Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

T oujours à l’avant-garde du rigolo, Fluide Glacial a récemment élargi sa palette avec une initiative d’entraide intergénérationnelle. Ce n’est pas parce que les auteurs expérimentés sont moins productifs qu’il faut les oublier, c’est en partant de cet axiome que L’Institut Fluide Glacial de la Recherche pour l’Umour a été créé. L’idée est de demander à un jeune artiste de sortir un de ses anciens collègues de son hospice et de le faire «participer» à un album. Son nom sera indiqué sur la couverture (ça leur fait plaisir, ils sont comme ça ces gaillards) et il pourra même faire des petits dessins à l’intérieur entre les histoires, s’il le désire. Ça ne coûte pas cher, c’est bien pour l’image et il y a peut-être une subvention à aller gratter à la mairie. Le cœur sur la main et un pin’s Abbé Pierre sur le revers du veston, AUDIE c’est ça aussi.

Édika chaperonne Mab pour ce troisième tome de L’Institut. Présent depuis peu dans la revue créée par Marcel Gotlib, le nouveau venu a immédiatement saisi l’esprit et le ton de la parution. Du caustique, un peu de grivois, de la parodie et ce qu’il faut d’absurde figurent en bonne place dans ses récits. Le résultat se montre au niveau, mais reste globalement assez classique ou entendu sur le fond. Heureusement, ces quelques airs de déjà vu sont contrebalancés par un rythme et un sens de la chute particulièrement affûtés. Cette énergie vient principalement du style graphique très typé «cartoon contemporain». L’ensemble est net, vif et immanquablement hilarant. En gros, un petit peu plus de personnalité et d’originalité dans les sujets traités et l’affaire sera dans le sac.

Avec ce premier recueil rempli de fous rires et de moments inclassables, Mab démontre toutes ses capacités à la déconne et à la rigolade de bon goût (de mauvais également, ça fait aussi partie du contrat). Maintenant, c’est l’heure de Question pour un champion, il est temps de ramener Édika chez les bonnes sœurs. Il commence à faire frais, il ne faudrait pas qu’il prenne froid.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Mab (L'Institut Fluide glacial présente les ouvrages de)
Mab

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.