Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Le journal (Ordas - Tarral) Le journal - Les premiers mots d'une nation

28/02/2022 1311 visiteurs 3.5/10 (2 notes)

V irginie, 1781. Soldat engagé dans les troupes révolutionnaires américaines, Nathan Prius combat les Anglais pour la liberté. Rare instruit de sa compagnie, il écrit des comptes-rendus que publie Georges Ellis dans son journal, le Richmond News. Ce qu’ignore Nathan, c’est que son éditeur penche plutôt vers les Rouges et qu’il s’approprie et modifie sans vergogne les textes qu'il lui envoit. Dès son retour, une brouille se transformant en haine féroce s’engage entre les deux adversaires, cette rivalité de tous les instants va perdurer et s’amplifier au cours des décennies suivantes.

Double sujet historique passionnant et rarement visité en bande dessinée, deux personnages forts, le tout se déroulant dans le creuset de la démocratie moderne, Patrice Ordas avait tous les éléments nécessaires pour un roman graphique prenant et percutant, voire une saga au long court. Manque de place ou éditeur frileux ? Le journal se résume finalement à un tome solitaire à la narration alambiquée et étriquée au possible. La déception est d'autant plus grande pour le lecteur qui, à la place d’un récit tendu et riche en péripéties, se retrouve à essayer de suivre un fil narratif haché fait d’ellipses temporelles malheureuses et de caractères à peine définis. Les grandes lignes restent néanmoins compréhensibles et l’affrontement entre les deux protagonistes principaux fait froid dans le dos. Cependant, l’impression qui ressort de ces pages est plus celle d’un résumé très resserré que d’une œuvre totalement aboutie.

Dessinateur au style classique, Philippe Tarral illustre cette tranche de l’histoire américaine avec talent et envie. Trait réaliste rappelant Warnauts et Raives, voire Hermann, mise en couleurs riches et enveloppantes, il rend une copie agréable, malgré quelques hésitations au niveau des visages et des attitudes. La reconstitution visuelle (décors, costumes) se montre également au point et particulièrement vivante.

Certaines séries s’enlisent à force d’albums répétitifs. À l’inverse, d'autres titres auraient tout à gagner à se développer davantage, Le journal fait partie de ceux-ci. C’est d’autant plus malheureux que cette intrigue basée sur la maîtrise de l’information, les fake news et des hommes de pouvoir reste encore pleinement d’actualité.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
3.5

Informations sur l'album

Le journal (Ordas - Tarral)
Le journal - Les premiers mots d'une nation

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.