Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Le voile Blanc

29/05/2022 1000 visiteurs 7.0/10 (1 note)

D epuis près de trois siècles, les glaces recouvrent progressivement le globe, menaçant l’Humanité de famine et d’extinction. Pour lady Blodwen Morgan, il est grand temps d’aller explorer la Moscovie et de s’enfoncer au cœur de ces étendues gelées qui retiennent l’été prisonnier…

Après la sortie de Le monde est un cactus chez Clair de lune, Romina Denti et Valentino cultivent l’écologie au féminin avec Le voile blanc, paru chez Akileos.

Pour l’occasion, Romina Denti conjugue, en un récit singulier, condition féminine et avenir de la planète. Tout l’art de la scénariste italienne consiste à construire une histoire qui délaisse les clichés réducteurs pour plonger ses racines au cœur des mythes fondateurs et de quelques épopées issus du folklore slave ou des Enfers grecs. Toutefois, elle s’émancipe de cette trame démiurgique en la recontextualisant dans un univers fictionnel et victorien qui lui permet de soutenir un propos qu’elle prend le soin de parfaire au grè de deux cents pages. Féminin sans être féministe, écologue sans devenir écologiste, Romina Denti sait préserver les équilibres d’un scénario pluriel qui rappelle que l’un n'a pas de primauté sur l’autre. Mais, Le voile blanc ne serait pas ce qu’il est sans le dessin de Valentino Forlini qui, sur un registre graphique semi-réaliste, confère vie et sentiments à ses différents personnage. Les traits sont campés avec détermination et les décors, comme la mise en couleur, viennent, sans surjouer, parfaitement appuyer le scénario.

Le voile blanc offre un joli moment de lecture qui rappelle, avec raison et constance, que nous gagnerions tous et toutes à reconsidérer deux ou trois petites choses !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le voile Blanc

  • Currently 2.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.