Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Nautilus 2. Mobilis in mobile

14/12/2021 1614 visiteurs 7.0/10 (1 note)

F in du XIXe siècle. Les Français ont sur le cœur la déconvenue de 1870 et rêvent de reconquérir les territoires perdus. Sur un autre front, le malaise s’intensifie entre Russes et Britanniques. C’est pourtant à des milliers de kilomètres de là, à Bombay, que tout se joue. Jean Paillole (alias Kimball O’Hara), un agent double franco-britannique, souhaite récupérer des documents dans le coffre-fort d’un navire coulé au large de la métropole indienne. Le bateau apparaît inatteignable, seul le mythique Nautilus pourrait s’y rendre. Le héros n’y va pas par quatre chemins, il aide Némo à s’évader de sa prison sibérienne et le tandem part à la recherche de l’épave.

Le plus célèbre des sous-marins et son concepteur reprennent du service sous la plume de Mathieu Mariolle. Ce dernier respecte l’esprit de l’œuvre originale. Les codes de l’écrivain répondent présents, le ton demeure littéraire, les protagonistes sont des gens bien et cultivés et surtout, la science assure avoir réponse à toutes les questions. Le scénariste amène toutefois la narration ailleurs. Alors que l’homme de lettres présentait un récit contemplatif, celui du bédéiste est davantage tourné vers l’action. Plutôt que de découvrir candidement les océans, les personnages défendent leur patrie et parfois, ça se fait avec des bombes et des missiles. Et ça fonctionne bien.

La vieillesse est un fil conducteur ; le savant prend de l’âge et son submersible n’est plus aussi dominant que naguère. L’Europe est pour sa part perçue comme un monde vieillissant, alors que l’avenir serait dans une Inde qui doit néanmoins s’affranchir des empires coloniaux. Lisant entre les lignes, le bédéphile comprend que certains classiques de la littérature méritent d’être dépoussiérés

Le coup de pinceau réaliste de Guénaël Grabowski propose de belles choses. Bien qu’il ne s’en inspire pas ouvertement, il ne fait nul doute que l’artiste connaît les gravures des éditions Hetzel. Ses illustrations en retiennent un classicisme qui ne dépaysera pas l’amateur de Jules Verne ; par exemple l’environnement art déco ou encore la mécanique de cette merveille d’ingénierie qu’est le Léviathan des mers. Le dessinateur offre au lecteur de grandes cases, voire des dessins occupant une planche en entier, juste pour le plaisir de contempler l’univers marin. Mais quand l’heure est à la bagarre, il n’hésite pas à traduire la tension en multipliant les gros plans et les prises de vue. La colorisation de Denis Béchu, empruntant souvent à des teintes de vert et de rouge, généralement foncées, contribue indéniablement à renforcer le climat d’oppression parcourant cet album.

Un livre qui devrait plaire à l’auteur de Cinq semaines en ballon.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Nautilus
2. Mobilis in mobile

  • Currently 3.92/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    yannzeman Le 01/05/2022 à 16:59:51

    Comme dit dans mon avis laissé pour le tome 1, ce tome 2 déçoit, par trop d'invraisemblances.

    Le saut de 10 m qui se termine par un écrasement sur l'acier du Nautilus, sans aucun dommage pour la personne, c'est difficile à avaler. Et malheureusement, tout est à l'avenant.

    Et le dessin n'est pas en reste. En surface, il est bon. Mais en regardant bien, le dessinateur a eu du mal à illustrer certaines scènes du scenario, comme page 21 où Némo et Paillole semblent surpris, sans que l'on comprenne pourquoi. Il faut tourner la page et lire les dialogues pour apprendre ce que le dessinateur n'a pas réussi à illustrer (une panne moteur).

    Bon, allez, le divertissement peut l'emporter sur le sérieux de l'histoire, pour les moins exigeants. Pour les habitués des histoires à la Charlier ou Greg, par exemple, c'est un peu juste.

    Dommage.

    thieuthieu79 Le 09/12/2021 à 19:46:44

    On poursuit l'aventure Nautilus avec autant d'efficacité.
    Mais j'ai quand même trouvé que cette suite était un peu lente et que ça tournait en rond. Absolument tout l'album se déroule dans les entrailles du nautilus faisant route vers son objectif. Il ne se passe pas grand chose d'autre et c'est dommage.
    Heureusement que la mise en scène, la dynamique et l'histoire forment un tout bien construit et haletant pour faire tenir le lectorat.
    Au vue du potentiel de la série, j'espère franchement que la conclusion sera à la hauteur...

    BudGuy Le 20/10/2021 à 21:50:04

    Suite des péripéties de Kimball O'Hara cherchant à tout prix prouver son innocence et éviter une guerre entre l'Angleterre et la Russie. Il embarque cette fois pour de bon à bord du Nautilus en compagnie du Capitaine Nemo, ce dernier gardant toujours une forte rancune envers les Anglais.

    Ce tome est dans la continuité du précédent en terme d'action et de rebondissements. Mariolle continue de livrer un récit assez orienté espionnage avec son lot de manipulation et de retournement de situation, et ce malgré une voire deux facilités scénaristiques (les forces anglaises qui trouvent un des repaires de Nemo entre autre).
    Le Nautilus est magnifique et est enfin mis à l'honneur dans un opus qui ne va pas traîner en chemin. Le Capitaine Nemo va être également mis en avant via ses qualités de pilote, de stratège et d'inventeur, et même âgé il a toujours autant de classe.
    Un mot sur le dessin de Garbowski, qui est net et sans fioriture avec une colorisation majoritairement bleutée (vu que cela se passe sous l'eau).

    Un album bien divertissant et riche en action. Vivement le dernier tome.