Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

À mains nues 2. Tome 2

11/10/2021 565 visiteurs 6.0/10 (1 note)

Q ui aujourd’hui connaît Suzanne Noël ? Personne ! Ce serait faire fi des 72.000 membres du mouvement Soroptimist et des 30.000 exemplaires concernant la première partie de sa biographie scénarisée par Leïla Slimani et dessinée par Clément Oubrerie.

Suzanne Noël, comme tant d’autres, a œuvré à une époque qui ne lui donnait pas vraiment les moyens de s’exprimer comme de s’accomplir ! Chirurgienne, au lendemain de la Grande Guerre, elle n’a eu de cesse de travailler à la juste reconnaissance du droit des femmes.

À la lecture du second volet de À mains nues, la vision qui est donnée de cette précurseuse demeure ambiguë. Si elle a milité pour l’émancipation des siennes en créant, notamment en 1924, le premier club Soroptimist français, elle reste cependant attachée à une certaine conception de la femme… marquée par les hommes ! Ainsi, même elle développe la chirurgie réparatrice en remodelant le visage des Gueules cassées, elle participe également à la promotion de la chirurgie plastique et concourt ainsi à l’injonction patriarcale de l’éternelle beauté. Cependant, l’approche de cette militante est empreinte de pragmatisme : avant de changer la société, elle choisit de transformer celles - pauvres comme riches - qui, du fait de leur physique, en sont exclues.

Au-delà d’une version romancée de sa vie qui force à s’interroger sur la nécessité d’une part de fiction dans un destin qui apparaît se suffire à lui-même, le dessin de Clément Oubrerie fait toujours écho à cette période de bouillonnement artistique au travers de la présence récurrente de tableaux accrochés aux murs et d’un traitement visuel porté par la couleur.

À mains nues permet de découvrir une femme de mérite et de conviction, mais il serait important de ne pas s’arrêter là … car comme le souligne Leïla Slimani, il n’y a pas de sororité sans fraternité !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

À mains nues
2. Tome 2

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.