Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Babyface

03/03/2022 1021 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

L es insultes passent à travers les armures les plus solides. Nejma joue les dures, mais elle ne la ramène pas. Elle voudrait simplement passer inaperçue, qu'ils lui fichent la paix. Avec un père parti depuis longtemps et une mère qui travaille tard le soir, elle croit que la solitude est sa meilleure alliée. Aussi, quand elle est accusée d'avoir tabassé un autre élève, difficile pour elle de se faire entendre et de se défendre...

Si Marie Desplechin écrit aussi bien pour les jeunes que pour les adultes, Babyface est clairement destiné aux premiers. À l'origine, il y a un roman publié à l'Ecole des loisirs en 2010. L’action se déroule dans une cité où les blocs d’immeubles marrons enserrent les autoroutes grises et où les graffitis agressifs s'exhibent sur les murs abîmés et le béton froid. L'auteure met en scène une jeune fille mal dans sa peau, impopulaire sans réelle raison et retranchée dans sa tour d'ivoire. Le lecteur suit son parcours à travers la voix-off de Freddy, le personnage le plus proche d'elle. Son langage simple et sa façon de s'exprimer émouvante placent la narration à hauteur d'enfants et permet à ceux-ci de s’identifier aisément. Il s'agit du portrait d’une enfance pas facile, qui opte pour une résolution optimiste dans le but de démontrer que les ressources pour surmonter les obstacles existent à l'intérieur de soi et à l’extérieur, pour peu que l'individu accepte de s'ouvrir. Les thématiques abordées sont universelles : exclusion, précarité, intolérance à la différence, "délit de faciès", effet de groupe, amalgames et raccourcis qui entachent la présomption d'innocence…

Olivier Balez (Beauté noire, Robert Moses, J’aurai ta peau Dominique A…) opte pour un gaufrier au nombre de cases limité et un trait simple, épais et rond au rendu naïf qui se prête particulièrement bien au public visé. Le lecteur peut ressentir à travers ce graphisme la tendresse qu'il éprouve pour ses personnages. Quelques hachures à la craie grasse noire accordent du relief et de la densité au dessin. Le résultat est plaisant et relativement facile à suivre.

Une jolie histoire au sujet sociétal qui dépeint le quotidien finalement ordinaire de nombreux pré-ados. La trajectoire positive de ce one-shot se révèle rafraîchissante, une leçon d'espoir.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Babyface

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.