Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

R oukiata prépare ses vacances à Ouagadougou où elle retrouvera sa famille. La veille de son départ, elle échange des souvenirs du Burkina Faso avec son amie Chantal. Le récit alterne entre le quotidien à Paname et la jeunesse de l’héroïne qui, enfant ou adolescente, a les mêmes soucis que tous les gamins du monde ; en gros : comment sortir faire la fête sans que papa la surprenne.

Roukiata Ouedraogo raconte les aventures de la protagoniste avec une touche d'humour. Mais sous ces anecdotes en apparence anodines, se dissimule un réel propos : vue du Sud, l’Europe en général et la France en particulier sont un El Dorado. Celui qui y vit est forcement riche. Les immigrés se montrent pourtant loin d’être fortunés dans le quartier Château Rouge, une bulle d’Afrique au cœur du XVIIIe arrondissement. L’Hexagone demeure également la référence absolue en matière de mode et de culture. Quand elle rentre chez elle, l’expatriée doit donc jouer le jeu et porter de jolies robes… achetées chez Tati.

À travers une poignée d’historiettes, le lecteur part à la rencontre d’un pays où chaque franc est compté. Il découvre aussi un lieu où le dogmatisme religieux, incarné par le père, a un ascendant certain sur la population. Par ailleurs, l'autrice évoque, sans vraiment insister, les nouvelles réalités géopolitiques, notamment la présence grandissante de la Chine. Il aurait été intéressant de creuser cette question.

Le dessin semi caricatural d’Aude Massot se révèle en phase avec le projet. D’emblée le bédéphile note la colorisation. Les jaunes, les rouges et les bleus, tous très vifs, sont posés en aplat et donnent le ton à l’album. Les personnages, bien que schématiques, ont beaucoup d’expressivité. Les décors s’avèrent rares, cela dit, ce n’est pas vraiment important ; cette bande dessinée de près de cent soixante-dix planches est faite pour être lue rapidement.

Un livre sympathique qui devrait plaire aux amateurs d’Aya de Yopougon.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Ouagadougou pressé

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.