Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

We live

17/02/2022 1420 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

2084, la Terre telle que l'Humanité l'a toujours connue n'existe plus. Le pire s'est produit : virus, cataclysme, guerres. À l'aube de sa destruction, une lueur d'espoir est tout de même permise. 5.000 enfants pourront survivre et perpétuer l'espèce. Ils ont tous rendez-vous, juste avant la fin du monde, au pied de la balise présente dans l'une des neuf mégapoles encore debout. Parmi eux, Hototo que sa grande sœur, Tala, accompagne.

En 2022, un récit (post)apocalyptique n'a rien de franchement original, surtout s'il inclut une pandémie, des mutations et des catastrophes climatiques qui induisent l'effondrement de la société. Pourtant, l'histoire imaginée par Iñaki et Roy Miranda mérite l'attention. D'abord graphiquement, sans s'éloigner des standards comics, que ce soit dans la mise en page, dans le dynamisme du trait ou la colorisation vive voire acidulée de Vera De la Cruz (Fairest, Coffin Hill), les planches interpellent. Mais l'angle choisi est également accrocheur. Alors que l'Humanité est menacée d'extinction et que les plus bas instincts ressortent, les personnages centraux sont des enfants qui maintiennent le cap coûte que coûte en s'agrippant à l'un à l'autre pour avancer vers le rendez-vous salvateur.

La fratrie est d'emblée attachante, grâce notamment à cette bienveillance que les deux enfants se témoignent mais surtout par l'amour que Tala exprime envers son cadet, mettant tout en œuvre pour le protéger de la réalité de leur périple. Parsemée d'embuches, de dangers, de violence mais aussi de rencontres déterminantes, leur aventure donne une vision à la fois inquiétante et envoûtante du monde dans lequel ils évoluent. Ne s'embarrassant pas de mise en contexte trop longue, au point que certaines ellipses paraissent abruptes, le scénario de Roy Miranda enchaine les séquences peuplées de créatures surprenantes et de rebondissements. Sans trop abuser des flashbacks, l'auteur enrichit son histoire pour lui ajouter des ingrédients purement science-fictionnels, donner de l'épaisseur à certains protagonistes ou introduire un espoir à leur funeste situation. Mieux, il conclut ce premier opus sur une révélation pour le moins inattendue qui laisse entrevoir des développements et des questionnements intéressants.

Déroutant, étonnant et surtout prenant, ce premier tome de We Live est une bonne surprise. Au-delà des interrogations que le dernier chapitre de ce volume pose, l'ensemble est suffisamment captivant pour embarquer dans les pas de Tala, Hototo et Humbo et découvrir où leur destin va les mener.

Lire la preview.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

We live

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.