[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Fille du professeur (La) La fille du professeur
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

"Je n'aime que vous", dit la jeune demoiselle Liliane Bowell en fixant ses grands yeux sur la momie du pharaon Imhotep IV.

L'essence de ce très bel album nous est révélée dans cette simple phrase. C'est à une histoire d'amour que nous convient les auteurs, Sfar au scénario, Guibert au pinceau...une histoire romantique et poétique, pimentée d'un humour que l'étrangeté d'une relation hors du commun appelle de page en page.

Nous sommes à Londres, à la fin du XIXème siècle. La ville apparaît en filigrane, brumeuse, évanescente, propice au mystère et aux rêveries. L'on se sent presque sur la scène d'un théâtre, avec ses portes qui s'ouvrent et ses acteurs qui traversent à grands pas le décor.
La psychologie des personnages est habilement cernée, l'histoire, tout simplement belle, malgré une ou deux longueurs. Les auteurs font preuve d'une grande sensibilité, notamment dans les planches mettant en scène les enfants d'Imhotep IV.

La technique de Guibert est un pur ravissement pour les amateurs d'encre de couleur et d'aquarelle. Le caractère très graphique des silhouettes d'Imhotep IV et de Liliane Bowell, vêtues de noir, ajoute au dynamisme du dessin. L'auteur ne recule jamais devant la difficulté, saisissant une expression d'un coup de pinceau très sûr tout en n'employant qu'une palette réduite.

Les planches apparaissent ainsi comme autant de camaïeux de tons ocre, beige, gris et vert bouteille puis, les couleurs s'épanouissent dans les dernières planches, suggérant le dénouement et la vie retrouvée.

L'ensemble se lit avec beaucoup de plaisir. Le pari du scénario et de la technique picturale était risqué, Sfar et Guibert ont su le relever avec élégance. Les éditions Dupuis ont eu une excellente idée en rééditant cet album singulier où s'esquisse un sentiment bien difficile à décrire, en BD ou ailleurs: l'Amour.

Par Laureline
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.