Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

T ous les ans, Roger doit trouver une idée pour animer la fête de la commune normande où il vit. Il remplit ainsi la promesse faite à son épouse décédée depuis quelques années. Le veuf propose au maire de réaliser un puzzle géant. Le projet plaît au politicien, lequel dirige justement une usine de jeux. Parallèlement, Isa, généralement malheureuse en amour, est courtisée par Erwan, un beau marin ténébreux, et par Hippolyte, l’instituteur au grand cœur.

Le scénario de Jérôme Félix et Dominique Legeard demeure plein de bonnes intentions. Les protagonistes se révèlent attachants et le lecteur est évidemment sensible au sort des petites agglomérations en mal de reconnaissance. Dans cette comédie sentimentale, il ne fait nul doute que tout finira bien. Un brin de tension aurait cependant permis de pimenter le récit.

Certains personnages ont néanmoins du potentiel. Il y aurait quelque chose à faire avec celui qui porte les casquettes d’industriel et d’élu, sans se soucier des conflits d’intérêts. Mieux encore, l’amoureuse en série, adepte de la drague agressive et prête à tomber follement amoureuse de tout garçon un peu gentil, a certainement quelque chose à raconter. Idem pour ce sympathique père célibataire et sa marmaille survoltée. Les ingrédients sont pourtant au rendez-vous pour une tragédie à la Marcel Pagnol, mais il manque ce je-ne-sais-quoi et l’histoire ne décolle pas vraiment.

Il y a peu à dire sur le dessin semi-caricatural d’Alain Janolle. Son trait est simple et agréable ; ses acteurs vivants et les décors généreux.

La métaphore du puzzle, où des éléments dissemblables sont juxtaposés pour former un ensemble très solide demeure intéressante. Dans Ces petits riens qui changent tout, les pièces ne composent malheureusement pas de véritable fresque.
https://www.bdgest.com/forum/primal-gods-in-ancient-times-tsurubuchi-vega-t101298.html
Planche : à venir
[quote]Alors que Miyo s'est fait à son sort - elle a reçu la flèche blanche l'an dernier, ce qui a fait d'elle la prochaine offrande à la divinité du village -, l'arrivée d'un drôle de trio met les habitants en émoi. Intriguée, la fillette n'oublie pas pour autant ce qui l'attend le lendemain. Elle qui n'a jamais vu la capitale, qui n'a quasiment rien vécu voit sa vie déjà à son terme. Résignée mais faisant bonne figure, elle retourne se balader dans les montagnes et fait une rencontre qui va changer son destin...

Avec les fins du Bateau de Thésée et celle, plus récente, de Peleliu, Vega, désormais collection au sein des éditions Dupuis, cherche sa nouvelle pépite. À la lecture de ce premier tome, Primal Gods in ancient times pourrait bien remplir ce rôle. Certes, la pagination relativement faible (trois chapitres et un interlude pour quelques cent-soixante planches) est loin des standards du genre, toutefois ce que cet album perd en épaisseur, il le gagne en mystère et en intérêt. En effet, suivre Miyo, dans ce monde où folklore et mythologie servent de toile de fond, s'avère rapidement prenant. La gamine est attachante autant grâce à son caractère que par sa situation particulière qui provoque l'empathie.

Dans des décors soignés, les éléments déclencheurs de son aventure se mettent facilement en place et piquent la curiosité. Teinté de fantastique, ce début laisse à chaque protagoniste assez de place pour être développé. Évidemment, les mystères sont de plus en plus nombreux au fil des rencontres, mais les informations dévoilées sont suffisantes pour maintenir l'intérêt sans perdre le fil. C'est notamment le cas pour un des compagnons de route dont certains secrets révélés changent les enjeux comme la portée de la trame, ponctuée de petites touches d'humour, tout en faisant naître de nouvelles questions. Enfin, le trait assuré du mangaka, dont c'est la première publication en France, est soutenu par une mise en scène limpide qui permet de rester immergé tout du long.

Bien construit et bien mené ce Primal Gods in a ancient times démarre fort. Avec son univers riche et une intrigue prenante, il possède tous les éléments pour accrocher les lecteurs et créer l'intérêt. Vivement le tome deux annoncé pour le 1er juillet 2022 !

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Primal Gods in ancient times
1. Tome 1

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.