Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

T ransposer un art du spectacle, remontant à l'ère Edo, en manga, voilà le pari fou dans lequel Haruko Kumota s'est lancé depuis 2010. Depuis, ce titre a été couronné de nombreux prix au Japon et il a été porté en série d'animation et en Drama. Avec la parution du tome initial en aout 2021, le Lézard Noir offre aux lecteurs la possibilité de découvrir ce manga tout aussi original que passionnant.

L'histoire commence dans les années 1960, à la sortie de prison d'un jeune homme, qui s'est pris de passion pour le Rakugo depuis qu'il a assisté à une représentation du maître Yakumo durant son incarcération. Il se met en tête d'en devenir le disciple coûte que coûte. Le grand Rakugaka le prend sous son aile, touché par son opiniâtreté et son tempérament jovial. Toutefois, l'homme qui a juré vouloir "emporter son art dans sa tombe" va-t-il réellement en faire son disciple ?

Ce premier tome fait découvrir le monde du Rakugo au lecteur. Que celui-ci soit Japonais ou Français, il est amené à cheminer dans le fonctionnement hiérarchisé de ce monde théâtral, ainsi que certaines pièces fort connues. Ces dernières sont expliquées en fin de volume avec un petit résumé pour chacune d'elles. Autre bonus, fort appréciable, la postface du traducteur: Cyril Coppini. Ce dernier est un Rakugo-performer comme il aime à se définir. Ce Français a tout plaqué pour apprendre cet art au Japon et ensuite le faire découvrir dans son pays natal. Ce manga est donc traduit par un spécialiste du sujet ! Enfin, l'album comporte un lexique répertoriant tous les mots importants de l'histoire.

Les personnages sont intéressants. Koji, renommé Yotaro par son maître, est loin des archétypes du personnage principal. Son côté jovial masque un passé peu glorieux dont il cherche à sortir. Tombé amoureux du Rakugo, il fait tout pour en faire et en devient attachant pour les autres personnages et les lecteurs également. Au fur et à mesure des chapitres composant ce tome, les différents protagonistes prennent de l'ampleur. C'est le cas de Yakumo mais aussi de Konatsu, une jeune femme élevée par ce dernier et qui est la fille de son ami décédé.

Graphiquement, Haruko Kumota parvient à donner vie aux scènes de Rakugo, ce qui est une performance impressionnante, tant cet art repose sur le visuel et l'auditif. Le trait est soigné et sobre, il colle parfaitement à l'ambiance de ce récit.

Un manga pour les passionnés de Rakugo et pour les curieux avides de connaitre un art méconnu en France.

Par J. Vergeraud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Le rakugo, à la vie, à la mort
1. Tome 1

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.