Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Cyclopes 1. La recrue

24/10/2005 7996 visiteurs 6.6/10 (10 notes)

2054, l’ONU décide d’ouvrir le marché de la sécurité internationale à des compagnies privées. La première offre publique est remportée par la International Multicorps Security Incorporated (I.M.S. Inc.), basée à Houston aux USA. Au même moment, Douglas Pistoia accepte l’offre d’emploi qu’il reçoit de leur part. Il est alors propulsé au cœur d’une guerre qui n’est pas la sienne, au sein d’un conflit retransmis dans le monde entier grâce à une caméra miniature installée sur les casques des soldats, qui leur vaut le surnom de Cyclopes.

La nouvelle collaboration entre Jacamon et Matz était attendue avec impatience, mais également avec quelques appréhensions. Il faut bien avouer que Le Tueur s’est rapidement imposé comme une série culte qu’il semble difficile d’égaler, et encore plus de surpasser. Comparer alors les balbutiements de Cyclopes avec Le Tueur serait aussi facile qu’injuste pour La Recrue, qui en souffrirait certainement.

Après nous avoir fait partager, durant cinq tomes, les actes et les réflexions d’un tueur à gage, Matz s’attaque à une critique de la télé-réalité, de la guerre et des médias. Selon eux en 2054, l'usage des codes de la real-tv aura atteint son paroxysme avec la mise en scène de batailles armées et d’actes héroïques pour offrir au public des héros préfabriqués. Douglas Pistoia est l’homme à la gueule d’ange que recherchait la I.M.S. Inc. pour devenir la future star mondiale d’une nouvelle émission de télé-réalité. Le héros de cette nouvelle série attire rapidement la sympathie bien qu’il soit trop lisse dans ce premier tome. Il semble en effet parfait, ne conteste aucun ordre et ne jure pratiquement que par l’argent, tandis que sa femme, transparente, se révèle bien superficielle... Ceci dit, il convient parfaitement dans le rôle de star malléable. On lui préfèrera tout de même Anderson, son compagnon d'arme, bien plus charismatique et imprévisible. L'un des atouts majeurs du scénario est la critique de la privatisation de la guerre et ses conséquences avec une exploitation télévisuelle à outrance et un choix de mission plus que douteux. Ce premier tome augure sans conteste d’une excellente série si le scénariste va au bout de ses critiques. Il a en effet beaucoup de matière sous la main même si La Recrue, longue introduction, est quelque peu en deçà de nos attentes.

Cyclopes est également l’occasion de retrouver le dessin de Luc Jacamon. Il arrive à retranscrire la précipitation et la tension de la guerre grâce à un découpage dynamique parfaitement adapté. On pourrait sans doute lui reprocher de moins oser que dans Le Tueur, mais la mise en place de la série ne lui permettait sans doute pas de le faire. Quoiqu’il en soit, plusieurs scènes sont à couper le souffle et la mise en couleur n’y est pas étrangère. Petits détails négatifs tout de même, les gros plans sont parfois flous et la mise en couleurs déborde par moment. Mais rien de dramatique, le talent de Luc Jacamon est entièrement au service de la narration et du rythme, et une fois de plus, cela fonctionne à merveille !

Si'il doit y avoir comparaison, Cyclopes n’atteint pas encore le niveau d’excellence du Tueur, mais les prochains tomes pourraient nous faire changer d’avis. En tout cas, les auteurs ont toutes les cartes en mains pour nous proposer une série percutante qui ne laisse pas indifférent. Attendons donc la suite pour se prononcer véritablement…

Par R. Bézard
Moyenne des chroniqueurs
6.6

Informations sur l'album

Cyclopes
1. La recrue

  • Currently 3.68/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (150 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 18/09/2011 à 17:14:31

    L'idée de cette télé-réalité dans le milieu militaire est excellente. Mais plus encore c'est la personnalité du héros à la fois trop idéaliste et profondément humain.
    Puis on a droit à une histoire "ordinaire" de scandale politico-financier.
    Les illustrations (dessins et couleurs) sont sublimes comme dans la série "le tueur".
    A suivre sans modération.
    8/10.

    madlosa Le 08/10/2006 à 10:54:07

    Ce deuxième volet confirme et renforce l'impression de manipulation de l'argent et de l'image. Le héro PISTOIA, commence à se poser des questions au moment où sa vie de couple commence à battre de l'aile. On bascule petit à petit dans une sorte de thriller politique avec l'entrée en scène du journaliste FUENTES. Les dessins et les couleurs servent admirablement l'histoire.

    madlosa Le 29/09/2006 à 20:25:23

    Cette BD, je l'ai découverte par hazard et ce fut le coup de foudre. Certes le principe du jeu télévisé est archi usé, mais l'approche qui en est faite me semble originale car subtile. Les personnages sont attachants et prennent de la consistance. L'univers superficiel créé par l'argent et la manipulation médiatique cache une réalité politique où l'homme est un objet que l'on jette ou que l'on tue pour les besoins de l'audimat. Puissant ! Je me précipite de ce pas chez mon libraire pour acheter le tome 2. A bientôt.

    Da Rocha Le 23/09/2006 à 15:43:22

    "Cyclopes" est donc la nouvelle série conçue par le tandem Jacamon/Matz. Inutile de préciser qu'après le très réussi "Le tueur", ces deux auteurs étaient attendus au tournant par leurs nombreux fans. Disons le immédiatement, "La Recrue" constitue un excellent premier opus de cette histoire prometteuse.

    Une fois n'est pas coutume, je commencerai ma chronique par le dessin de cette album. Luc Jacamon nous démontre une nouvelle fois toute sa maîtrise : le découpage efficace des premières planches donne le ton de cet ouvrage de science fiction politique. Globalement, le trait est toujours aussi intéressant, dans un style fort et caractéristique. Une réussite. La colorisation informatique me semble plus sombre que celle de "Le tueur", vraisemblablement à l'image de ce futur guère engageant dépeint par le scénariste.

    Concernant l'histoire, je n'ai pu m'empêcher de songer à "Reality Show" (Morvan/Porcel) en cours de lecture : une société privée chargée de maintenir l'ordre public, une diffusion télévisée des plus lucrative, un héros courageux mais encore un peu lisse... Néanmoins, Matz paraît traiter son sujet avec plus d'ambition car ce sont ici les dérives supposées de l'ONU en matière de sécurité mondiale qui sont montrées du doigt. Malgré quelques facilités scénaristiques, l'ensemble est de belle facture et laisse augurer une suite des plus réjouissante.

    edgarmint Le 26/10/2005 à 00:06:32

    Cet album laisse présager le meilleur dans ce style de BD aventure - soldat d'élite - magouille politico-financière.

    Le scénario n'entre pas bêtement les 2 pieds dans le plats dans une histoire de gue-guerre classique, mais met en place des données intéressantes pour la suite. A la fin de sa lecture, le lecteur ne peut que vouloir savoir où vont les auteurs de la déjà cultissisme BD "le tueur". Le dessin est sur la même longueur d'onde que pour la série précedement citée, avec un emploi intelligent des couleurs.

    A suivre...

    yvantilleuil Le 07/10/2005 à 09:22:32

    L’ONU n’a plus les moyens financiers suffisants pour continuer à envoyer des troupes afin de maintenir la paix lors de conflits. Ils décident alors de privatiser les missions militaires et de s’attribuer les services d’une armée privée fournie par la société Multicorps Security Inc.

    De son côté, Douglas Pistoia est désespérément à la recherche d’un emploi et parvient à se faire engager par la société Multicorps Security Inc. Il sort vite du lot parmi les nouveaux candidats et devient un des soldats vedettes de cette guerre retransmise en direct par cette même société privée qui compte bien faire des gros bénéfices via la diffusion télé.

    Après le succès du duo Matz et Jacamon dans le genre polar avec l’excellente série « Le Tueur », ils s’attaquent ici à la science fiction dans un futur qui semble extrêmement proche. Les dérives actuelles de notre société sont clairement à la base de ce scénario qui fait penser à la Star Academy, mais avec des mercenaires au lieu de « chanteurs ». Des types qui ne savent pas encore se battre, sont sélectionnés sur base de l’audimat qu’ils pourraient générés. Ils sont ensuite envoyés dans des combats retransmis en direct et sont plus ou moins sacrifiés sur base de leur cote de popularité. Cette télé réalité où des illustres inconnus deviennent des vedettes en très peu de temps sans pour autant avoir le profil de l’emploi résulte en l’ascension médiatique extrêmement rapide de Douglas Pistoia. Est-ce vraiment de la science-fiction où la suite logique des travers de notre monde actuel qui retransmet déjà bien vite les images de ses guerres et vit au rythme de la télé réalité ?

    Au dessin on retrouve le trait efficace de Jacamon avec certains personnages qui ont un petit côté familier avec ceux du « Tueur ». C’est très bien fait et on a vraiment l’impression de suivre l’émission télé en question.

    Seule petit hic pour ma part, c’est le fait de faire croire au lecteur qu’un type qui a eu les meilleures cotes à l’université, qui a été un sportif quasi professionnel et qui a en plus un look d’enfer, ne peut pas se permettre de refuser un job qui ne l’attire pas trop car il ne trouve rien d’autre.

    altobar Le 05/10/2005 à 08:13:29

    Dans la lignée du tueur.
    Très bonne analyse psychologique du personnage central et peinture non conformiste de la société à venir.
    Le dessin est sympa, bien que j'ai un peu de mal avec ces bulles, mais vous me direz que c'est un détail.
    L'histoire est palpitante et le rythme est soutenu. A noter un soin particulier apporté au traitemement de second rôles attachants.
    Originalité aussi du découpage de l'histoire. Les flashs back s'enchaînent avec une clarté claire.
    Bref : de la bonne BD. A lire, c'est sûr !

    safedreams Le 30/09/2005 à 12:21:22

    J'avais adoré la série "Le tueur" et comme beaucouo j'attendais beaucoup du fameux duo Matz/Jacamon. Un 1er tome de Cyclope qui s'avère en fait une pure mise en situation. On est donc sur sa faim évidemment. Mais cela manque aussi d'originalité, car le coté "jeu de la mort -real TV" est vieux d'au moins 20 ans (Le film avec Hoffman, "Running man", "Marche où crêve"). Ici, on a des mercenaires mandaté par l'ONU et à la solde d'une compagnie privé qui compte bien faire des gros bénefs via la rediffusion Tv. C'est une Star ac trash en fait !!! bah c'est trop "réaliste" avec la vie d'aujourd'hui pour être vraiment visionnaire... Et la psychologie du héros est forcément moins poussé que celle du tueurs. On s'attache moins... A suivre donc !