Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Thorgal 39. Neokóra

17/01/2022 2219 visiteurs 5.7/10 (3 notes)

À bord d’une frêle embarcation, Thorgal, Jolan, Louve et Ava reviennent chez eux. Sur leur route, ils croisent un vaste bâtiment à la dérive, semblant abandonné. Là, ils tombent nez à nez avec une créature hostile, faite d’os et de fourrure. Après un âpre combat, celle-ci disparait dans les vagues. Ils découvrent alors Arisön, un commerçant rescapé de l’intrusion violente du monstre. Sur ce navire bien plus robuste, la communauté achève son périple et rejoint son village. Mais les habitants de celui-ci sont métamorphosés : ils sont devenus hagards, muets, le regard éteint, comme envoûtés. Chaque jour, quand retentit un signal sonore, ils se dirigent comme des automates vers la carrière et taillent des pierres de construction. Des hommes venus d’ailleurs viennent avec des chariots destinés à transporter le fruit du labeur quotidien. Thorgal et Jolan s'y dissimulent, pour découvrir la destination de ce travail et l’origine du sort qui touche les leurs.

Avec Neokora, Yann (Les Innommables, Odilon Verjus et plusieurs aventures de l’univers de Spirou et Fantasio) signe son quatrième épisode des déboires du ténébreux guerrier. Il s’agit du troisième pour Frédéric Vignaux, auquel incombe la lourde tâche de succéder à Grzegorz Rosinski, ce dont il s’acquitte fort bien puisqu’il est dans un mimétisme absolu du graphisme des premiers albums, c’est-à-dire avant l’introduction de la couleur directe. Après le naufrage incompréhensible d’Aniel, les honorables L’Ermite de Skellingar et La Selkie, la saga ébauche un nouveau cycle et renoue avec une narration digne du statut du viking et du maître Jean Van Hamme (même si les dialogues sont encore parfois naïfs et exhibent trop les ficelles).

Il n’est pas aisé d’écrire le trente-neuvième opus d’une série, de faire du neuf dans un respect nécessaire des canons de la suite. Yann a dans son jeu deux atouts majeurs : la récupération d’un fil narratif remontant à Silve et à L’Île des Mers gelées (1980) et la réapparition – prévisible - de Kriss de Valnor et de tout son potentiel dramatique, accompagnée d’Aniel, digne fils de sa mère. Si cet épisode n’occultera pas l’ère Van Hamme, il a le mérite de présenter une relance accrocheuse. Un essai qui devra être transformé. S’il est laissé aux artistes le temps de peaufiner leur art (l’écriture, les contours justes des personnages, quelques audaces graphiques), les promesses pourraient être tenues.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Thorgal
39. Neokóra

  • Currently 2.98/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (43 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    herve26 Le 18/01/2022 à 17:55:23

    Déçu par les derniers albums de la série, j'avais cessé l'achat des albums depuis le tome 36 "Aniel".
    Et voici que l'on m'offre les trois derniers de la série dont "Neokora", qui ajouté aux deux tomes précédents, me réconcilie avec cette série que je suis depuis plus de 30 ans. Le dessin de Vignaux renoue en effet avec le trait des premiers Thorgal, même s'il n'en atteint pas encore la maitrise (mais il s'en approche), ce qui est bon signe.
    Yann, qui m'a parfois déçu, signe là un scénario intelligent et qui nous renvoie aux anciens albums. Le seul point qui m'a dérangé c'est la représentation de Kriss de Valnor ; Yann en fait une véritable hystérique !
    Mis à part ce reproche, cet album se présente comme la première partie d'un diptyque qui s'avèrera , je l'espère prometteur.

    jo68omo Le 16/01/2022 à 13:18:04

    Une très agréable surprise.
    Le dessin de F Vignaux est d'excellente facture, il confirme album après album depuis le tome 37 sa maitrise de l'univers de l'enfant des étoiles. Quant au scénario- ce retour aux sources avec le vaisseau de Slive et le peuple de étoiles, c'est sans doute le plus fouillé depuis ...une dizaine d'albums.
    A suivre

    maeava85 Le 23/12/2021 à 11:23:34

    Bon je suis en désaccord total avec les autres avis. Je trouve les dessins mauvais et certains sont totalement ratés (voir le profil de Louve). L'histoire est sans queue ni tête, tout est mélangé; les personnages sont caricaturaux. Bref un album à fuir. A un moment il faut savoir arrêter une série et ne pas voir que le commerce.

    bullesd'amour Le 05/12/2021 à 19:36:43

    Très bon nouveau diptyque qui commence. Et le tandem Yann/Vignaux fonctionne à merveille ce qui est très prometteur pour la suite de la série.
    Yann développe une nouvelle intrigue très proche de l'époque de Jean Van Hamme : plus vers de l'aventure pure avec une touche de Fantasy. L'essence même de la série est ici retrouvé.
    Le talentueux Fred Vignaux apporte une dimension personnelle (plus nerveux et fouillé) au dessin de Thorgal tout en restant assez proche du style de Rosinski, de l'époque de la fin de Thorgal en noir et blanc.
    Bref très content de retrouver mon héros favori en si bonne compagnie.

    Jozef Le 23/11/2021 à 18:46:52

    Mon dieu ! Quasiment 25 ans que j'attendais cet album (depuis 1997 et le tome 23 - La cage) !!!
    Un retour aux sources (cf Tome 2 - l'île des mers gelées) et une possible ouverture sur le peuple des étoiles. Cher Yann (scénariste) prenez votre temps pour développer ce nouveau cycle !!! Van Hamme avait bâclé l'affaire dans le tome 26 - Le royaume sous le sable et j'étais dégouté (le rapport avec les atlantes, bof). Bref la série partait en vrille autant scénaristiquement que graphiquement...
    Vignaux assure au dessin bien qu'un manque de précision se fait sentir dans le trait. Mais on est proche des premiers Thorgal.
    Aniel prend sa place en tant que personnage principal... à suivre.
    Par contre, point négatif : Kriss de Valnor paraît colérique et presque stupide alors qu'elle est toujours apparue comme intelligente, rusée et fourbe.
    En tout cas, quel plaisir de lire cet album !!! La couverture présageait déjà le meilleur... Merci !

    kingtoof Le 17/11/2021 à 14:58:27

    Bon album
    J'apprécie les dessins de Vignaux qui donne un "style" a un nouveau souffle à la série.
    On se laisse embarquer dans cette aventure polaire qui nous ramène aux origines Atlantes de Thorgal.
    Mon seul bémol concerne Kriss que je trouve trop caricaturale dans cet album : mon héroïne préférée n'est pas une caricature !

    Erik67 Le 14/11/2021 à 09:54:58

    C'est un tome plutôt intéressant qui fait ressurgir le fameux vaisseau de Slive qui fut la magicienne trahie de l'île des mers gelées et qui voulait surtout sauver son peuple venu des étoiles.

    Thorgal se donne pour mission de faire disparaître les armes terrifiants qu'il renferme en mettant fin à la menace que constituait ses origines. Visiblement, Aniel qui a une forte emprise sur sa mère Kriss de Valnor souhaite s'emparer de ces armes pour un mystérieux dessein. On devine toutefois qu'il s'agit de jouer les despotes ou se faire passer pour des Dieux.

    J'aime beaucoup les paysages de la banquise et du Groenland. On fais la connaissance de la tribu des Skraelings, un peuple nomade de chasse qui vivait en Amérique du Nord. Thorgal va également faire escale dans le village de Nuuk qui est aujourd'hui la capitale du Groenland.

    Le dessin de Fred Vignaux rend vraiment hommage à celui de Rosinski. J'aime beaucoup ce trait qui rend les visages assez expressifs. Les décors sont également magnifiques par moment même si cela laisse beaucoup de place à la désolation froide du grand nord. On notera également une belle couverture. C'est un régal visuel.

    Cette aventure va nous entraîner aux confins de la science-fiction grâce à Néokora dont on découvrira l'identité en fin d'album. Cela se termine d'ailleurs par un gros cliffhanger. Il y a des pistes mais tous les mystères n'ont pas été résolus, loin de là. C'est certainement reparti pour un nouveau cycle.

    Cependant, c'est un bon crû car le récit nous tient en haleine.