Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Yoko Tsuno 24. Le septième code - Esquisses d'une œuvre

03/10/2005 16001 visiteurs 5.6/10 (7 notes)

Y oko, Pol et Vic arrivent en Amazonie pour y disputer une partie d’échec à l’invitation d’un certain Krüger. Très vite, il devient clair que l’adversaire, le fleuve et la forêt n’ont pas révélé tous leurs secrets.

Yoko Tsuno fait partie des icônes du catalogue des classiques Dupuis. Depuis 33 ans, elle parcourt le monde et les systèmes planétaires pour résoudre les énigmes obscures et déjouer les plans périlleux. Toujours avec un esprit zen qui force l’admiration doublé d’une intégrité et d’une moralité au-dessus de tout soupçon, l’ensemble confinant à l’ascétisme aux yeux de certains.

Le schéma de ses aventures est depuis longtemps connu : en général un coin du globe plutôt exotique (qui a dit que les bords du Rhin étaient dénués d’exotisme ?) ou de l’espace, une menace fomentée par quelque vilain et surtout une bonne dose de technologie. Car Roger Leloup a une véritable passion pour tout ce qui a trait aux machines et plus spécialement aux engins volants, aériens ou spatiaux. Ceux qui partagent cet intérêt sont encore bien servi avec Le septième code : hydravions, jet aux allures de chauve-souris, silo à ogives nucléaires, ordinateurs, sous-marins et même des bateaux à la blancheur immaculée qui détonne dans le contexte amazonien. C’est parti pour suivre la toujours jeune nippone et ses fidèles acolytes dans les habituels corridors de quelque usine abandonnée foisonnant de tubulures et de câbles. Qu’on soit au cœur de la jungle ou quelque part dans une galaxie lointaine, ce type de décor aux allures de cathédrale, industrielle ou traditionnelle, est finalement une constante. Tout comme l’habitude de retrouver régulièrement des personnages, alliés ou non, d’un album à l’autre.

Il y a des recettes qui ne changent pas. On aurait pourtant pu nous épargner le profil du méchant chauve à balafre (aux allures de Grand Mini-me d’Austin Power pour les plus féroces détracteurs, l’humour en moins évidemment). La demi-surprise il faudra la chercher dans le personnage d’une adolescente de type « petite peste à la langue bien pendue et qui n’a pas froid aux yeux » à laquelle l’auteur prédit un bel avenir. Mais ce n’est pourtant pas la première fois que Yoko aura eu des partenaires de circonstance à la fois indispensables et embarrassants.

L’héroïne ne change pas, totalement épargnée par la spirale du temps qui passe. Elle conserve un lectorat fidèle qui sera probablement heureux de l’initiative de Dupuis à l’occasion de ce 24ème tome. L’éditeur offre en effet une édition spéciale, L’esquisse d’une œuvre , en grand format (25x36) dotée de 32 pages de crayonnés dans laquelle la parole est laissée à l’auteur. C'est l'occasion de découvrir une partie de ses travaux préparatoires d’une extrême précision souvent banalisée après la mise en couleurs. Un bel objet pour les amateurs.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
5.6

Informations sur l'album

Yoko Tsuno
24. Le septième code - Esquisses d'une œuvre

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.