Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

U4 1. Koridwen

24/01/2022 2057 visiteurs 7.0/10 (1 note)

U tretch, 4ème génération, aujourd'hui plus connu sous le code U4.
Taux de contagion : 98%
Taux de mortalité : 90%
Population épargnée : tous les humains entre 15 et 18 ans.
En dix jours, ce nouveau virus a mis à genoux le pays. Tandis que les adolescents survivant s'organisent comme ils peuvent, les adultes restants tentent de reprendre le contrôle et de mettre de l'ordre dans ce qu'il subsiste de la société.
Parmi les rescapés, des joueurs de jeux vidéos et notamment ceux de Warriors of Time (WoT) dont le maître du jeu a donné rendez-vous à tous les niveaux experts le 24 décembre à minuit, à Paris. Yannis le marseillais, Stéphane la lyonnaise, Jules le parisien et Koridwen la bretonne sont de ceux là...

Bien avant le COVID-19 (les romans sont sortis en 2015) la littérature jeunesse, par le biais de quatre romancières et romanciers jeunesse, avait offert une série mettant en scène une contamination du territoire à grande échelle. Plus que cette trame, c'est la polyphonie des tomes qui est novatrice : un roman par autrice/auteur, centré sur un personnage qui croisera un des trois autres puis les deux derniers avant un point d'orgue. Aussi, lorsque les éditions Dupuis ont l'idée d'une transposition en bande dessinée, qui mieux que le duo Denis Lapière - Pierre-Paul Renders pour s'y atteler. Déjà connus pour leur série à multiples entrées, Alter Ego, les scénaristes ont entamé dès 2018 l'adaptation de ce succès de librairie. S'ils ont repris le principe des quatre volumes à parution simultanée pouvant être lus dans l'ordre de son choix, ils proposeront un cinquième opus inédit, intitulé Khronos, attendu pour mai 2022. La partie graphique revient quant à elle à Adriàn Huelva (dessins) et Amparo Crespo (couleurs).

Alors que le contexte - une catastrophe à grande échelle entraînant la disparition des adultes - rappellera évidemment l'intrigue de Seuls (de Vehlmann et Gazzotti, déjà chez Dupuis), le traitement est bien différent. Chaque opus est centré sur un protagoniste qui va essayer de survivre en plus de décider s'il se rend au rendez-vous fixé par le maitre du jeu de WoT. Croire ou non à la possibilité de changer le cours de l'histoire n'est pas le seul problème auquel les adolescents vont faire face. Bandes organisées et rivales, résidu d'autorité qui abuse de son pouvoir, recherche de but en s'adaptant à ce nouveau monde... Les défis sont nombreux. Exacerbé par les thèmes propres à l'adolescence, l'amitié et l'amour en tête, leurs émotions et leurs choix relèguent presque le nœud de l'intrigue au second plan.

La caractérisation des personnages étant réussie, certains plus sympathiques que d'autres mais tous attachants, il est aisé de suivre les pas de ces adolescents livrés à eux-mêmes. Les (re)croiser ou les découvrir via le prisme d'une autre histoire enrichit la trame principale tout en entretenant le mystère tout en participe pleinement à l'immersion. Si le graphisme d'Adriàn Huelva, mêlant les inspirations franco-belge, manga ou comics, risque de bousculer les adeptes de la ligne claire, sa prestation est à saluer. Un style fluide, une mise en page sobre et efficace et une coloration qui accompagne les changements d'ambiances sans écraser le dessin. Force est de constater que le travail abattu est dantesque, plus de cinq cents planches pour ces quatre premiers titres, sans baisse de niveau.

Adaptation savamment orchestrée, U4 possède de nombreux atouts pour plaire au plus grand nombre. Son rythme, son originalité de traitement - à défaut d'avoir un contexte aujourd'hui innovant -, sa tension ainsi que son format font de cette lecture une belle découverte qui donne envie d'être déjà en mai pour l'épilogue.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

U4
1. Koridwen

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.