Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

E n septembre, les stations balnéaires se vident de leurs résidents estivaux. Il reste quelques semaines avant la rentrée académique et trois futurs étudiants profitent de ces derniers jours de l'été pour se délasser encore un peu. Ils sont issus de la bourgeoisie traditionnelle et fortunée et s'apprêtent à marcher sur les traces de leurs ancêtres. C'est ainsi qu'Albert va intégrer Saint-Cyr, comme son père. En attendant, ce sont les ultimes moments avant de quitter l'adolescence. Le programme se limitera à la plage, des fêtes entre potes en se servant (un peu, mais pas trop) dans les caves à vins des paternels. Rien que de bien conventionnel, jusqu'à ce qu'il rencontre Odette. Elle est plutôt jolie. Elle ne paraît pas farouche et semble porter une promesse de liberté qui leur manque cruellement. En tout cas, c'est ce que ressent le futur militaire.

Ce n'est pas un hasard si Pascal Rabaté situe son intrigue en 1963. Cela fait un peu plus de dix-huit ans que la Seconde Guerre mondiale s'est achevée. La première génération qui n'a pas connu l'Occupation accède à l'âge adulte. Mais être née après le conflit ne signifie pas qu'il n'a laissé aucune empreinte sur elle. Si ces rejetons de bonnes familles semblent ne pas en avoir subi les conséquences, la jeune fille fait partie de ses enfants nés des ruines de l'Occupation, victime malgré elle de l'hypocrisie et la lâcheté ambiante. Deux mondes entrent en collision, avec fracas et violence.

L'auteur illustre ce basculement, lorsque les certitudes d'une époque s'effritent, alors qu'elles semblaient immuables. Des vies programmées par la tradition familiale sont menacées par l'irruption de laissés-pour-compte. L'ordre social est ébranlé et, sans en avoir l'air, les germes d'une révolution émergent. D'ailleurs, l'inspiration de cette histoire est une citation d'André Breton: "En matière de révolte, aucun de nous ne doit avoir besoin d'ancêtres".

Sous des airs légers et nostalgiques, Sous les galets, la plage retrouve la virulence des récits sociaux de l'auteur de Villa Mon Rêve. Le titre fait d'ailleurs déjà référence aux bouleversements sociétaux qui secoueront la France, cinq ans plus tard, comme pour mieux insister sur le fait qu'ils ne sont pas survenus sans signes avant-coureurs. Ce sont déjà les prémices de la contestation qui couvent et il n'est pas impossible que certains personnages participeront au mouvement. En fin observateur de l'évolution de la société, Rabaté propose une vision finalement assez rude d'une époque souvent édulcorée et fantasmée. Avec subtilité, ce livre rappelle, comme une claque, que tout n'était pas rose, mais aussi que l'espoir était permis.

Par T. Cauvin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Sous les galets, la plage

  • Currently 4.30/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 13/04/2022 à 08:19:40

    Pascal Rabaté nous propose une nouvelle histoire de mœurs sociales se passant dans la France de l'après guerre. On sent monter la contestation d'une nouvelle jeunesse par rapport à ceux qui ont connu la guerre. Cela éclatera d'ailleurs en Mai 1968 avec le fameux slogan « sous les pavé, la plage » d'où le jeu de mot du titre.

    J'ai bien aimé ce récit assez fluide mettant en scène trois étudiants et une jeune fille assez charmante mais j'ai un peu moins apprécié la fin qui m'a semblé un peu trop tarabiscoté.

    Encore une fois, l'atmosphère de cette station balnéaire en plein milieu des années 60 est très bien décrit. On s'y croirait réellement. Il y a également la patte du dessinateur qui est absolument remarquable dans la précision des traits noirs rehaussés par des couleurs pâles.

    La lecture s'est révélée tout de même assez plaisante voire amusante. C'est de la BD divertissement mais avec un message comme un conte moral sait en délivrer entre amour et liberté sur fond d'ordre social et des contraintes familiales. Certains en retireront une lecture assez jubilatoire notamment en raison des dialogues toujours aussi enlevées chez cet auteur qui ne manque pas de talent.

    Cela se lit d'une traite avec une ambiance qui reste très sex, drug, and rock’n roll ! Pas de prise de tête ou de jugement, j'aime bien ce genre de lecture. A noter une nomination à la sélection officielle d’Angoulême 2022 qui est fort méritée.

    jfmal Le 03/02/2022 à 18:06:17

    Quel plaisir de lecture cet album! C'est drôle, tendre et intelligent. L'air de rien, il nous en dit beaucoup sur la société française des années 60... On sent bien que Mai 68 n'est pas loin. "sous les galets la plage"vient rejoindre selon moi, "Ibicus" et "Les Petits Ruisseaux" sur le podium des meilleurs albums de Rabaté.

    roquevidal Le 10/12/2021 à 11:00:54

    J'ai bien aimé aussi même si les personnages sont caricaturaux. La mise en scène de Rabaté est remarquable et on se prend d'affection pour les héros. Un très bon plaisir de lecture

    minot Le 06/12/2021 à 21:51:14

    Eh bien moi, j'ai beaucoup aimé ! Oui, c'est parfois quelque peu caricatural, mais peu importe, je n'ai pas lâché cette histoire d'amour de la première à la dernière page, preuve que le récit est parfaitement écrit et tient bien en haleine. Quant au dessin, le trait et la colorisation très sobres sont parfaits pour illustrer une histoire de ce type.

    richard1301 Le 23/11/2021 à 01:39:58

    Malgré un graphisme soigné je n’ai pas apprécié le scénario de l’album bien trop simpliste et manichéen. Les voleurs issus de milieux humbles avec un passé difficile sont bien sûr généreux et excusables. Par contre les bourgeois y compris les enfants prédestinés à une avenir radieux ( sauf notre héros) sont des salauds sans morale et prêts à tout pour conserver leurs privilèges et se venger. Tant de caricature nuit à l’histoire. Dommage parce que le travail sur les couleurs et le dessin est remarquable.