d’une seconde en tueur implacable, montrant ainsi que chacun cache au fond de lui-même une brutalité ne demandant qu’à sortir. De ce fait, plus rien chez lui et pour sa famille ne sera comme avant.

L’auteur joue ainsi avec les nerfs du lecteur en maltraitant la tranquillité de la famille moyenne de Tom, une femme et deux enfants charmants, et en jonglant avec la confusion d’identité du personnage principal. Progressivement la violence devient brutale et inévitable, elle fait froid dans le dos. Cette atmosphère malsaine est rehaussée par le trait brusque et concis de Vince Locke, et appuyée par un noir et blanc sans fioritures, basé sur les hachures. Les scènes de combat sont dessinées rapidement, presque jetées sur le papier, et sont impeccablement cadrées, à la manière d’un polar de cinéma. On est d’ailleurs ici à mi-chemin entre Reservoir dogs et Mystic river.

A history of violence est donc un thriller passionnant de bout en bout, aux scènes parfois insoutenables, mais qui reste cohérent et ne quitte jamais son fil conducteur. A noter que cette sortie coïncide avec celle de l’adaptation cinématographique de David Cronenberg, présentée en sélection officielle à Cannes cette année.

Par J. Léger
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

A History of Violence

  • Currently 4.12/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (77 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    godot Le 17/09/2008 à 09:48:03

    Le film était annoncé donc Delcourt nous offrait la BD qui a inspiré ce fameux film.

    Pourtant je ne suis pas très amateur des comics américain et là je découvre un vrai polar noire et bluffant!

    Je ne pensais pas que ce brave restaurateur, Tom, avait un passé criminel dans la maffia new-yorkaise.

    A prime abord j'était repoussé par le dessin, ce dessin noir et blanc assez tremblant et agressif. Pourtant d'une fois que j'ai lu cette BD, je dois avouer que cela correspondait parfaitement à l'ambiance décrit par le scénariste.

    La première fois que je l'ai lu, c'était d'une traite, j'étais haleté par l'intrigue. Un vrai thriller mené avec brio. Et pourtant, quelques années plus tard lorsque je l'ai relu et bien j'étais moins motivé. Peut être en connaissant déjà la fin de l'histoire?

    Autrement je le conseille vivement pour les amateurs de Thriller.

    le spectre Le 15/07/2008 à 14:17:49

    J'ai d'abord acheté cette bd bien avant de voir le film qui m'y a pourtant fait la connaitre. Et je regrette pas tant celle-ci est excellente. Bien plus riche et horrible que le film. Le dessin en noir et blanc est trés plaisant mais la vrai accroche c'est le scénario. Une vrai référence dans le monde du polards. Vraiment un bon achat.

    6767franck Le 07/01/2007 à 07:33:11

    sombre à souhait. Une lecture intéressante à plus d'un titre...

    Daka Le 15/01/2006 à 17:21:36

    A History of Violence est un polar dans le plus pur style, il a tout ce qu'il faut, là où il faut et saura réjouir les amateurs du genre, sans jamais s'y limiter. L'histoire est prenante, l’ambiance oppressante, de bout en bout, impossible de s'accorder le moindre répit. On subit les événements, pris dans la tourmente d’un passé refoulé et porté par un dessin faussement tremblotant car d’une justesse incroyable.
    Ce n’est pas un livre violent, selon les critères actuels, le titre prend tout son sens dans les dernières pages, comme si la violence était contenue, confinée, tout le long de l’histoire pour éclater finalement et rendre l’horreur encore plus dérangeante.
    Une BD exceptionnelle.
    La seule chose qu'on peut regretter, c'est de devoir attendre la sortie d'un film à gros budget pour voir débarquer en France ce comics qui date de quelques années maintenant.

    edgarmint Le 10/11/2005 à 21:24:32

    Quand vous coupez les ponts avec un terrible passé et qu'il vous revient à la face, il arrive un moment où il faut vous rendre à l'évidence et l'affronter, c'est un peu près ce qui arrive à Tom, le rôle principal de ce film - non - de cette BD...

    Le scénario est trés bien mené, simple mais efficace. Les personnages sont relativement hauts en couleurs : les mafieux sont des mafieux dans la plus pure tradition ... l'homme acculé dans ses derniers retranchements devient un fauve ....

    Le dessin en noir et blanc, assez brouillon, colle bien au côté "noir - sordide" de l'histoire.

    Plus de 250 pages, un long et agréable moment de BD. Amateurs de polars, romans noirs, ... vous êtes servis.