Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

L e succès aussi inattendu que mérité de Faut pas prendre les cons pour des gens a permis au plus grand nombre de découvrir le talent et l’humour d’Emmanuel Reuzé. Sentant le bon filon, Fluide Glacial en profite et propose un recueil d’œuvres antérieures du gaillard sobrement intitulé La limite n’a pas de connerie, vous voilà prévenu.

Publiées entre 2007 et 2009 dans Psikopat et L’Écho des Savanes, les histoires au sommaire montrent exactement d’où vient l’inspiration de Reuzé : la parodie, le décalage et l’absurde. Armé de cette trilogie zygomatique, il explore différents genres (western, récits de guerre, polars, horreur, etc.) pour mieux les dézinguer à grands coups de dialogues pas piqués des hannetons comme il se doit. Mises en abîmes continuelles, jeux graphiques (l’utilisation d’illustrations faussement rétros) et réflexions WTF, tous les éléments de l’esprit goguenard de l’auteur de L’art du 9e art sont déjà présents. En résumé, ça grattouille, ça chatouille et ça pique un peu un réel ou un imaginaire immanquablement dépassé par les évènements.

Travaux de «jeunesse» déjà bien aboutis, La limite n’a pas de connerie est une lecture hilarante et particulièrement salvatrice en ces temps incertains.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

La limite n'a pas de connerie

  • Currently 3.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    NUsul Le 21/04/2022 à 15:07:45

    J'ai pourtant adoré les "faut pas prendre les cons pour des gens", qui en une page, prenait des faits de société et les démontrait par l'absurde.

    Là avec la meme idée sur le titre et la couv, on surfe sur le succès mérité de la série précédente. Aïe! Le plaisir est diamétralement opposé! J'ai souffert à la lecture, et j'ai du me forcer à lire les histoires!

    C'est de l'absrude pour de l'absurde, juste ca, sans queue ni tête ni corps, pas de chute, pas d'humour noir sur notre société.
    Et pourtant j'aime tellement d'amour celle d'avant!

    Une grosse déception