Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La rose blanche

27/12/2021 1835 visiteurs 6.0/10 (1 note)

« Nous avions le devoir d’ouvrir les yeux de nos compatriotes. Serons-nous un peuple maudit pour l’éternité ?! »
Munich, juin 1942. Un petit groupe de jeunes universitaires, réunis sous la bannière de la Rose blanche, rédige des tracts dénonçant le régime nazi. Entraînée par son frère Hans, Sophie Scholl prend part aux activités. Péchant par excès de témérité, elle se fait pincer et toute la bande tombe avec elle. En février 1943, après des procès expéditifs, le tandem et quelques-uns de leurs compagnons d’armes sont condamnés à la peine capitale.

Jean-François Vivier adopte un ton très objectif, voire pédagogique pour raconter les actions du groupuscule. La résistance allemande demeure un phénomène assez peu connu et il est judicieux de le mettre en lumière. Son scénario est divisé en deux parties ; la première dépeint les mois de militantisme et la seconde se déroule au tribunal. Et c’est probablement là que commence la légende. Des jeunes de bonne famille refusent de plier et de se taire. Confrontés à la mort, ils continuent de faire valoir leurs convictions. Le scénariste les présente d’ailleurs comme d’habiles communicateurs ayant le sens de la formule, tant dans leurs écrits polémiques que dans leurs plaidoyers.

Cela dit, pourquoi l’histoire a-t-elle retenu cette faction plutôt qu’une autre ? Il est vrai que l’aviation britannique a largué au-dessus de l’Allemagne des millions d’exemplaires d’un de leurs pamphlets. Au fil des ans, des films ont été tournés, Mickey 3D leur a consacré une chanson et le deuxième tome de la série Femmes en résistance, publié par Casterman, en 2014, relate la vie de l’héroïne. En fait, un tel projet aurait gagné à être accompagné d’un appareil critique remettant les événements et leur portée dans un contexte sociohistorique.

Beniamino Delvecchio et Francesco Rizzato ont privilégié un dessin réaliste, généralement sobre, convenant parfaitement à ce type d’entreprise. Apparaissent par moments des soucis de proportion, certains acteurs semblent en effet trop grands par rapport aux objets les entourant.

Un récit intéressant, un tantinet hagiographique.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

La rose blanche

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.