Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

#Metoo, balance ton porc, à travail égal - salaire égal, sous-représentation, charge mentale, plafond de verre, discrimination, etc. Cette réalité est intolérable. Est-ce que c’est de sa faute, à Fabrice E., s’il est né mâle blanc caucasien ? Non, évidemment. Par contre, ne serait-il pas lui-même un peu «contaminé», inconsciemment ou consciemment, par l’unique fait d'être un membre de la classe dominante de l’Humanité ? Oui, non, peut-être, mais si on danse ?

Fabrice Erre invente une nouvelle forme de narration – le one man show dessiné – pour tenter de démêler un des dossiers chauds du moment. Vrai-faux essai plein d’esprit, Mal Dominant part avant-tout d’un questionnement véritable. Passées quelques définitions nécessaires, l’auteur d’Une année au lycée tente d’analyser les gestes et les réactions de tous les jours, autant les siens que ceux des différents groupes sociaux. Au centre du débat trône le Mâle Occidental Blanc ou MOB, celui-ci attire toutes les lumières puisque c’est le coupable désigné. Cependant, l’isoler ainsi et le condamner aux gémonies est un peu facile. Il a, certes, ses fautes, mais le problème est plus large, car le MOB n’est finalement qu’une pièce du grand puzzle englobant le genre humain. En prenant du recul (attention de ne pas tomber de la scène), Erre en arrive à penser que cette situation vient en partie des temps immémoriaux. En résumant beaucoup : depuis toujours, les hommes devaient et aimaient jouer des épaules. Parfois pour de bonnes raisons (mieux vaut avoir du muscle en face d'un mammouth facétieux), d’autres fois, moins (la lutte politique). L’évolution historique a ensuite joué son rôle et ces réflexes, même dénoncés et reniés, continuent à survivre et à servir de mécanismes de base aux relations humaines. Chassez le naturel et il revient au galop en quelque sorte.

Auto-dérision, avalanche de gags et explications par l’absurde, cet exposé-spectacle joue la carte de l’humour, mais sans en abuser. Conscient de la gravité de son sujet, le scénariste évite de tomber dans la simple pantalonnade. Ses effets de manche sont d’abord là afin de soutenir sa réflexion et apporter une distance indispensable pour mieux appréhender certaines notions aux frontières de la sociologie et de la psychologie comportementale. Le résultat est quand même très drôle, ne vous inquiétez pas.

Sans chercher à tout prix la conclusion ultime, Erre traite avec pas mal de pertinences (et de rigolades) sa problématique de départ. Sous le couvert d’une introspection sincère, il offre une série d'éclaircissements bienvenus et certainement salvateurs. Sur le plan BD, ce Mal Dominant est également une jolie surprise grâce à une conception originale et un ton faussement déconnant tout en nuance.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Mal Dominant - One Man Show

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 0.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.