Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Frieren 1. Volume 1

08/03/2022 1439 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

H immel le jeune homme, Heiter le prêtre, Eisen le nain et Frieren l'elfe aux pouvoirs magiques rentrent, au bout de dix ans, victorieux de leur épopée contre le Roi des démons. À peine félicités et fêtés que chacun repart dans sa direction reprendre le cours de sa vie. N'ayant jamais réellement coupé les ponts, les membres de cette expédition se retrouvent brièvement des décennies plus tard. Lorsque l'un d'eux meurt, la mage se rend compte de la furtivité de la vie humaine et se remet en question. Elle repart alors sur les traces de son ancien périple avec un objectif en tête...

Nouveau phénomène de l'édition au Japon, Frieren débarque en France auréolé du prix Tezuka de la nouveauté 2021, du prix Manga Taishõ 2021 et du meilleur démarrage pour le magazine Shônen Sunday avec près de cinq millions d'exemplaires vendus pour les six tomes parus là-bas ! Ki-Oon, attaché depuis ses débuts à la fantasy, ne s'y est pas trompé et Cécile Pournin et Ahmed Agne, fondateurs de la maison, ont mis les petits plats dans les grands pour lancer leur nouvelle série alors même que celle-ci ne dispose pas (encore) d'adaptation en anime. Et à la lecture du résumé, il est aisé de comprendre que c'est son originalité qui les a séduits.

En effet, alors que les récits de high-fantasy commencent en général avec la présentation des héros et la découverte de la nature de la quête, avant de décrire leur périple et de finir par l'affrontement avec l'ennemi, Frieren débute « à l'envers » ; le quatuor a déjà accompli sa mission en réussissant à triompher du mal et, une fois rentré, se sépare sur la promesse de se revoir lors de la fameuse pluie de météorites cinquante ans plus tard. La focalisation choisie, celle de l'Elfe qui donne son nom à la série, permet de jouer avec la dilatation du temps, l'échelle humaine étant bien plus rétrécie. Alors que les décennies marquent ses partenaires, pour l'héroïne, elles ne sont que des durées minimes. Cette différence influe sur sa personnalité, froide, détachée, limite égoïste : la mage, bien que rapidement attachante, donne l'impression de ne pas se soucier de son entourage. Pourtant la disparition du leader de son ancien groupe semble l'avoir marquée. C'est par cet évènement que le scénariste, Kanehito Yamada, déclenche un nouveau voyage qui servira d’introspection. Marchant dans les traces qu'elle avait empruntées avec ses compagnons il y a plus de soixante-quinze ans, Frieren va essayer de rattraper ce qu'elle a raté et tenter de comprendre les humains, leurs sentiments, leurs rêves, les petits riens qui font leurs vies et leurs procurent du bonheur.

L'auteur aborde ainsi plus ou moins directement des thèmes tels que l'amitié, le deuil, la transmission. Empreint d'une mélancolie diffuse, son récit questionne surtout le rapport au temps qui passe et notamment la place des souvenirs lorsque pointe l'oubli des disparus aimés et respectés. Si le cadre - magie, démons, créatures légendaires - est évidemment ancré dans le merveilleux, le trait de la dessinatrice n'en demeure pas moins réaliste. Grâce à ses décors détaillés, ses visages soignés et ses morphologies précises, le travail de Tsukasa Abe impressionne. Pour sa première* œuvre, l'artiste démontre également une certaine maîtrise dans la mise en scène et le découpage. Au gré de l'avancée du personnage principal, l'intérêt de son expédition croît, bien aidé par l'adjonction de personnages secondaires intéressants qui apportent à la fois un marqueur dans l'évolution de l'Elfe mais aussi une bonne dose d'humour. Aussi, à la fin des dix-sept chapitres proposés dans les deux premiers tomes parus simultanément, l'originalité vantée, et réelle, s'accompagne d'une intrigue prenante aux repères tout de même familiers.

Avec cette double sortie, Frieren annonce la couleur et tient toutes ses promesses : de l'aventure et une vraie profondeur. La maison d'édition y croit et au vu du plaisir procuré et de la curiosité suscitée, elle a bien fait. Pour le public, il n'y a plus qu'à espérer que les prochains volumes confirment ces qualités sur la durée.

NdC * : Bien que Tsukasa Abe ait remporté des concours qui lui ont permis de publier quelques récits courts, il s'agit de la première série pour la mangaka.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Frieren
1. Volume 1

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.