Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Z elig junior se souvient…un épisode un peu flou mais bien présent dans sa mémoire. Cela se passe en Pologne lors de la Seconde Guerre Mondiale. Accompagné de son père, il s’évade du train qui les conduisait vers une mort certaine. Fugitifs en terres envahies, facilement repérables puisque ressemblant à des sauriens, le brouillard se révèlera autant un atout qu’un traître. Aux détours d’un chemin, ils tombent sur une patrouille allemande dirigée par un étrange commandant aux allures de magicien grotesque et rien ne va se passer comme on pourrait s’y attendre...

Une lecture rapide peut laisser l’image d’un album sombre et triste aux accents tragiques mais cela serait une grave erreur car quelle ironie ! Quelle inventivité graphique !

Tout au long de l’album, Gawronkiewicz exploite toutes les potentialités de la page. Cette inventivité est particulièrement flagrante dans l’unique scène d’action et dans sa préparation. La tension monte crescendo sur une planche 4 x 4 cases où le regard se porte tour à tour sur les visages et sur la nature environnante. Elle est maintenue avec un découpage plus classique et atteint son paroxysme sur une double page où le silence précédant l’attaque transparaît jusqu’à nous mettre mal à l’aise. Puis vient l’embuscade proprement dite où tous les codes volent en éclats : les mouvements sont dès lors décomposés dans la même case, les opposants sont positionnés sur un plan schématique façon « wargames » et l’attaque ressemble à une figure des manuels scolaires du début du XXème siècle. C’est tout simplement jubilatoire !

Le propos l’est tout autant puisque empreint d’un détachement humoristique que seule la génération post-holocauste pouvait avoir. C’est à la fois drôle et haletant avec en toile de fond un des grands drames de l’Humanité. Bien sûr, cela n’a pas la valeur documentaire de Maus ou le poignant désespoir de Yossel, 19 avril 1943 car les auteurs ont décidé de ne nous narrer que le prologue de ce qui fut un long et tragique voyage pour ses deux protagonistes. Il est d’ailleurs fait mention dans la postface de l’existence d’un synopsis pour la suite mais sauront-ils garder cette ironie face aux éléments concrets de cette tragédie ?

Le traitement qu’ils font de ce sujet nous prouve qu’avec le temps, on peut (« …et on doit ! » comme l’a si bien dit le regretté P. Desproges) sourire de tout et que la dédramatisation d’un conflit est la seule manière d’éliminer toute rancoeur et d’avancer main dans la main avec ses ennemis d’hier. Une des grandes originalités de cet album est finalement de suggérer plus que de démontrer mais c’est également un de ses points faibles car à force de se cacher derrière les métaphores, on finit par rendre inaccessible le récit à ceux qui n’ont pas les clefs.

Par fabdebellis
Moyenne des chroniqueurs
5.4

Informations sur l'album

Achtung Zelig!

  • Currently 4.02/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (41 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    crapator Le 26/09/2005 à 13:41:44

    Et bien disons qu'à la lecture de cet album, mon impression personnelle n'est pas bien définie dans le sens où, comme cela a été dit avant moi, mêler l'absurde au tragique reste déroutant à première vue pour une personne n'ayant connu cette époque noire que par ouï-dire.
    Toutefois, je trouve que la tolérance et la compassion sont les maîtres-mots des saveurs qui me restent à la bouche à la suite de cette lecture. Le principe d'autodétermination est ici également intiment lié à celui de la réflexion, de la volonté personnelle et du passage à l'acte. Quant à mes neurones, ils reviennent sur terre au même titre que les deux protagonistes, Zelig et Zelig senior lors d'un final qui permet au lecteur de retrouver les balises d'une lecture plus conventionnelle.

    Ici prônent l'esthétisme, les notions de différence et de tolérance sur celles d'un monde en mal de repères que je vous les laisse imaginer. Ici prime grandeur, et non décadence.

    Une lecture à réserver à un public averti et prompt à continuer sa propre réflexion sur le thème abordé par l'album.