Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Fausses pistes

12/07/2021 1544 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

« Qu’il soit vrai ou faux, ce discours est juste. »
Depuis quinze ans, Frank Paterson Junior joue le rôle principal d’une pièce de théâtre illustrant un fait d’armes du Marshall Jake « Wild Faith » Johnson, auquel le comédien, probablement autiste, s’identifie à l’excès. Lorsqu’il est congédié, ses collègues lui offrent une excursion organisée (quoique plutôt désorganisée) qui lui permettra de découvrir les décors du Far West. Perdu dans le désert, un voyage mystique lui démontre que l’homme de loi qu’il a longtemps personnifié n’était pas aussi glorieux que son mythe.

Bruno Duhamel raconte fondamentalement trois fois la même histoire. D’abord, la mise en scène contemporaine d’un spectacle bas de gamme. Il rétablit ensuite les faits alors que le héros se trouve sous l’emprise de substances illicites. Enfin, et c’est une forme de rédemption, le protagoniste devient le justicier qu’il croyait incarner. Le scénariste dénonce alors ce qui gangrène actuellement les États-Unis, notamment le culte des armes à feu, la violence, l’indigence intellectuelle et la superficialité.

De l’anecdote se dégage une réflexion sur le vrai et le faux. De toute évidence, aucun des vacanciers n’est vraiment celui qu’il prétend. Chacun ment, cache quelque chose ou ne se montre pas à la hauteur de ses prétentions. En fait, la première puissance mondiale semble s’être construite sur le mensonge. L’auteur déboulonne au passage certaines croyances entourant Billy The Kid et Calamity Jane, sans oublier celle du bon indien. Les autochtones apparaissent en effet avoir un passé passablement belliqueux. Même l’aigle à tête blanche, emblème du pays, est en réalité un pygargue. Et que dire de la reconstitution historique, point de départ de l’aventure, pouvant être comprise comme la mise en abyme du récit national.

Le dessin semi-réaliste se révèle agréable. L’artiste représente particulièrement bien les vastes étendues arides et leurs spectaculaires formations géologiques. Ses personnages, aux physiques très variés, sont du reste réussis. Peut-être certains regards sont-ils un peu trop caricaturaux. Il y a un peu de Sergio Leone dans la construction, laquelle fait large place aux gros plans de visages, lesquels alternent avec des paysages grandioses. Bref, l’illustrateur a su respecter l’esprit de la collection Grand Angle, créée pour accueillir des bandes dessinées inspirées par le cinéma. La colorisation repose souvent sur des teintes fluo, cette artificialité s’avère étrange, mais, au final, convient au projet.

À l’ère de la rectitude politique et des « fake news » qu’affectionnait Donald Trump, ce faux western est réjouissant.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Fausses pistes

  • Currently 4.27/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (22 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 23/08/2021 à 08:01:41

    J'ai beaucoup apprécié ce western moderne qui démystifie d'ailleurs totalement le genre. Il est vrai qu'on a entendu pas mal de choses sur l'Ouest sauvage. Certains y ont même construit une légende qui s'adapte en pièce d'attraction dans des animations diverses.

    Notre héros est d'ailleurs est des acteurs d'un célèbre shérif qui a joué un grand rôle pour sauver une ville de malfrats. Le problème est qu'il s'identifie réellement à son personnage ce qui entraîne des troubles psychologiques que ne manquent pas de relever son employeur pour le virer de la scène.

    Cette œuvre souligne à quel point les choses qui se racontent peuvent ne pas correspondre à la réalité si on avait le pouvoir de remonter le temps pour vérifier. C'est ce qui va d'ailleurs arriver à notre héros en buvant une étrange mixture d'un chaman indien qui le renvoie dans le passé.

    C'est également une critique de certains formes de voyages touristiques où il vaut mieux avoir l'esprit de groupe pour échapper à certains dangers.

    Une BD qui sort des sentiers battus pour nous entraîner en effet sur une fausse piste. J'ai adoré cette montée en puissance dans la violence qui commence par quelques mots anodins pour se terminer en carnage. Par ailleurs, graphiquement, c'est de la dynamite. Bref, cet album a tout pour plaire.

    nosferatout Le 23/07/2021 à 18:14:09

    Cette BD n'a pas réussi à me passionner. On décroche assez vite en vérité. Les dessins sont corrects mais sans plus. Pas de personnages marquants. Tous les cowboys ressemblent à Vercingétorix. Des dialogues plutôt lourdingues et pas très drôles. Et surtout cette insupportable manie de l'auteur de vouloir montrer qu'il a lu des bouquins sur le sujet. D'où la présence incessante de commentaires historiques en bas de page.

    Yovo Le 20/07/2021 à 19:47:55

    "Fausses pistes" au pluriel.
    Un titre qui révèle la trame du scénario. En effet, Duhamel explore savamment plusieurs "pistes", de la chronique sociale au western historique en passant par le burlesque ou l'action. Mais il n'en suit qu'une jusqu'au bout : la plus intimiste. Celle qui nous plonge dans la psychologie de son personnage, un loser magnifique qui accomplira malgré lui son destin. Et il fallait bien cette narration multidirectionnelle pour qu'il y parvienne.

    Au final ce jeu de (fausses) pistes prend la forme d'un conte contemporain qui s'attache plus au sens des situations qu'à leur crédibilité. Cela permet à l'auteur de prendre des distances vis à vis de la réalité pour poser d'excellentes questions et rendre son récit passionnant. Car chaque scène, même improbable, est porteuse d'un message. En partageant ainsi sa réflexion, il fait appel à l'intelligence du lecteur pour transformer une histoire toute simple en une quête initiatique véritablement touchante.

    Acheté sur un coup de tête, j'ai pris un grand plaisir à lire cet album bien abouti et surprenant.

    bdded Le 10/07/2021 à 09:35:27

    Rhaaaa!!! Oui je sais c’est pas un bon avis mais un râle de contentement.
    Cette bd est superbe, de très beaux dessins et une belle mais très belle histoire. Franchement je n’en dirais pas plus il faut vraiment la lire allez y foncer. Quand on lit une bd et qu’on a pas envie qu’elle s’arrête….

    Grobool Le 21/06/2021 à 00:31:30

    Une belle histoire qui remet en perspective nos principes de croyances. et de certitudes. Une belle histoire avec un dessin qui rend parfaitement hommage à la narration. Pour ma part j'ai été conquis. je mets 4/5 car entre The Plot / Contrapaso et Jours de Sables... y'a de belles pointures qui sont sorties sur la même période. A lire absolument.