Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ultra Sept jours

24/10/2005 8804 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

À Spring City, les super-héros sont de véritables stars avec tout ce que cela implique : ils font la Une des magazines people, sont la proie des paparazzis et ont même droit à un vote annuel du public qui peut élire son chouchou dans diverses catégories. Dans ce contexte, Pearl Penalosa, alias Ultra, célibataire endurcie incarnant la jeune fille modèle, jouit d'une immense popularité. Un soir, de sortie avec ses amies Liv et Jen, une chiromancienne lui prédit qu'elle trouvera le grand amour, dans un délai de sept jours...

Quand on entame la lecture d'un comics traitant de super-héros, on s'attend à y trouver une histoire explosive, une ambiance militaire bien virile pleine de muscles, de sueur, d'action et d'effets spéciaux à gogo. Et bien ici, pas du tout ! On nage plutôt dans la comédie romantique dans laquelle on verrait volontiers Julia Roberts et Hugh Grant ! Les démonstrations de super pouvoirs sont rares au contraire des questions sentimentales ou autres préoccupations féminines qui abondent. Ce contre-pied dans la façon de traiter un genre immuable et ultra normalisé est courageux et joliment mené. La narration est efficace et fluide, les personnages attachants, et on se laisse vite prendre au jeu à se préoccuper du sort de Ultra. On regrettera uniquement que les pages de garde dévoilent quelques peu l'intrigue, ce qui supprime un petit quelque chose. Par contre, remercions les auteurs qui ont tenu à ce que la série sorte directement dans son intégralité, ce qui permet de l'apprécier immédiatement à sa juste valeur.

Graphiquement parlant, c'est du garanti 0% de muscle. Les traits sont simples et épurés, les héroïnes charmantes, pour un résultat très plaisant en totale harmonie avec l'ambiance plutôt intimiste du récit.

Ave Ultra, les frères Luna ont réussi quelque chose à laquelle on ne croyait plus : moderniser, mais surtout renouveler le genre. Un pari osé parfaitement réussi.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ultra
Sept jours

  • Currently 3.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (57 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Halnawulf Le 01/08/2014 à 12:42:11

    Les miracles existent, ULTRA en est la preuve! Au pays des amateurs de surhommes en collants qui portent leurs caleçons par dessus, les filles sont rares, les personnages féminins étant le plus souvent cantonnés aux rôles de demoiselles perpétuellement en danger ou de faire-valoir, savamment dévêtues par le hasard pour le plus grand plaisir des geeks dont c'est souvent la seule présence féminine. Seules quelques Geekophiles peuvent parfois s'enthousiasmer pour les formes les plus évoluées de cette expression anglo-saxonne de l'art séquentiel plus communément dénommée "Comics". Le partage et la communication de ce type de passion tient souvent du sacerdoce, et les plus prosélytes tenteront même l'insensée quête de l'approbation féminine d'une allergique à la bande dessinée dans sa globalité.

    Les débordements de testostérone s'effacent cependant devant la sensibilité typiquement féminine qui se dégage des pages des frères Luna dans leur récit des aventures de Pearl Penalosa alias Ultra. Dans la ville de Spring City, les super-héros sont sous contrat avec diverses agences chargées de gérer leur carrière contre espèces sonnantes et trébuchantes. S'efforçant de concilier son désir d’aider les forces de l’ordre et les impératifs publicitaires et mondains d'une image publique, Ultra est devenue la plus célèbre super-héroïne de la ville et la plus appréciée des protégées de l'agence Héros inc. Employée dévouée, amie fidèle, fille modèle, Pearl Pelanosa mène une existence idéale aux yeux de son entourage tout entier.

    En 197 pages, Jonathan et Joshua Luna donnent naissance à un nouveau genre de super-héros, plus adulte et nuancé mais qui, contrairement à ses ainés des "Watchmen" d'Alan Moore au "Dark knight" de Frank Miller ne nécessite pas de maitriser outre mesure les codes du comics mainstream et de ses 60 ans de continuité. Au delà des acrobaties aériennes, du broyage de métal, du renvoi de balles de révolver et du passage à tabac de "bad boys" enflammés (au sens propre), Pearl doit en fait lutter contre l'envahissante Ultra qui attire sur elle les attentions de princes peu charmants, les regards des paparazzi et les quolibets cruels d'admirateurs prompts à bruler leurs idoles d'hier. Le pire ennemi de Pearl n'est finalement que son effroyable solitude qu'un tissu d'amis et de connaissances hétéroclites et bigarrés ne parvient plus à combler.

    Ce traitement de l'héroïsme, du pouvoir et de l'esclavage médiatique amène un nouveau lectorat à s'émouvoir sur le destin solitaire de Pearl, femme trop puissante pour ne pas faire peur à des hommes aux abois sans plus de repères virils. La limpidité du propos associée à une sobriété graphique proche de la "ligne claire" et une mise en couleurs qui privilégie les tons pastels finit de séduire la lectrice la plus rebelle aux extravagances chromatiques et aux anatomies hypertrophiées habituellement associées au genre super-héroïque. Il ne reste alors plus au fan-boy de base qu'à laisser parler la femme qui est en lui et à attendre de concert avec sa mie enfin conquise l'achat de "Girls" en piaffant d'impatience!

    Miles1977 Le 15/03/2006 à 16:03:08

    Un excellent album, qui apporte un peu de neuf dans le monde des comics. Un dessin très lissé qui manque parfois un peu d'expression mais qui colle parfaitement bien à l'histoire. Mention toute particulière pour les couleurs, très agréables.

    Un peu moins de biceps et de collants moulants et un peu plus de psychologie des héroïnes, cela fait du bien!

    Christophe C. Le 16/12/2005 à 20:32:11

    Cet album est vraiment excellent, il n'y a rien a jetter. Tout est axé sur la vie privée de super héroïnes et de leur quotidien. Certe c'est un sujet déjà traité dans les comics tels que superman ou batman mais dans ces comics le quotée vie privée n'est accessoire. Ici tout y est traité plus en profondeur avec un côté plus réaliste et des situations qui sonnes vraiment juste.

    Même les sentiments et les réactions des personnages sont bien traités au point que leur côté super héroines s'efface pour ne laisser que le côté star face à leur fan. en fait c'est beaucoup ça, des personnes ayant une fortes expositions médiatiques avec toutes les dérives que celà implique.

    kaoticorporation Le 08/10/2005 à 12:10:57

    Lors de l'achat, le "Sex & super-héros in the city" m'avait un peu rebuté mais je suis passé outre pour voir vraiment ce qui en ressortait.

    Et c'est un album de très bonne qualité, d'abord parlons un peu du dessin qui est très bien (bien que ce ne soit pas mon critères principal en matière de bd), on a style réaliste qui colle bien a l'ambiance général, on a juste un peu tendance a confondre certains personnages qui ont des faciès similaire notamment les personnages féminins mais rien de bien alarment, on s'y retrouve toujours.

    Autre point fort, la colorisation qui est très agréable et correspond très bien aux situations et joue en partie dans les sentiments que l'on peut ressentir à la lecture.

    Le scénario quant a lui est fort sympathique puisse qu'il propose de suivre des super-héroinnes dans leur quotidien non pas de héros mais bien personnel notamment celui d'Ultra.
    C'est vraiment très agréable a lire, les dialogues sonnent juste et les situations sont bien amené.
    Le coté "super-héros est juste assez mis en avant, mais pas trop afin de ne pas perdre la substance de même que l'humour présent,vous fait venir un sourire puis la page d'après on retrouve le drame.

    C'est très frais, on a un peu du mal à perdre le sourire aux lèvres qu'il nous reste à la fin de la lecture...