Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

C ette fois, ça y est, c’est la bonne. Ville y croit et l’album qu’il est sur le point d’entreprendre sera celui de la consécration. Le titre de l’année et à Paris, en plus ! Afin de finaliser son projet, il a quitte même sa Finlande natale (femme et enfants y compris) et s’installe pour quelques mois dans la Ville lumière. Il a des contacts avec les éditeurs de la place, dont le célèbre Lancelot qui connaît tout le monde. Cette fois, ça va marcher, c’est évident, il a toutes les bonnes cartes en main.

Récit autobiographique sur la difficulté de devenir auteur de BD, dessins façon Joann Sfar d’il y a vingt ans, une jolie mise en couleurs à l’aquarelle, le tout chez un petit éditeur au catalogue pertinent… Au premier abord, Succès, mode d’emploi ressemble énormément à la majorité de la production indépendante du XXIe siècle, au second regard aussi. Il y a un gros mais cependant. Ville Ranta n’est plus un débutant, ça fait deux décennies que ses albums sont régulièrement publiés en France. Dans son pays, sans être une star, il est reconnu comme un artiste en tant que tel et a été le récipiendaire de nombreux prix. Dans sa fable, il met à profit son expérience et les innombrables rencontres qu’il a partagées pour dresser un portrait acerbe et sans concession de la scène du Neuvième Art franco-français sous le couvert d'une histoire classique à la Rastignac.

Au rayon galères et des désillusions éditoriales, il a eu sa part et les boniments des «acteurs» du monde de l’édition, il connaît. Les promesses non-tenues, les compliments trop beaux pour être honnêtes, la dureté impitoyable de confrères peut-être jaloux, il en faut du courage et de la détermination pour retourner à sa table à dessins chaque matin. Pourquoi se faire violence d’une telle manière ? L’argent… pfff, il gagne bien assez sa vie avec ses autres activités. La gloire ? Laissez-moi rire, il sera toujours considéré comme un étranger exotique mal dégrossi égaré dans la Capitale. Alors, pourquoi ? Lui-même ne le sait pas vraiment. La seule chose de sûre : il veut pouvoir raconter sa petite affaire et être publié. Et, qui sait, avec de la chance, être lu par quelques lecteurs curieux. Pour arriver à ce but, il est prêt à tous les sacrifices.

Amertume et colère ? Oui, Ranta en montre, mais ce n’est pas un rancunier (ou à peine). Il est certes déçu de certaines personnalités (aucun nom n’est cité, même s’il est aisé de deviner qui se cache derrière tel ou tel protagoniste) et, sur la longueur, il a bien compris le jeu de dupe qui sert de base aux négociations. Le plus important, il sait raconter et mettre en scène ses mésaventures avec juste ce qu’il faut d’auto-dérision et une profonde honnêteté. Résultat, cette lecture tragi-comique est immanquablement prenante et jamais gratuite.

Après avoir lu cet ouvrage, personne ne pourra dire qu’il n’était pas au courant des obstacles en s’engageant dans cette carrière ! Excellent regard extérieur sur un microcosme nombriliste et futile, Succès, mode d’emploi remet les pendules à l’heure tout en réaffirmant l’importance d’oser mener ses passions à terme.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Succès, mode d'emploi

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.