Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L ouis n'en croit pas ses yeux ! Sur le décret ministériel qu'il tient entre ses mains est inscrit : « Quiconque disposant d'un logement suffisamment grand devra héberger un ou plusieurs réfugiés climatiques sous peine de poursuites ». Comment va-t-il faire lui qui a toujours vécu seul et, qui plus est, souffre de troubles obsessionnels compulsifs ? Le jour venu, c'est une certaine Maria Del Pilar Gomez y Gomez, une grand-mère espagnole, qui débarque pour poser ses valises dans son minuscule trois pièces...

Inévitablement, ce qui devait arriver, arriva. Le dérèglement climatique a eu de lourdes et de graves conséquences sur une partie du sud de l'Europe. Face à la montée des eaux, ces populations doivent migrer à destination de pays encore préservés. Mais pour combien de temps ? Par mesure de solidarité, le gouvernement français, comme la plupart des nations, distribue des ordres de réquisition de surface habitable à ses concitoyens pour secourir, accueillir et abriter durablement ces réfugiés. David Ratte (Le Voyage des Pères, L'Exode selon Yona) se sert d'un sujet particulièrement préoccupant pour analyser les éventuels comportements ainsi que les probables réactions de l'être humain confronté à une telle situation. Présentement, la rencontre imposée et la cohabitation forcée entre un jeune bourgeois parisien introverti et une vieille Andalouse envahissante sont disséquées. Le choc culturel, les caractères et les modes de vie posés sur des idées novatrices et d'autres, également piochées dans l'actualité présente ou passée, suscitent immanquablement l'intérêt. Le trait, semi-réaliste, contribue à entretenir l'inquiétude tout autant que l'espoir ressentis dans le propos.

Sur un scénario original d'anticipation résolument alarmiste, l'auteur délivre un message engagé qui ouvre de multiples perspectives à la tournure que sera susceptible de prendre son histoire dans le prochain tome.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Réfugiés climatiques & castagnettes
1. Tome 1

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 17/08/2021 à 08:42:44

    David Ratte part d'un postulat de départ plutôt intéressant: le gouvernement français nous obligera à accueillir chez nous dans notre logement toute la misère du monde. L’accueil de l'étranger se fera par un hébergement dans notre logement en fonction de la place disponible. Il est vrai qu'un gouvernement peut nous obliger à faire ces choses que l'on n'aime pas forcément pour le bien de la société et de l'humanité.

    Certaines familles bourgeoises pourront toutefois échapper à cette obligation en mentionnant par exemple qu'un membre de la famille est malade. Pour ceux qui logent dans de petites surfaces, ils seront également exempts de leur devoir de solidarité obligatoire. C'est encore la classe moyenne qui s'y colle ! Pour le reste, il y aura toujours un mode d'emploi sous forme d'un manuel de cohabitation avec des gens ne parlant pas notre langue.

    Il est vrai que j'ai connais beaucoup qui s'étranglerait devant une telle perspective mais là, il n'y a vraiment pas le choix car ce sont quand même des réfugiés climatiques. En effet, les pays du sud de l'Europe sont devenu pratiquement invivables face aux changements climatiques entre chaleur, inondations et incendies dévastateurs. Il est clair que cela pourrait être d'actualité quand on voit tout ce qui se passe comme dérèglement des saisons.

    Je n'ai pas trop aimé mais pour des raisons tenant plus à la forme. En effet, beaucoup de dialogues en espagnol non traduit et surtout une lenteur d'exécution avec des répétitions de scène entre ces interminables aller-retour dans l'escalier de l'immeuble afin de chercher un traducteur.

    On va suivre les aventures de Louis, un jeune parisien souffrant de TOC et qui vient de larguer sa copine pour recevoir une vieille femme espagnole bonne vivante qui va régenter sa vie en mal de repères.Elle commencera d'ailleurs par faire la cuisine : une bonne paella !

    L'auteur prend un malin plaisir dans cette espèce de comédie qui ne fait pas vraiment rire tout le monde. On assistera alors dans les tomes à venir à la transformation de Louis en homme nouveau. Tout un programme assez sympathique!