Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

E n 2003, Recep Tayyip Erdogan est élu premier ministre de la Turquie. Onze ans plus tard, il en est le président. Le politicien est controversé, notamment en raison de son mépris de la démocratie, de la laïcité et de la liberté d’expression. Rien de moins. Mais qui est-il ? Né dans un milieu modeste et excessivement pieux, il grandit avec un père brutal. Pas particulièrement doué à l’école, il devient joueur de football semi-professionnel. Il n’a cependant pas le talent requis pour s’imposer dans les grandes ligues. Ambitieux, il a une carte dans son jeu : un incroyable charisme. La droite religieuse ne s’y trompe pas et comprend qu’il a le potentiel d’aller loin. Elle lui offre son soutien pour conquérir la mairie d’Istanbul, laquelle lui servira de tremplin pour accéder aux plus hautes fonctions. Il y met du temps, multiplie les échecs… et s’entête jusqu’à ce qu’il remporte, presque honnêtement, une élection.

Erdogan, Le nouveau sultan est le fruit d’une impressionnante recherche. Le journaliste Can Dündar a consulté toutes les sources possibles pour circonscrire les motivations du politicien et retracer son parcours en adoptant une structure chronologique très fluide. Disposant de trois cents pages, il a tout l’espace nécessaire pour s’attarder à des épisodes méconnus. Il s’arrête alors que le protagoniste s’assoit sur la chaise du président de la République, à quoi bon raconter une suite déjà bien connue. Sans concessions, il dévoile un individu prêt à tout pour obtenir ce qu’il convoite, c’est-à-dire le pouvoir. Le démagogue n’hésite pas à tricher, mentir, manipuler et trahir. Pour tout dire, en comparaison, Machiavel fait figure d’enfant de chœur. L’ouvrage a certes des allures de brûlot ; il n’est toutefois pas que cela. Le scénariste se veut intègre, tellement que par moments le lecteur est presque sensible aux déconvenues de l’homme d’État.

En toile de fond, le chroniqueur présente les théocraties du monde arabo-musulman qui se structurent pendant les dernières décennies du XXe siècle. Le retour des dévots dans la sphère politique turque n’est pas un phénomène isolé ; il profite en effet d’une mouvance internationale rendant acceptable la dérive mystique dans une nation laïque depuis les années 1920.

Mohamed Anwar soutient l’enquête à l’aide d’un dessin réaliste en noir et blanc. Il se concentre essentiellement sur les interlocuteurs et ses décors sont généralement dépouillés. Bref, il laisse assez peu parler ses illustrations. Cela dit, les acteurs jouent toujours juste.

Le portrait fouillé d’un personnage fascinant… et un peu terrifiant. C’est du reste à partir de l’Allemagne que les deux bédéistes turcs ont mené ce projet impensable à réaliser dans leur propre pays.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Erdogan - le nouveau sultan

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 11/03/2022 à 08:16:36

    Voici une biographie qui est consacrée à Recep Tayyip Erdoğan qui dirige la Turquie depuis 2003 de manière assez autoritaire voir dictatoriale.

    Je sais qu'il a été victime d'une tentative de coup d'état en 2016 qui l'a rendu complètement paranoïaque au point de conduire à des purges avec plus de 50 000 arrestations dont des députés de l'opposition et au licenciement de plus de 100 000 employés du secteur public, ainsi qu'à la mise en place de réformes sécuritaires et à une forte présidentialisation du régime. Bref, il en est ressorti très renforcé.

    Le scénariste Can Dündar est un journaliste turc qui a été contraint de fuir le pays car opposant au régime. En effet, il a été menacé de mort et condamné en Turquie à 27 ans de prison pour avoir dévoilé un trafic d’armes coordonné par les services turcs à destination de factions islamistes en Syrie. Il s'est installé à Berlin où il vit sous haute protection. Il a eu l'idée de faire un roman graphique avec un dessinateur turc lui aussi exilé. Il a constaté que le roman graphique commençait à prendre de l'ampleur au niveau des rayons de librairie à juste titre.

    Par ailleurs, il a décidé d'être objectif dans son travail en ne révélant que les faits qu'ils soient en faveur de cet homme ou pas même si on a bien compris qu'il ne le porte pas dans son cœur.

    La deuxième chose intéressante est de nous présenter le passé de cet homme politique et de s'arrêter au moment où il va prendre les reines du pouvoir en Turquie car l'auteur considère qu'on connaît l'histoire. C'est un peu dommage car il est vrai qu'en tant qu'occidentaux, je n'ai pas vraiment suivi son parcours politique.

    Mais bon, c'est intéressant tout de même de voir comment cet homme a gravi les échelons du pouvoir en ne partant de rien. La démarche est de savoir ce qui a pu le guider et comment il s'est imposé sur la scène politique.

    Au départ, on découvre un enfant miséreux battu par son père vivant au bord de la Mer Noire. Puis, il fera des études dans un lycée religieux où l'on forme des imams et des prédicateurs ce qui sera plus tard fort utile pour faire des discours politique haranguant la foule.

    Il parviendra péniblement à obtenir un diplôme de la faculté des sciences économiques et commerciales de l'université de Marmara. Il fera en même temps un parcours de joueur de football semi-professionnel de 1969 à 1982. Bref, cet ouvrage nous livre quand même pas mal de surprises pour ceux qui ne connaisse pas particulièrement cet homme.

    Je me rends compte également que cet homme a traversé pas mal d'épreuves avant d'arriver au sommet. Il a même été emprisonné après avoir lu un poème lors d'un discours. C'est incroyable de voir comment on peut parfois passer de statut de victime d'un système à oppresseur une fois l'objectif atteint. C'est comme s'il n'avait rien appris et qu'il prenait une revanche haineuse. Oui, il faut se méfier des autocrates. Il n'y a pas que la Russie de Poutine !

    J'ai vu également comment il a utilisé les femmes dont il avait assez peu de considération afin de les séduire à des fins politiques. Il s'est servi de la démocratie en cachant ses intentions profondes qui n'étaient pas forcément compatible avec le féminisme ou les libertés individuelles.

    Le dessin en noir et blanc est parfaitement lisible et colle plutôt bien à ce type de BD documentaire. On frise parfois l'image d'Epinal dans la caricature.