Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les 5 Terres 8. « Plus morte que morte »

17/06/2022 956 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

R ien ne va plus dans les bas-fonds d’Alysandra, capitale de Lys ! Son héritière violemment mise au tapis, le clan du Sistre entreprend de débusquer les membres du Coucal pour se venger. Mais le temps court et pourrait lui être fatal. Aux aguets, l’inflexible commissaire Shin Taku l’est aussi dans son enquête sur le meurtre d’une militaire. De son côté, Thori, la cuisinière, ne voit qu’une issue face aux jours qui filent : remonter sur le ring et gagner de quoi payer les remèdes de son fils. Décidée à rattraper les années perdues à Angleon, la princesse Keona entreprend, quant à elle, de s’immerger dans les affaires du royaume. Loin de là, Otsue et Teruo, les apprentis archéologues, affrontent seuls la jungle, tandis que Kauri, l'âme pêcheuse, paie le prix de sa distraction.

Après un premier cycle aux qualités narrative et graphique indéniables, l’ouverture du deuxième arc des 5 Terres était attendue avec son lot d’espoirs et de craintes. Paru en novembre 2021, L’heure du cadeau avait eu la difficile tâche d’en planter le décor et d’en présenter les nombreux protagonistes. Hormis Keona, ancienne otage des lions, tout était neuf. Malgré une découverte plaisante du monde des primates, repartir de zéro avait, en quelque sorte, rompu le rythme et demandé une familiarisation avec les lieux, les acteurs et la trame. Plus morte que morte poursuit sur la lancée, en augmentant le niveau.

Tricéphale, Lewelyn maîtrise parfaitement un récit qui plonge dans une autre pratique du pouvoir et les luttes qu’elle entretient. Il invite à une guerre des gangs qui rappelle les meilleures productions du genre. La montée en puissance dans la course menée par la famille du Sistre contre les tenants du Coucal maintient la tension tout au long de l’album. Les autres intervenants ne sont pas en reste. S’ils mènent chacun leurs affaires de leur côté, il semble prévisible que ces dernières finiront par interférer les unes avec les autres. En attendant, cette exploration et cette exploitation de toutes les strates de la société confèrent de la substance à l’intrigue. Il s’agit là d’un des points les plus positifs de cette saga. Par ailleurs, des pauses plus intimistes permettent de mieux cerner certains protagonistes, en fournissant aussi des informations précieuses sur leur passé ou leurs aspirations. En outre, bien qu’Alissa – figure éminente de l’opus précédent – soit peu visible, ses apparitions n’en sont pas moins chargées de signification.

Jérôme Lereculey, au dessin, et Dimitris Martinos, aux couleurs, offrent encore une fois des planches de belle facture. Grâce à leur travail conjoint, Alysandra se dévoile dans les splendeurs de son palais royal et jusqu’aux recoins les plus sombres de ses ruelles sordides. Son cachet asiatisant se retrouve partout, des monuments aux costumes. Chaque acteur est parfaitement identifiable et la galerie présentée en gardes assure de toujours s’y retrouver. Le découpage se révèle efficace autant que dynamique. Les cadrages varient les points de vue pour renforcer le propos et l’action. Au cœur de l’album, huit bandes horizontales – quatre par page – résument remarquablement le temps qui passe et l’état d’esprit de ceux qui y sont représentés. Enfin, comme dans les opus précédents, les auteurs proposent de s’arrêter sur un point particulier : ici, l’histoire du Sistre.

S'il fallait balayer des doutes, Plus morte que morte le fait, assurément. Qualité et suspense étant au rendez-vous, le voyage à Lys ne le cède guère à celui en Angleon. Vivement la suite !

Découvrir l'exposition virtuelle sur le deuxième cycle de Les 5 Terres.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les 5 Terres
8. « Plus morte que morte »

  • Currently 4.47/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 29/05/2022 à 22:29:50

    Toujours aussi prenant, ce 2ème épisode chez les primates fait preuve d’une maitrise totale du récit comme du graphisme. Le découpage, notamment, est parfait et permet une fluidité remarquable entre les différents arcs narratifs.
    Le personnage d’Alissa, mutique et ambigu et celui d’Hisa, aussi perfide que redoutable, se font idéalement pendant. Ce duel à distance apporte une dimension humaine intense à l’intrigue.

    Un plaisir de lecture constamment renouvelé tome après tome. Une série exceptionnelle.

    minot Le 24/05/2022 à 13:59:25

    Un tome qui continue sur la lancée du précédent, à savoir un scénario très complexe et remarquablement écrit qui présente plusieurs arcs narratifs, mais sans qu'aucune des intrigues ne se croisent pour l'instant. En effet, celles-ci se déroulent toutes en parallèle les unes des autres et pour l'instant aucun des personnages des différentes intrigues n'interagit avec les autres. Un petit exploit scénaristique quand on voit la complexité du scénario ...
    La lecture est un vrai régal (d'autant que le dessin est comme toujours prodigieux), mais on espère que les différentes pistes lancées depuis le début de ce cycle vont enfin se croiser lors du (des) prochain(s) volume(s).

    Saigneurdeguerre Le 20/05/2022 à 23:15:19

    Sur le continent de Lys, l’aristocratie au pouvoir ne semble guère en exercer dans la capitale où différents clans font régner leurs lois, accompagnées de rackets et de trafics en bonne et due forme.
    Depuis son retour, la princesse Keona passe beaucoup de temps dans la bibliothèque du palais et montre son désir d’assister au conseil des ministres, ce qui n’est pas de nature à plaire à ces dernières…

    Le puissant clan dus Sistre va mal ! A peine Alissa, leur championne et héritière est-elle sortie de prison qu’elle tombe dans un piège orchestré par un clan rival, et théoriquement bien moins puissant, le clan du Coucal qui pourtant nourrit de très grandes ambitions…

    Shin, commissaire examinateur auprès de la prévôté, hostile à la torture et à la violence, a sa manière bien à lui d’enquêter…

    Otsue et Teruo, étudiants en archéologie se retrouvent complètement paumés dans la jungle après que leur guide les ait complètement floutés et ait disparu avec l’argent et tout l’équipement…

    Kauri, du peuple Kibanaro, est enfermé dans une cage en bambou suspendue à un arbre pour avoir manqué à son devoir et mis en péril la vie d’un autre membre de la tribu par négligence…

    Thori formidable cuisinière, fut dans une autre vie une lutteuse d’exception. Désespérant de trouver l’argent nécessaire pour soigner son fils qui se meurt d’une mort lente, elle cherche par n’importe quel moyen à trouver la somma nécessaire…

    Critique :

    Après un premier album dans un nouveau cycle qui servait de mise en place, les choses évoluent, particulièrement au niveau des rivalités entre deux clans, le Sistre et le Coucal. Une lutte sans merci s’engage sans qu’il ne soit possible d’estimer qui va l’emporter. En parallèle, les personnages apparus dans le premier tome, et toujours en vie, poursuivent leurs propres aventures sans que le lecteur ne sache s’ils seront amenés un jour à se croiser.
    Les auteurs s’y entendent pour maintenir le suspense et susciter l’intérêt. J’émets tout de même un regret. En début d’album, on trouve un résumé, fort bien fait, et à la fin, il y a des explications complémentaires qui aident à comprendre cette société. Bravo ! … Mais pourquoi avoir fait le choix débile d’une écriture bleue sur un fond noir ? C’est particulièrement illisible et énervant !

    Campanar Le 17/05/2022 à 23:59:05

    Je préférais les félins !
    Ce second cycle est loin du niveau du premier … on passe d’une aventure à une autre en permanence et ça casse le scénario … trop d’intrigues imbriquées, on s’y perd et on s’y fatigue … dommage pour le dessin toujours aussi fin.
    Je n’ai pas trop aimé la violence non plus, alors qu’elle n’était que suggérée dans le premier cycle
    Les singes sont moins subtils !
    Reste tout de même que l’on a envie de savoir ce qu’il va advenir de tout ce petit monde … si les prochains tomes remettent un peu d’ordre à ce fatras, alors ça va vite redevenir très bon !

    Erik67 Le 17/05/2022 à 07:41:50

    Plus morte que morte est le second tome du second cycle consacré au monde de Lys peuplé de singes. On a suivi le retour de Keona dans son pays après l'accession au trône d'Angléon par la douce Astrelia.

    L'intrigue ne concerne pas vraiment la famille royale de ce pays mais plutôt une bataille de caste mafieuse entre le Sistre et les Coucal. Les enjeux ne sont pas les mêmes puisqu'il s'agit d'avoir la main-mise sur la capitale Alysandra. Bref, cela change de registre puisqu'on quitte la politique.

    Dieu sait que j'adore cette série depuis ses débuts mais j'avoue que ce tome est le moins bon. En effet, l'histoire semble faire du surplace et on est très loin des rebondissements incroyables qui faisait la force et la grandeur du premier cycle. On sent tout de suite une nette différence après un tome de découverte d'un nouveau monde. Désolé de le dire mais c'est ainsi.

    Pour autant, j'admets que le niveau reste de grande qualité notamment au niveau graphique et par les dialogues toujours aussi ciselées. Cependant, c'est au niveau de l'intrigue que cela pêche un peu.

    Il y a une multitude de personnages à suivre entre les différents clans, les étudiants et les prévôts sans compter sur la famille royale. Ceux qui sont perdus dans la jungle y sont toujours. Les autres évoluent tout doucement. Peut-être que la surprise vient d'un personnage que l'on croyait gentil et plein de bons principes mais qui cache en réalité une face assez sombre.

    Evidemment que l'on va continuer l'aventure malgré un tome un peu moins bon. Cela arrive parfois dans une série de qualité qui a vraiment modernisé la BD en cassant les codes traditionnelles tout en s'inspirant de ma série préférée à savoir « Game of thrones ». Les 5 terres reste de très loin une série tout à fait exceptionnelle.