Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Spawn (Delcourt) De sang et d'ombres

17/10/2005 13168 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

De sang et d'ombres est faite cette bâtisse délabrée, ancien asile, et encore plus ancien cimetière mohawk. C'est pourtant dans cet immeuble qu'ont choisi de vivre le couple Léa-Camille, l'une inspecteur, l'autre strip-teaseuse. Les voisins promettent, Léa a du mal à se faire à son nouvel appartement. Ce ne serait doute pas si difficile si en plus il n'y avait pas cette enquête sur ce tueur psychopathe...

Sauvés par le sang ? Que reste-t-il donc à sauver au milieu des cendres, après que la fin des temps soit venue ? Newhope, dernier refuge des derniers humains, porte-t-il bien son nom ? Les voies du seigneur sont on ne peut plus impénétrables...

Deux nouvelles, une plongée en plein cauchemar noir, poisseux et malsain, voilà ce que nous proposent Paul Jenkins, Alan Mc Ellroy, et le talentueux Ashley Wood. Graphiquement, c'est un univers très maîtrisé qui s'offre à nous sous le crayon de Wood, dans un style à mi-chemin entre Mc Kean (Des loups dans le mur) et Templesmith (30 jours de nuit). Les couleurs, à la fois froides, métalliques, passant par tous les tons de gris, marrons, rouges ou sépias, participent activement à cette ambiance étouffante propre aux meilleurs contes horrifiques.

De personnage actif et central, Spawn s'est progressivement mué au fil des ans en quasi-abstraction à l'image du Dream de Neil Gaiman, seigneur des rêves. S'il est permis avec Sandman de faire de "beaux rêves", Spawn, ancien humain, est une créature infernale, et en tant que telle, son domaine est l'angoisse. Désormais véritable catalyseur des histoires où il apparaît, il révèle les gens à leur personnalité profonde, à leur culpabilité enfouie. De l'aveu même de Todd Mc Farlane (ndlr : créateur du personnage), Spawn entre ici dans l'âge adulte, à mille lieux de ce film raté produit il y a quelques années.

Priez pour que Spawn ne s'invite chez vous que simple prisonnier entre deux pages de papier glacé, nul doute qu'alors les portes de votre imaginaire lui seront alors grandes ouvertes.

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Spawn (Delcourt)
De sang et d'ombres

  • Currently 3.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (24 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    rvp46 Le 26/04/2014 à 15:41:38

    Existe aussi un album intitule "de ténèbres et de sang" édite chez Semic album DL : nov 2000. ISBN 2-914082-29-0 (même histoire ,même couverture).

    Christophe C. Le 07/01/2006 à 12:27:37

    Saluons tout d'abord la performance artistique d'Ashley Wood dont le dessin, certe un peu difficile d'accès au premier abord, n'en est pas moins excellent. Il est bien dans le ton de l'histoire à la fois sombre et macabre.

    Ensuite l'histoire ma fois également assez difficile d'acces mais essentiellement dans la seconde partie. Par contre la première partie se passant dans l'immeuble bâtit sur un cimetière indien est un véritable régal.

    C'est à mon avis un album à ne pas manquer ne serais-ce que pour la performance artistique d'Ashley Wood.

    D. H. T. Le 19/11/2005 à 16:38:27

    Depuis sa création chez Image Comics en 1992, où il s'est imposé comme un personnage urbain, sombre et solitaire, mais surtout infernal et surnaturel, Spawn (ou Hellspawn) a acquis ses lettres de noblesse. Dans "De sang et d'ombres", il fait corps avec une histoire ambigue, entre vie et mort, passé et présent, à son image. Les occupants de l'immeuble vétuste, comme sorti de l'apocalypse, qui donne le ton du décor, redoutent-ils la présence d'un tueur en série, ou subissent-ils le mauvais sort de l'ancien cimetière indien qu'ils ont profané avec leur bâtisse? Histoire de sang et d'ombre, comme les peintures d'Ashley Wood, d'une splendeur macabre. Chaque planche est une oeuvre d'art. Un chef d'oeuvre, à lire d'urgence.