Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

#J'accuse

27/09/2021 2824 visiteurs 9.0/10 (2 notes)

E n quoi les médias créent-ils l’Information et comment agissent-ils sur notre manière de l’appréhender ?

Pour répondre à cette interrogation, Jean Dytar ravive la mémoire d’une génération pour qui l’affaire Dreyfus éveille (encore) quelques souvenirs et lui offre une cure de jouvence médiatique par le biais d’un ouvrage atypique où chaque planche est le fac-similé d’un écran à l’iconographie contemporaine, mais à la typographie surannée ! Le parallèle entre le papier propre au XIXe et le numérique du XXIe pourrait s’arrêter là s’il n’était fait appel à la réalité augmentée qui met littéralement l’album en abime et donne accès, par le biais d’un applicatif développé par la maison d’édition parisienne, à une somme de documents numérisés. Mais, Jean Dytar va encore plus loin et imagine un packaging spécifique, avec un coffret aux allures d’ordinateur où le livre se substitue à un écran 16:9, Delcourt poussant le mimétisme informatique jusqu’à faire imprimer l’ensemble en Chine…

Sur la base d’un travail de recherche impressionnant d’où sont tirés plus de trois cents extraits de presse afin d’élaborer les dialogues et les textes, # J’accuse reprend la genèse des différents procès avec pour fil rouge une fausse interview de Mathieu Dreyfus sur laquelle viennent se greffer d’improbables talk-shows dignes de LCI ou C-News, des vidéos imaginaires au format YouTube, des pseudo-reportages aux portables, sans parler des renvois à Wikipédia et de l’accès à la banque de données {Bnf Gallica. Ce faisant, l’auteur de Florida reformate totalement l’information de l’époque et la recompose, au présent, généralement à travers un gaufrier en 2x2 dont il dynamite la monotonie grâce aux objets virtuels incrustés et à quelques pleines pages.

# J’accuse est un objet rare, à la didactique parfaitement élaborée, un de ceux qui ouvrent des horizons nouveaux et qui méritent une place particulière dans toute bonne bibliothèque. Toutefois, ce one-shot - au volume conséquent - se conquiert de haute lutte et nécessite nombre d’heures de lecture… agrémentées de belles découvertes. Tel est le prix à consentir pour pleinement apprécier ce pari éditorial osé autant que risqué, mais - ô combien - réussi.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
9.0

Informations sur l'album

#J'accuse

  • Currently 4.82/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    docteur fil Le 04/10/2021 à 10:34:22

    Exceptionnel : quelle bonne idée d'avoir enfermé ces écrits dans un coffret imitant une ancienne Remington.
    Quels moments sombres de l'histoire de France, d'à peine un peu plus de 100 ans. Je n'avais jamais mesuré à quel point l'antisémitisme de cette époque avait fait des ravages, et combien les manipulations les plus odieuses avaient été mises en place pour défendre l'armée à tout prix.
    Un ouvrage exceptionnel à lire et à relire.