Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Get Up America 1. Tome 1/2

21/03/2022 1236 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

J ohn Lewis fait partie des personnages-clés de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Entre 1961 et 1965, il fut président de la Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC), syndicat étudiant non violent, et multiplia les actions pour combattre la ségrégation. Il participa aux Freedom Rides, fit partie des Big Six qui organisa la marche sur Washington de 1963, et marcha de Selma à Montgomery. Il représente l'une des mémoires de ce mouvement qui s'éleva contre l'injustice qui frappait la population afro-américaine. Il a entrepris de raconter son combat en bande dessinée, afin que les nouvelles générations prennent conscience de l'importance de leurs victoires, mais aussi de leur fragilité.

Dans Wake up America, il racontait la lutte qui aboutit à la promulgation du Voting Rights Act de 1965 interdisant les discriminations raciales dans l'exercice du droit de vote. Get up America relate la difficile application des droits acquis par sa communauté. Il ne suffit pas qu'une loi soit votée pour qu'elle soit appliquée par tous, et la toute-puissance des suprématistes blancs continuait d'exclure, quitte à commettre le pire. La guerre du Vietnam compliqua encore la situation, les jeunes noirs étant particulièrement touchés par la conscription, dont toute critique était considérée comme un acte anti-américain.

Cette frustration provoqua une remise en question de la doctrine pacifique prônée par Martin Luther King. Les avancées trop fragiles, les promesses non tenues, l'injustice persistante eurent raison de la patience des plus fougueux. Un nouveau courant ne tarda pas à émerger, avec un slogan clair : Black Power et un logo qui inquiéta le pouvoir : une panthère noire.

Cette bande dessinée propose une leçon d'histoire moderne édifiante, d'autant plus interpellante qu'elle remonte à une période extrêmement proche et parce que l'actualité continue d'être agitée de soubresauts du passé raciste institutionnel. Évidemment, le fond l'emporte sur la forme, comme si les auteurs voulaient à tout prix éviter de déforcer leur message. La réalisation est soignée, assez classique dans son approche, semblant parfois hésiter entre l'illustration et une mise en image plus dynamique. C'est à croire que certaines planches ont été pensées pour servir de support à un débat. Sans doute est-ce là le prix à payer pour ce genre de projet. Ce dernier ambitionne de jouer un rôle éducatif et de vulgariser auprès du plus grand nombre possible un sujet complexe et dense. Ne pas être rébarbatif et ne pas édulcorer les faits représentent deux objectifs qu'il est délicat d'équilibrer. La lecture interpelle, révolte parfois, d'autant que les événements rapportés sont bien trop proches et que des scènes récentes, à Charlotte ou Ferguson par exemple, indiquent que les fantômes du passé ne sont guère loin. Le pari est clairement réussi et comment ne pas être rempli d'admiration pour tous les militants qui habitent ses pages ? Le livre se clôt d'ailleurs par un dossier pédagogique reprenant les biographies succinctes de ses principaux protagonistes. Une lecture utile, indubitablement.

Par T. Cauvin

Cette version audio de la chronique vous est proposée par BLYND.

Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Get Up America
1. Tome 1/2

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.