Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

E dgar Pierre Jacobs, voulait être chanteur d’opéra. La scène ne lui a toutefois pas souri. Comme il faut manger et se loger, il devient illustrateur. Recruté par Hergé, il collabore pendant un moment à sa célèbre série. Quelques années plus tard, las de travailler dans l’ombre du maître, il choisit de voler de ses propres ailes en créant Blake et Mortimer.

En lisant Edgar P. Jacobs – Le rêveur d’apocalypses, le bédéphile a un peu l’impression de découvrir, presque en temps réel, les lieux et les événements ayant inspiré certaines aventures du tandem, notamment les salles d’antiquités égyptiennes aux Musée royaux du Cinquantenaire à Bruxelles ou encore les bulletins de nouvelles alimentant la crainte d’un troisième conflit mondial. L’artiste a beaucoup d’imagination, mais fait preuve d’un impressionnant souci du détail, comme en témoignent ses recherches dans les encyclopédies et sa visite des villes servant de cadre aux péripéties de ses personnages. Bref, la réalisation d’un bouquin est le fruit d’un travail long et ardu.

Bien que le quotidien du bédéiste ne soit pas aussi excitant que ses récits, François Rivière accorde beaucoup d’importance à des anecdotes domestiques qui s’étirent et ennuient. Son épouse est omniprésente et les innombrables ma mie, mon cœur, mon chou, mon chaton et mon lapin finissent par lasser.

Les copieux dialogues et récitatifs qu'affectionnent l’auteur du Mystère de la grande pyramide ayant découragé plus d’un gamin, il est amusant de noter que l’introduction prend la forme d’une séquence silencieuse de cinq pages où le héros se mesure, en rêve, aux ténèbres bruxelloises. Cette entrée en matière, aux allures de mise en abîme, trouve du reste son écho dans une conclusion également muette, où certains éléments graphiques des premières planches sont répétés, alors que le dessin tend vers l’abstraction.

Philippe Wurm s’amuse vraisemblablement. Adoptant une ligne claire typiquement jacobsienne, il traduit en images l’univers de celui qui est décédé en 1987. D’abord en se baladant dans les quartiers de la capitale dont il restitue les décors ; puis, et certains diront surtout, en multipliant les clins d’œil aux différents albums, au grand bonheur des lecteurs qui reconnaissent les pyramides, dinosaures et autres vaisseaux atlantes. Se devinent par moments des règlements de compte, par exemple quand une hydre est affublée de têtes rappelant celle du blondinet à la houppette.

Un livre que les aficionados apprécieront.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Edgar P. Jacobs : Le rêveur d'apocalypses

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Touriste-amateur Le 16/02/2022 à 15:31:22

    Je vais être beaucoup moins dithyrambique que les avis précédents!

    Je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture, mais je le conseille uniquement aux inconditionnels de l'homme qu'était Edgar P. Jacobs. Car ce qu'il faut bien comprendre, c'est que cet album est "juste" sa biographie en bande dessinée.
    Hors, je suis + attiré par une oeuvre que par son auteur et même si c'est intéressant de savoir qui il était, je n'en fais pas un "must".

    Je reconnais que les dessins sont très agréables et les planches parfaitement structurées.
    C'est juste le sujet de ce livre qui m'a laissé un peu indifférent. Apprendre qu'il a été éconduit par sa première chérie, que son chien s'appelait Blackie et les longues scènes à la maison ou "maman" prépare le repas pendant que "papa" travaille ses dessins... Heum...

    Enfin ... C'est juste mon avis!

    darwin03 Le 29/01/2022 à 15:05:39

    Bonjour Hommage à la ligne claire et bien sûr au maître Jacobs Le dessin ainsi que les couleurs rendent parfaitement Seul la fin comme l a préciser Obi-Wan est un peu loin de la réalité mais cela n enlève rien à la qualité de cette bd Il faut absolument l acheter !!

    carbonnieux Le 27/01/2022 à 18:12:16

    Si la mie d'Edgar pollue un tant soit peu les dialogues du couple, cela n'altère en rien la qualité de l'ensemble.
    Je suis fan de Jacobs et ce récit m'a fait passé un excellent moment de lecture.
    J'ai commencé par la version couleur avant de passer à la version noir et blanc.
    Les deux se complètent tant les couleurs ont été très bien réalisées.
    C'est clairement un indispensable pour tout amateur de ligne claire et de Jacobs !

    Obi-Wan135 Le 12/01/2022 à 22:28:49

    Passionné de l'oeuvre d'Edgar P. Jacobs depuis toujours, j'avoue que je n'ai pas été déçu à la lecture de ce livre ! Déjà, les graphismes de Phillipe Wurm sont très beaux et les planches sont très bien découpées ! De plus, la présence de François Rivière au scénario est un gage de qualité ( je suis fan de la " trilogie Anglaise " et j'ai aimé la " Trilogie du Blitz ", 2 séries qu'il a créé avec son complice Floc'h ... ). Entrer dans la vie de l'un des maîtres de la BD Franco-Belge s'avère passionnant de bout en bout. De plus, le livre ne nous cache pas la relation tumultueuse que Jacobs a entretenu avec Hergé, ni la face cachée du créateur de Tintin. J'ai bien aimé aussi la présence d'autres génies de la BD, tels que Franquin ou Jacques Martin ... et aussi les multiples clins d'oeil ( l'apparition de Quick et Flukpe par exemple ... ). Par contre, je mets un petit bémol : le live cache le " coté obscure " de Jacobs à la fin de sa vie : Celui-ci a en effet provoqué un accident de la circulation avec délit de fuite, ce qui l'a profondément marqué jusqu'à la fin. De plus, dans les dernières années de sa vie, Jacobs a vécu reclus dans une solitude quasi paranoïaque ( les conséquences, entre autre, de son accident ... ). Mais cela ne gâche en rien le plaisir de la la lecture de cet excellent livre ! Bref, un superbe ouvrage à acheter ( attention au prix : 22 E 50 ! ) et à lire et relire sans bouder son plaisir !!!!

    PY78 Le 31/12/2021 à 18:17:24

    L'édition spéciale commentée en noir et blanc est juste indispensable pour apprécier complètement l'extrême richesse de cette biographie de Jacobs. La qualité graphique est incroyable et du niveau de celle du maître. Au travers des ans, décors, attitudes, véhicules, tout est reconstitué avec une très très grande précision, reflet de la passion qui a du animer les auteurs lors de la réalisation de cet ouvrage. On n'ose imaginer le temps consacré par Philippe Wurm pour arriver à ce résultat. Le découpage en petites séquences, d'une à deux pages pour la plupart, donne lui du rythme au scénario et nous entraine dans l'intimité de Jacobs.
    Un livre indispensable, à lire et relire pour le plaisir des yeux.