Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La quête de l'oiseau du temps 11. folle graine

09/06/2022 2214 visiteurs 7.0/10 (1 note)

D e retour à Thâ, Bragon redoute que Mara ne lui ait pas pardonné d'avoir assassiné son père, alors qu'il était sous l'emprise maléfique de l'ordre du signe. À son grand soulagement, il découvre que la princesse a accepté que le chevalier ne soit pas responsable de ce crime. Elle lui avoue même son amour avant de lui demander de l'accompagner dans une mission particulièrement délicate. Elle doit s'emparer d'une mystérieuse graine, indispensable pour invoquer une magie très ancienne, à même de contrer les pouvoirs de Ramor. Pour cela, il lui faut se rendre dans un temple niché sur une île dans la baie du fleuve Dol.

Ce simple nom, ainsi qu'une ombre inquiétante sur la couverture, ne peuvent qu'évoquer l'un des personnages les plus intrigants du cycle originel. En effet, l'intrigue se rapproche à grands pas du point de jonction avec La Conque de Ramor, premier épisode de La Quête de l'Oiseau du Temps. Il convient donc pour les auteurs de conclure leur intrigue. Il reste encore tant à expliquer avant que Pelisse et le Fourreux fassent leur entrée.

Force est de constater que les événements décrits depuis le premier tome s'inscrivent parfaitement dans la trame de La Quête de l'Oiseau du Temps. Il n'est pas rare que, dans ce genre d'exercice, des incohérences apparaissent, ce qui n'est pas le cas jusqu'à présent. Le scénario distille les informations avec parcimonie, laissant toujours planer le doute sur LA grande question qui reste sans réponse depuis trente-cinq ans : la véritable nature de Pelisse. L'explication qui devrait survenir dans le prochain épisode aura intérêt à être à la hauteur !

La lecture de Folle Graine se révèle plaisante, à défaut d'être complètement passionnante. Depuis le début, Avant la Quête reste indubitablement en-deçà de la saga originelle. Il faut reconnaître que succéder à un tel chef-d'œuvre n'était pas une entreprise aisée. L'attachement à l'univers d'origine reste un facteur central dans le succès de cette série et force est de constater que les auteurs ont réussi, jusqu'à présent, à conserver une grande cohérence. Le principal bémol concerne le dessin de David Etien. Le travail du dessinateur doit être ingrat, puisqu'il lui faut s'inscrire dans le style de Loisel, quitte à se sentir bridé. Si ses planches ne souffrent pas de véritables défauts, elles manquent de panache. Dans leurs postures et leurs expressions, les personnages souffrent d'un déficit de charisme, comme s'ils exprimaient inconsciemment la lassitude du dessinateur, qui ne participera d'ailleurs probablement pas à l'ultime tome. Celui à qui reviendra le redoutable honneur de reprendre le flambeau sera-t-il Lidwine, Aouamri ou Mallié qui rempileraient pour boucler la boucle ? À moins qu'un nouveau candidat n'émerge ? Aucun décision ne semble avoir été officiellement prise. En tout cas, l'impatience est double, parce que la conclusion très attendue de cette série permettra également à Loisel d'enfin se consacrer à Après la Quête.

Par T. Cauvin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La quête de l'oiseau du temps
11. folle graine

  • Currently 4.07/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (14 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 04/07/2022 à 22:49:29

    :::: SPOILERS ::::

    C’est vrai que c’est cool de retrouver les personnages et l’univers de la quête, difficile de bouder complètement son plaisir. Sauf que Le Tendre pratique un art du recyclage bien à lui. Je vais encore faire le parallèle avec la série-mère mais là, c’est le scénario lui-même qui m’y renvoie :

    On retrouve donc Mara dans la même situation que dans « La conque de Ramor », le nez plongé dans le même grimoire pour y découvrir un autre secret caché : cette fois-ci ce n’est plus un oiseau qu’il faut aller chercher mais une graine… Ah. Pour "affaiblir la menace du dieu Ramor". Ah. Par quel moyen ? Sais pas, on n’en apprend pas plus.

    Je continue : il se trouve que cette graine pousse dans l’estuaire du fleuve Dol. Tiens, ça ne vous rappelle rien ? Eh oui, « Le Rige » bien-sûr ! A moins qu’un fleuve n’ait deux estuaires, c’était déjà là que nichait l’oiseau du temps. Sauf qu’à l’époque s’y dressait le majestueux Doigt du ciel, gigantesque pic rocheux enraciné ici depuis l’aube des temps. Alors pourquoi n’est-il pas là quelques années plus tôt ? Mystère. Nulle trace de la jungle du territoire du Rige non plus, soit dit en passant…

    Bref, et qui se cache là pour garder la fameuse graine ? Fol de Dol évidemment, le même qui apparaissait dans chaque album et barrait l’accès au Doigt du ciel dans « Le Rige ». Le fan service est assuré ! Je note que Bragon avait déjà rencontré Fol, du coup, du moins sa voix. Pourquoi ne le reconnait-il absolument pas dans « La conque de Ramor » alors, puisqu’il a la même et inimitable façon de s’exprimer ? Un mystère de plus, un mystère de trop.

    Ces incohérences et ces facilités me fatiguent. Et encore je n’ai pas parlé de cette histoire de secte sur laquelle repose toute la 2ème saison, dont aucune mention n’avait jamais été faite dans la quadrilogie originelle.

    Donc oui, d’accord, tout ça reste sympa et bien dessiné. Mais 8 tomes là où 4 auraient déjà très largement suffi, c’est trop cher payé en temps et en argent pour tenter de prolonger artificiellement la légende de « La quête de l’oiseau du temps ».

    Il n’y a plus qu’à espérer que le dernier volet soit, lui, vraiment à la hauteur en attendant les alléchants « Après la quête ».

    minot Le 20/06/2022 à 19:36:40

    C'est toujours un plaisir de retrouver l'univers de LA QUETE, d'autant que comme d'habitude, les dessins sont au top. Côté scénario ça avance, pas très vite certes, mais ça avance. L'album est plutôt bien équilibré dans son contenu, il y en a pour tous les goûts : de la grosse baston, des voyages au long cours, de la tendresse, un peu d'humour ... et des personnages attachants. A ce propos, on appréciera les relations entre Mara et Kryll, toutes les deux rivales pour le cœur de Bragon, qui ne manqueront pas de compliquer les événements.
    Bon tome au final, l'avant-dernier avant la conclusion de ce cycle prévu au prochain album.

    Romu_ Le 17/06/2022 à 21:57:32

    Toujours aussi attendu, et pas déçu. Seul regret : pourquoi avoir étalé le cycle sur 8 tomes ? Mis à part celui-ci, et son lot révélations qui prendront tout leur sens dans le tome 8 et surtout dans le cycle de la quête, les autres diluaient un peu, surtout quand on pense à la densité des 4 tomes du cycle originel.
    Mais c'est toujours un plaisir à lire, et à voir la diversité des trognes imaginées par les auteurs, sans parler du bestiaire.

    Erik67 Le 12/06/2022 à 12:14:38

    Encore une fois, il faut attendre des années avant la parution de chaque tome sachant que ce second cycle se terminera avec un prochain album.

    A noter qu'il y aura encore un dernier cycle qui se passera après les événements de la quête de l'oiseau du temps. Bref, le même ordre chronologique qu'avait pratiqué les trois trilogies de Star Wars.

    Evidemment, cette bande dessinée est une merveille d’intelligence, d’humour et d’esthétisme. Elle constitue un monument de ce qu'a été l'héroïc fantasy dans notre pays.

    Pourtant, la trame est plutôt classique : le monde d’Akbar est en grand danger, dans huit jours un dieu vengeur emprisonné dans une conque va se libérer et asservir le monde. Le chevalier Bragon et son élève Bulrog combattent ardemment l'Ordre du Signe, une secte qui souhaite asservir les peuples de ce monde.

    Par ailleurs, on sait que la Princesse Mara va succomber à la magie du grimoire des Dieux tout comme un certain Frodon a bien failli succomber à la magie maléfique de l'anneau. Bref, le Seigneur des Anneaux n'est jamais très loin.

    Ce qui fait la force et l'originalité de la quête, c'est que l’aventure est non seulement présente mais l’humour omniprésent lui donne un cachet sympathique avec toutes ces réparties truculentes.

    Par ailleurs, il y a une joyeuse bande constituant un groupe disparate où chacun est complémentaire. L’ensemble forme une communauté imaginaire crédible, originale et très engageante. Cela ne vous rappelle rien ?

    Bref, ce tome est l'avant-dernier et on voit se profiler la fin de cycle ainsi que les liens avec la première période. Pour moi, c'est toujours aussi bien même si on pouvait percevoir une certaine lassitude dans les deux précédents tomes.

    Il faut dire que l'action est un peu plus distillé ce qui ne fait pas de mal pour se concentrer sur la psychologie des personnages. On observera un rapport assez intéressant dans la rivalité Mara et Kryll pour le cœur du chevalier.

    Je dirai qu’il ne faut pas bouder son plaisir de ce qui reste un incontournable de l'héroïc fantasy !

    Rody Sansei Le 12/06/2022 à 09:38:53

    Ça en devient un peu long et un peu ennuyeux. J'adore toujours le dessin, même si sur ce tome Etien n'a pas donné son maximum, notamment sur les persos et les décors.
    Vivement la fin, qu'on puisse passer à autre chose et qu'Etien puisse enfin se consacrer à ses deux séries phare.

    Autant, j'ai beaucoup aimé cette série jusqu'au tome 5, autant le niveau baisse avec des intrigues annexes qui trainent en longueurs et où on n'avance plus trop dans l'histoire (malgré des tentatives grossières de raccourcis ici et là, c'est dire).