Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Lefranc 32. Les juges intègres

06/12/2021 1209 visiteurs 6.0/10 (1 note)

G and, cathédrale de Saint-Bavon. Un de ses joyaux, en l'occurrence une peinture de l'adoration de l'Agneau Mystique, vient d'être dérobé. La fripouille qui l'a volé n'ira pas plus loin que la Lys, le fleuve traversant la ville, son corps étant repêché au petit matin. Mais qui donc aurait eu intérêt à voler une vulgaire copie de tableau au risque de se faire tuer ? Intrigué, Lefranc, de passage avec une amie dans une galerie, décide de prendre cette affaire en main.

François Corteggiani, l'auteur de De silence et de sang, s'est depuis quelques années déjà, spécialisé dans la reprise des scénarii afin de prolonger les aventures de personnages phares de la bande dessinée tels que Alix, Bastos et Zakousky, Chafouin et Baluchon ou encore Sibylline. La série Lefranc en est également le parfait exemple.

Présentement, et après que les bases d'un délit suivi d'un crime aient été exposées, Guy fait son apparition, le plus souvent introduit par une tierce personne en relation plus ou moins directe avec les faits ou les victimes. La méthodologie utilisée reste inchangée à l'instar des indices régulièrement distillés, des témoins et des mis en cause loquaces et passe, généralement, par un malfrat qui réussit à glisser entre les mailles du filet pour mieux resurgir dans un prochain volume. Un schéma certes éprouvé mais qui continue à être efficace et attractif et ce, malgré quelques longues séquences d'explications techniques et historiques entourant le milieu de l'art pictural et des faussaires qui pourront venir par instants perturber la compréhension. Quant à l'esprit de déduction et de discernement qui caractérise le mieux le grand blond, il parvient, comme à l'accoutumé, à remplir leur travail d'accroche.

Le trait de Christophe Alvès (Dusty Dawn, Malgret) s'emploie à rester le plus fidèle possible à celui de l'illustre dessinateur et créateur, Jacques Martin. Depuis 2015, date à laquelle il a succédé à Frédéric Legrain pour portraitiser le héros, son coup de crayon n'a eu de cesse de progresser. Même s'il paraît impossible à reproduire à l'identique, les fans de la première heure saluent la ressemblance physique et le travail pour arriver à ce résultat probant.

Pour être « Lefranc », Les juges intègres, trente-deuxième enquête du célèbre journaliste, est suffisamment pourvu en éléments issus du polar pour livrer une bonne investigation à l'ancienne, avec les outils et les moyens de l'époque.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Lefranc
32. Les juges intègres

  • Currently 3.43/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (14 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    faab9400 Le 03/01/2022 à 08:42:02

    Un album qui aurait pu être réalisé par Jacques Martin lui-même ? C'est l'effet que m'a fait cet album. Superbes dessins, une intrigue complexe à souhait, et Lefranc, d'abord journaliste, puis aventurier vers la fin de l'histoire, qui résoud l'énigme. Enfin l'histoire est ponctuée de nombreuses références à la BD du journal de Tintin : l'Ile Noire (Ranko le Gorille), Jacobs, sans oublier la Jaguar verte de Borg....

    yannzeman Le 24/12/2021 à 12:33:05

    Reconstituer des ambiances, c'est bien. S'appliquer sur des décors fouillés, c'est mieux. Raconter une bonne histoire, c'est encore mieux.

    Et là...

    L'histoire n'est pas inintéressante, et les ambiances sont chouettes. Mais les décors sont parfois d'une pauvreté navrante (pour un "Lefranc") et la fin tourne au jus de boudin (dans le genre "tout doit disparaitre").

    Le personnage féminin, prometteur en début d'album, disparait ensuite et c'est dommage. Il aurait pu être mieux exploité.

    Comparé au "Blake et Mortimer" sorti en même temps, la comparaison n'est pas flatteuse pour ce "Lefranc". Van Hamme a fait très fort.

    Et pour revenir à ce "Lefranc", Martin était un très grand auteur, aux dessins exigeants et aux scenarii grandioses et prenants. Pas facile de passer derrière !

    Obi-Wan135 Le 06/12/2021 à 11:46:37

    Salut à tous. Je viens de finir le dernier album de Lefranc. Tout comme Alix, la série des Lefranc se poursuit sans catastrophe ni chef d'oeuvre ... Je pense que c'est un bon album, je trouve très bonne l'idée des auteurs d'avoir projeté cet aventure dans le monde de l'art. Les graphismes sont très beaux, les tableaux très bien restitués dans les dessins et la partie historique est très intéressante ( l'allusion aux " Monument's Men " ). J'ai aussi bien aimé le clin d'oeil au commissaire Maigret. Et c'est toujours un plaisir de retrouver ces personnages familiers ( l'inspecteur Renard par exemple ) ! Il ne manque plus que Jean-Jean ... lol. Par contre, il faut vraiment aimer la lecture pour apprécier cet album : les auteurs n'y sont pas allé de main morte avec les dialogues ! C'est dommage car je trouve que cette abondance de dialogues ralentit l'action et la dynamique de ce dernier opus ... Je pense que cet album est à réserver aux habitués de l'univers Lefranc, les autres risquent d'être un peu décontenancés ... Bref, un bon album à lire au coin du feu ( attention à ne pas s'endormir ... lol ) avec un petit chat qui ronronne sur les genoux, sans bouder son plaisir ...

    ClarkBD Le 20/11/2021 à 22:56:25

    Un très bon album avec de magnifiques graphismes. On sent Christophe Alvès très inspiré par le scénario. L'intrigue est remarquablement construite. On peut dire que le niveau est nettement relevé après la déception du précédent album. Une réussite !