Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

L e lanceur d’alerte est une personne comme les autres. À cette différence qu’un jour il a connaissance d’un comportement répréhensible. Fermer les yeux n’étant pas une option, il choisit de dénoncer un déversement de produits chimiques, des abus policiers ou une magouille financière. Il court alors des risques, par exemple celui d’être intimidé et stigmatisé ; certains y laissent du reste leur chemise. Flore Talamon raconte l’aventure de neuf de ces individus.

De ces enquêtes émerge un schéma presque invariable : épiphanie, dénonciation, ivresse, puis isolement quand il n’y a plus rien à dire et que les médias passent à un autre sujet. Certes, la loi Sapin 2 protège celui qui sonne l’alarme, mais il y a peu à faire quand une réputation est entachée. En fait, ceux qui ont préservé leur anonymat s’en sortent généralement mieux.

Édité en collaboration avec la Maison des lanceurs d’alertes, cet ouvrage est à la fois un reportage, un manifeste et un manuel. Chacun des chapitres rappelle une situation inacceptable et se conclut par une fiche d’information. Un des objectifs est d’ailleurs d’outiller le dénonciateur pour qu’il ne se mette pas trop les pieds dans les plats, notamment en collaborant avec des associations ayant développé une expertise dans le domaine. Cette portion, très documentée, captivera le militant ; le bédéphile lambda sera cependant tenté de sauter ces pages techniques. Ces dernières risquent aussi d’être périmées au fur et à mesure que les règles évolueront. Restera tout de même une série de cas de figure, tous dignes d’intérêt.

Le dessin semi-réaliste de Bruno Loth convient bien au projet. La narration prenant en grande partie la forme de discussions entre la journaliste et ses contacts, les illustrations apparaissent souvent statique, entrecoupé çà et là de plans de coupe présentant le héros en action. Comme il s’agit de présentations de type journalistique, ce n’est pas vraiment dérangeant. L’artiste présente à quelques reprises des infographies synthétisant et dynamisant le contenu.

Lanceurs d’alerte intéressera probablement le lecteur de la Revue dessinée, mais n’est pas fondamentalement destiné à l’amateur de bandes dessinées. Cela dit, le propos se veut important ; dans un monde complexe et en perte de repères, il est bon de savoir que certains se souviennent que la justice (et par extension l’éthique) demeure une vertu cardinale.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Lanceurs d'alerte

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.