Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Macadam Shooters 1. Chef de clan

10/12/2021 1105 visiteurs 5.0/10 (1 note)

L es adultes sont partis dans les mois suivant la fermeture de l’usine de textile de Briquestone. Ne restent que quelques bandes d’adolescents, lesquelles se battent en se tirant des pierres avec leurs frondes. Le héros, Hit Boy, est à la tête des King Stones. Son tempérament pondéré finit cependant par déplaire à ses frères d’armes qui ne sont pas convaincus qu’il demeure la bonne personne pour les mener au combat contre les Breakers et les Caddie Riders.

Le scénario de ce premier tome de Macadam Shooters se révèle plutôt mince. Pour tout dire, il s’agit pratiquement d’un préambule. Le lecteur y découvre les principaux protagonistes et les règles d’un jeu de guerre très codifié. La trame rappelle évidemment celles de Seuls et de Créatures.

Roger Vidal dessine de beaux décors de ville abandonnée. Le travail de ses comédiens apparaît toutefois inégal. En fait, c’est dans les scènes d’action qu’il semble le plus s’amuser. L’artiste, visiblement influencé par le manga, propose des découpages hyperdynamiques. Sa caméra, nerveuse, change constamment d’angle, faisant se succéder à toute vitesse les gros plans et les vues d’ensemble, les plongées et les contre-plongées.

Une histoire qui pourrait plaire aux gamins âgés de dix ou douze ans.

Un détail agaçant. L’anglophilie sévit une fois de plus : le titre de la série, le nom des personnages et celui des cliques rivales, sans oublier les onomatopées adoptent tous la langue de Donald Duck (ou Trump, c’est au choix). Si au moins c’était une traduction, mais non.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Macadam Shooters
1. Chef de clan

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.